Fermer
Périphériques

Une future Surface Pro pourrait avoir une puce Snapdragon 8cx sur mesure

Une future Surface Pro pourrait avoir une puce Snapdragon 8cx sur mesure

Microsoft envisage plusieurs modifications substantielles dans sa gamme de produits Surface. Un nouveau rapport indique que la société pourrait même équiper certains modèles de la future génération de puces AMD et ARM.

L’un des plus fervents alliés d’Intel est peut-être en partie en train de la délaisser, juste au moment où elle est sur le point de faire son plus grand saut dans l’architecture et la conception de processeur. Bien que Microsoft ne va pas se précipiter à le faire, le grand saut pour sa prochaine génération de produits Surface lui permettra une adoption d’une stratégie plus diversifiée en ce qui concerne les processeurs.

Cela inclut un Surface Laptop avec une puce AMD Picasso gravée en 12 nm et, peut-être plus intéressant encore, une Surface Pro fonctionnant sur un processeur Snapdragon personnalisé de Qualcomm.

Ceux qui ont vu et expérimenté la première tentative de Microsoft sur « Windows 10 on Snapdragon » pourraient être inquiets. Les premières tablettes 2-en-1 « Always on, Always connected », bien qu’excellentes sur le papier et le matériel, se sont avérées décevantes dans le monde réel. Cela dit, l’alternative d’attendre éternellement qu’Intel propose des puces comparables pour les tablettes n’est guère meilleure.

Les initiés de la société précisent que la relation entre Microsoft et Intel n’est pas si rose pour le moment, surtout après que la marque Surface a été critiquée par les performances des processeurs Skylake. Cela a incité Microsoft à diversifier ses sources, un peu comme ce qu’Apple a essayé de faire avec ses iPhone. Cependant, Microsoft fait plus que simplement regarder du côté de AMD.

Du Snapdragon sur la Surface Pro

Elle prend à nouveau le risque d’adopter des processeurs ARM pour certains de ses produits Surface Pro. Mais au lieu d’un processeur « standard » comme celui qu’elle utilisait auparavant, le rapport affirme que Microsoft travaille en étroite collaboration avec Qualcomm pour créer un code SoC personnalisé appelé Excalibur. Ceci sera basé sur ses propres spécifications pour mieux fonctionner avec les besoins de Windows 10.

Le passage à ARM permettrait techniquement à la Surface Pro d’offrir une plus longue autonomie, mais la plus grande priorité de Microsoft est de faire face au potentiel impact qu’un tel choix de processeur aurait sur les performances.

La prochaine Surface Pro, qui pourrait être mise en service plus tard cette année, aura un design analogue à celui du modèle existant, avec la source susmentionnée affirmant qu’elle pourrait être lancée avec un port USB-C, mais sans le Thunderbolt 3. Une Surface Pro entièrement remaniée, baptisée Carmel, devrait être mise en service l’an prochain. Le lancement était initialement prévu pour 2019, mais l’appareil a été repoussé d’environ un an pour des raisons qui n’ont pas encore été prises en compte.

Bien sûr, Microsoft continuera à créer des produits alimentés par des puces Intel, en particulier pour ses appareils Surface plus puissants et plus grands. Néanmoins, ce processeur Snapdragon « 8cx » pourrait servir de référence à d’autres OEM qui fabriqueront leur propre périphérique Windows 10 basé sur l’architecture ARM.

Mots-clé : ExcaliburMicrosoftSnapdragon 8cxSurface Pro
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.