Fermer
Tests

Test de la DJI Osmo Pocket : une véritable caméra de poche

Test de la DJI Osmo Pocket : une véritable caméra de poche

La DJI Osmo Pocket est le moyen le plus simple d’enregistrer une vidéo 4K stabilisée sans avoir à transporter un grand et volumineux appareil photo reflex numérique. Il s’agit d’un stabilisateur de caméra portable pour le grand public, ce qui signifie que vos vidéos seront parfaitement stabilisées. C’est une bonne nouvelle pour tous ceux qui détestent regarder des vidéos tremblotantes.

La Osmo Pocket est un cardan stabilisateur qui fonctionne en s’adaptant à vos mains tremblotantes et à vos habitudes de marche. Elle neutralise vos mouvements avec son propre mouvement de stabilisation. Cette poignée en forme de tige avec une caméra sur le dessus peut également effectuer des panoramiques et effectuer le suivi des prises de vue grâce à certaines commandes de caméra extrêmement astucieuses et à un logiciel intelligent. La finesse de la vidéo qui en résulte est stupéfiante pour la taille miniature de la Osmo Pocket.

Elle est comparable à certains égards à la GoPro Hero 7, qui offre une stabilisation de la caméra, bien que par le logiciel intégré à la caméra. Et bien que leurs exécutions soient très différentes, les résultats sont analogues. Fini les vidéos tremblotantes.

La DJI Osmo Pocket fait presque tout ce que peuvent faire les cardans plus grands et élimine le besoin d’autres équipements de caméra. Et, tout cet équipement tient dans la paume de votre main !

Dans la boîte :

  • Osmo Pocket
  • Étui
  • Adapteur smartphone Lightning
  • Adapteur smartphone USB-C
  • Câble d’alimentation

DJI Osmo Pocket : conception

Le DJI Osmo Pocket est le cardan à caméra que vous pourrez emporter n’importe où et que vous emmenez réellement partout grâce à sa petite taille et à sa superbe qualité vidéo. Sa caméra compatible avec le format 4K à 60 fps et sa poignée reste très agréable dans le creux de la main.

Elle mesure 121,9 x 36,9 x 28,6 mm et pèse 116 g. J’ai pu la glisser dans ma poche de jeans juste à côté de mon Pixel 3 XL sans problème. Elle n’est pas seulement petite, elle tient également dans une main, avec une poignée antidérapante et anti-transpiration. Cela facilite l’utilisation de l’écran tactile d’un pouce intégré, utilisé pour faire défiler les modes et les paramètres.

C’est presque une version miniaturisée du DJI Osmo 2. Et contrairement au Osmo Mobile 2 alimenté par le smartphone qui a été lancé au début de 2018, ce cardan ne monopolisera pas votre smartphone. Elle est livrée avec une caméra dédiée positionnée sur le dessus. Vous pouvez fixer votre smartphone pour un viseur plus grand ou utiliser le petit écran d’un pouce intégré à la poignée du cardan. C’est suffisant pour cadrer les photos et parcourir certains menus et commandes, mais tous les paramètres de l’application pour smartphone ne s’affichent pas sur cet écran carré d’un pouce.

La DJI Osmo Mobile est livrée avec un étui, qui épouse parfaitement la caméra, ce qui lui permet de rester svelte. Elle rentre toujours dans notre poche. Néanmoins, attention ! Si la Osmo Pocket semble solide à l’extérieur, sous les charnières de la caméra se trouvent des moteurs sophistiqués qui doivent être protégés des chocs, des chutes et de l’eau.

Attention quand même

Mais, voici quelque chose qui est infiniment meilleur que le facteur de forme d’une GoPro : on peut exporter la vidéo et connecter notre smartphone afin que celui-ci soit utilisé comme viseur avec une connexion physique. La Osmo Pocket comprend un port universel qui accepte les petits adaptateurs Lighting et USB-C. Insérez l’un de ces adaptateurs dans le port et connectez-vous instantanément à un iPhone ou un smartphone Android.

