Fermer
Microsoft

Microsoft veut rejoindre la liste des développeurs de sécurité Linux

Microsoft veut rejoindre la liste des développeurs de sécurité Linux

Microsoft est pleinement engagée dans l’écosystème Linux, et après avoir investi de manière agressive pour rapprocher Windows et Linux, le géant du logiciel veut maintenant devenir un membre le plus cool dans le monde open source. Microsoft souhaite rejoindre la liste des développeurs de sécurité Linux, ce qui permettrait techniquement à l’entreprise d’avoir accès aux discussions et aux informations concernant les problèmes des distributions Linux qui doivent encore être rendus publics.

La liste de distribution Linux fermée compte déjà des membres très en vue comme Canonical, Debian, Red Hat, SUSE, Oracle et d’autres, de sorte que Microsoft pourrait collaborer avec toutes ces entreprises pour résoudre des bugs dans Linux.

Comme l’a rapporté ZDNet, Sasha Levin, un développeur du noyau Linux chez Microsoft, a demandé l’accès pour que la société puisse rejoindre la liste des développeurs Linux dans le cadre de tous les investissements que le géant du logiciel fait dans le monde Linux, et qui comprennent le Windows Subsystem for Linux, ou WSL, Azure Sphere, et Azure Kubernetes. Le Windows Subsystem for Linux, qui a déjà atteint sa deuxième génération, permet aux utilisateurs d’exécuter Linux sur Windows 10.

Rejoindre la liste des développeurs permettrait donc à Microsoft d’offrir un support à ses applications Linux aussi rapidement que les développeurs Linux, en étant techniquement capable de protéger ses clients comme s’ils utilisaient Linux en natif.

Un support des géants

« Microsoft a des décennies d’expérience dans le traitement des questions de sécurité par l’intermédiaire du Microsoft Security Response Center [le Centre de réponse de sécurité de Microsoft]. Bien que nous soyons en mesure de créer rapidement (< 1-2 heures) une build pour traiter les problèmes de sécurité divulgués, nous avons besoin de tests et de validation approfondis avant de rendre ces builds publiques. Être membre de cette liste de diffusion nous donnerait le temps supplémentaire dont nous avons besoin pour effectuer des tests approfondis », a déclaré Microsoft, selon la source citée.

Une décision sur la question de savoir si Microsoft devrait rejoindre ou non la liste des développeurs Linux sera prise dans les prochains jours.

Cependant, la société a déjà reçu le support de plusieurs développeurs Linux renommés, dont Greg Kroah-Hartman, le responsable du noyau de la branche stable de Linux. Tyler Hicks, un ingénieur du noyau Canonical Linux, soutient également les efforts de Microsoft dans le monde Linux. « Ils ont été bénéfiques pour l’ensemble de la communauté Linux et j’ai l’impression que leur implication directe sur ces distributions Linux serait bénéfique pour les autres membres », dit-il.

Mots-clé : Linux
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.