C’est le meilleur moyen de transférer des fichiers sur votre smartphone, car le taux de transfert est constant autour de 10 Mo/s avec une connexion physique stable. Il est appréciable de ne pas uniquement compter sur une connectivité Wi-Fi, en particulier lors du transfert de vidéos 4K avec une taille de fichier importante. Lorsque vous n’utilisez pas l’adaptateur Lightning ou USB-C, vous pouvez le faire glisser hors du port et le positionner dans l’autre sens. Cela protège à la fois les connecteurs du port universel et la fin de la connexion à votre smartphone. C’est très agréable un tel port. La connexion de votre smartphone directement à la Osmo Pocket ouvre également davantage de paramètres et un viseur étendu.

La Osmo Pocket est intelligemment conçue, mais reste un produit de première génération. Par exemple, on aurait aimé un pas de vis de fixation pour un trépied. Le fond comporte un seul port USB-C.

DJI Osmo Pocket : accessoires de poche

Je n’ai pas pu tester les différents accessoires officiels prévus pour la Osmo Pocket, mais je vais lister tous ceux que l’on retrouve sur le site de la société.

Roue de commande — Recommandé

Pour obtenir le meilleur mouvement de panoramique et d’inclinaison lors de l’enregistrement vidéo, optez pour la roue de commande. Avec, il est facile de conserver une transition uniforme d’un côté à l’autre ou de haut en bas avec un contrôle linéaire. Un bouton permet de basculer entre les deux orientations linéaires. L’accessoire comprend également deux boutons supplémentaires, l’un pour recentrer la caméra et l’autre pour faire pivoter la caméra à 180 degrés. Sans la roue de commande, cela nécessite d’appuyer plusieurs fois sur la caméra.

Module sans fil — Recommandé

Croyez-le ou non, vous ne pouvez pas transférer de vidéo et de photos par une connectivité sans fil ni utiliser votre smartphone comme viseur à distance, à moins de disposer de ce module sans fil en Bluetooth et Wi-Fi.

Boîtier étanche — Non recommandé

Ce boîtier étanche permet à la caméra de rester parfaitement au sec lors d’une plongée sous-marine, et permet d’aller à des profondeurs bien au-delà des profondeurs de plongée sous-marine (60 m). Malheureusement, si la grande force de la caméra est de pivoter, une fois logée dans ce boîtier étanche, le degré de liberté reste à 90 degrés. En outre, il n’y a aucun moyen d’accéder à l’écran tactile à travers le boîtier en plastique. Deux boutons permettent d’appuyer sur le boîtier. Vous pouvez ainsi naviguer entre les modes, appuyer sur Enregistrer et recentrer la caméra en appuyant deux fois dessus.

Support pour accessoires — Recommandé

Il est possible de fixer la Osomo Pocket aux actuels supports GoPro grâce au support pour accessoires qui se fixe au bras de la caméra.

Adaptateur 3,5 mm — Recommandé

Le microphone DJI Osmo Pocket convient parfaitement. On peut apprécier le fait que le microphone se trouve à côté de l’écran, ciblant ainsi le narrateur ou le vlogger. Mais si vous voulez que tout le monde vous entende bien, vous aurez besoin d’un adaptateur 3,5 mm. DJI en vend un, mais nous avons constaté que tout ancien adaptateur USB-C-à-3.5mm fonctionnerait.

Barre d’extension

DJI vend également une barre d’extension ou un bâtonnet pour selfie et, même si nous n’avions pas la possibilité de le tester, nous savons qu’il permet de remédier à sa focale étroite et à l’absence de monture de trépied. Il a une longueur extensible, une manette de commande à cardan, des boutons sur la poignée et même le support de trépied manquant de 1/4 de pouce situé en bas.

Étui de recharge

Le meilleur boîtier haut de gamme pour la Osmo Pocket n’est pas l’étui livré dans la boîte, mais un réel étui de recharge. Il possède une protection plus robuste, une batterie intégrée et de la place pour deux cartes micro SD, quatre filtres ND et deux connecteurs de smartphone. Si vous avez de la place, c’est l’accessoire de voyage idéal.

Ensemble de filtres ND

DJI en propose un ensemble de quatre filtres ND qui réduisent la quantité de lumière entrant dans le capteur. Cela évite des clichés surexposés avec un meilleur contrôle de l’exposition dans de nombreuses conditions d’éclairage.

DJI Osmo Pocket : qualité vidéo, spécifications audio et caméra

La qualité secrète des images de DJI Osmo Pocket réside dans le fait qu’elle utilise un capteur qui suit les meilleurs photophones de 2019, et qui est positionné sur une tige stabilisée.

Il possède un capteur de 1.2/3 pouce (les capteurs de l’iPhone XS Max d’Apple et le Pixel 3 de Google sont désormais des capteurs 1/2.33 pouces), un débit maximum de 100 Mb/s (votre smartphone est probablement plafonné à 50 Mb/s) et un capteur d’une ouverture f/2,0. Le résultat est une vidéo 4K avec une qualité légèrement meilleure que les smartphones haut de gamme et, en plus, totalement stabilisée sans compter uniquement sur la stabilisation optique d’image (OIS), la stabilisation électronique d’image (EIS) ou un mélange des deux.

Stabilisation à nacelle à gauche, Stabilisation électronique au centre et Stabilisation optique de l’image à droite

Lors de mes tests, j’ai constaté que la vidéo était plus fluide que la GoPro Hero 7 et présentait moins de distorsion. La Osmo Pocket ne déforme pas non plus les contours, même si son champ de vision est plus étroit (80 degrés) et a moins de couleurs vibrantes qu’une GoPro ou un smartphone Android.

La DJI Osmo Pocket peut enregistrer des vidéos 4K à 60 images par seconde, ce que nous n’obtenons même pas avec les drones grand public de DJI. Même le nouveau Mavic 2 Pro ne peut le faire. Cela dit, il n’a pas le capteur d’un pouce du Mavic 2 Pro, même si le module de la caméra a une forme assez analogue. Vous constaterez des bruits prévisibles à des ISO plus élevés la nuit et au ralenti.

Bien sûr, vous serez en mesure d’obtenir une meilleure vidéo avec un reflex numérique et un cardan pour le supporter, mais cela nécessite deux mains. C’est une solution plus pratique pour la plupart des gens qui veulent une vidéo de tous les jours aussi fluide que possible.

Le son est satisfait, mais il n’est pas aussi audible que s’il était capturé par un micro externe. Le fait qu’il soit en face du support de cardan signifie qu’il vous permettra de capter la voix dans la plupart des situations lorsque vous souhaitez narrer ou vlogger.

Modes et effets

La Osmo Pocket enregistre des vidéos 1080p et 4K à une cadence maximale de 60 images par seconde à un débit maximum de 100 Mbit/s, et elle capture également des photos de 12 mégapixels en JPEG et RAW. La vidéo stabilisée et les photos standard ne sont que deux possibilités. DJI inclut également d’autres modes.

Accéléré

C’est ma nouvelle méthode préférée pour réaliser des vidéos accélérées. En plus des intervalles de temps 1080p, elle peut enregistrer des vidéos en accélération dans lesquelles vous pouvez définir des trajets allant de deux (sur le cardan) à quatre (en utilisant l’application du smartphone). La tête de caméra se déplace de manière uniforme sur le trajet temporel préconfiguré pour un effet de mouvement exceptionnel. En réalité, il s’agit d’une série de photos au format JPEG prises à des intervalles allant de 3 secondes à 60 secondes, avec sept options de durée : 5 minutes, 10 minutes, 20 minutes, 30 minutes, 1 heure, 5 heures et infinie. Infini, pour des raisons évidentes, est limité aux intervalles de temps standard et est grisé pour les défauts de mouvement.

Ma partie préférée est que la Osmo Pocket réduit l’équipement nécessaire à la capture de vidéos de tous les jours.

Ralenti

La vidéo au ralenti de la Osmo Pocket est efficace, mais pas exceptionnelle avec les smartphones 2019. Elle enregistre 120 images par seconde en 1080p, offrant un bel effet, même si cela produit un bruit perceptible.

Suivi du visage

Vous pouvez faire pivoter la caméra à 180 degrés en appuyant trois fois sur le bouton on/off ou bien plus facilement en appuyant sur le bouton de la molette de commande optionnelle. Ce qui est intéressant, c’est que la caméra peut maintenant suivre votre visage de manière transparente.

Le suivi du visage effectue un panoramique et incline la tête de la caméra de manière fluide, en gardant votre visage dans le cadre tant que vous n’essayez pas intentionnellement de disparaitre du cadre assez rapidement. Les vloggers tireront le meilleur parti de cette fonctionnalité de suivi du visage, bien qu’elle ne fonctionne pas en 4K à 60 images par seconde.

Mode Story

Même DJI est entré dans l’engouement pour les « Stories » lancé par Snapchat et copié par Instagram. Dans le cas de la Osmo Pocket, le mode Stories est un outil pratique pour assembler automatiquement des clips vidéo et les éditer à votre guise. Il inclut des transitions à la mode, comme le zoom avant et le transfert de la caméra entre les clips, et vous pouvez ajouter de la musique, des autocollants et des titres. L’interface utilisateur est incroyablement intuitive.

Application DJI Mimo

L’application DJI Osmo Pocket elle-même, appelée DJI Mimo, est rapide à connecter et très agréable à utiliser, bien plus que l’application GoPro. En effet, la connexion entre l’application et la caméra n’a pratiquement jamais été rompue et la taille des fichiers était souvent réduite. La présentation est analogue aux applications des caméras Osmo plus sophistiquées, où les drones Mavic. La multitude d’options peut être impressionnante au début, mais vous finirez par trouver tout ce dont vous avez besoin dans cette application.

Rester connecté à la caméra par l’application a été un facteur déterminant, et cela a parfaitement fonctionné.

DJI Osmo Pocket : autonomie

La capacité de la batterie de la Osmo Pocket est de 875 mAh avec une durée d’enregistrement de 140 minutes lorsqu’elle est réglée en 1080p à 30 images par seconde, selon DJI. Évidemment, opter pour la résolution 4K et déplacer le cardan réduit un peu l’autonomie offerte. Mais, vous ne devriez pas aller en dessous de l’heure.

Le fait que la batterie ne soit pas remplaçable par l’utilisateur va certainement décevoir de potentiels acheteurs. Mais, qui filme pendant une heure de temps non-stop ? Personne. Autrement dit, en prenant soin de l’éteindre dès votre clip capturé, vous devriez tenir une journée.

Et puis, il y a toujours la possibilité de la recharger à l’aide d’une batterie externe pendant vos déplacements.

DJI Osmo Pocket : verdict

La DJM Osmo Pocket vous permet de filmer presque n’importe quoi. Et, outre garder tous vos souvenirs, vous allez vous offrir des images stabilisées mieux que ce que vous obtiendrez des smartphones haut de gamme. Vous pouvez capturer des séquences en 4K à 60 images par seconde qui se déplacent de manière fluide, comme une grue hollywoodienne de la vieille école, et des intervalles de temps de mouvement qui imitent ce que les pros peuvent faire avec un équipement de caméra beaucoup plus onéreux.

Bien sûr, vous obtiendrez des résultats encore meilleurs avec un reflex numérique ou sans miroir, associé à un grand cardan ou à un trépied motorisé. Mais les différences de qualité sont mineures et la Osmo perd beaucoup de poids et d’équipement dans votre sac photo. C’est là que cela devient un bon rapport qualité-prix pour les YouTubers et les consommateurs qui veulent une vidéo de vacances époustouflante sans les tremblements habituels.

Noter cet article

Design 9
Écran 8.5
Caméra 9
Logiciel 8.5
Autonomie 8.5

Résumé

8.7 Très bon Un excellent produit qui associe une caméra d’action à un stabilisateur à cardan intégré. Cet appareil est non seulement incroyablement petit, mais produit également de superbes résultats.

Mots-clé : DJIOsmo Pocket
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.