Fermer
OS

L’OS de Huawei connu nom de code Project Z est loin d’être prêt

L'OS de Huawei connu nom de code Project Z est loin d’être prêt

Nous savons que Huawei travaille sur son propre système d’exploitation mobile au cas où elle serait coupée un jour ou l’autre d’Android. Grâce à The Information, nous avons maintenant un peu plus de détails sur ce que cela implique réellement.

Le projet d’OS est apparemment connu en interne sous le nom de « Project Z ». Selon une source, Huawei conçoit son propre système d’exploitation depuis plusieurs années. Son développement a commencé peu de temps après une enquête américaine du fabricant chinois ZTE en 2012.

Le directeur exécutif de Huawei et PDG du Consumer Business Group, Richard Yu, a précédemment déclaré que Huawei serait prête à lancer son propre système d’exploitation si elle devait perdre l’accès à Android. Cependant, selon les sources de The Information, le « Project Z » n’est pas en mesure d’être déployé.

Le système d’exploitation « reste loin d’être prêt » a rapporté la source, citant des personnes familiarisées avec le sujet, bien que la société soit en train d’accélérer son développement à la lumière des récentes restrictions imposées à Huawei. Yu lui-même ne semblait pas très optimiste quant aux perspectives de la plateforme. Les sanctions américaines actuelles signifient que Huawei pourrait être « forcé » de lancer le système d’exploitation, a déclaré Yu. Huawei pourrait être « dans une période très difficile », a-t-il déclaré.

Que savons-nous d’autre ?

C’est la première fois que le nom du « Project Z » est mentionné, bien que nous ayons entendu de précédentes rumeurs concernant les plans de l’OS de Huawei. Il a été dit que c’était un plan de secours, mais la source de The Information suggère qu’il sera lancé sur le marché national — alimentant les smartphones, les dispositifs portables et les appareils Huawei — à l’occasion de la transition de la Chine vers les réseaux 5G.

Ce n’est que des spéculations, mais si Huawei avait l’intention d’installer le système sur ses smartphones chinois, quelle que soit la situation entre les États-Unis et Huawei, le résultat serait peut-être plus réaliste que prévu.

Une alternative Android aurait une chance de survie en Chine, où de nombreux services de Google sont bloqués. Le système d’exploitation aurait peu de chance de réussir sur les marchés occidentaux, ce que les sources de la publication suggèrent également.

Cela signifie que Huawei doit espérer parvenir à un accord pour conserver Android sur ses smartphones vendus sur les marchés occidentaux. Actuellement, il est en mesure de prendre en charge ces smartphones pendant encore environ 3 mois avant que sa licence Android ne soit révoquée. Après cette période, Huawei serait toujours en mesure de développer des périphériques sous Android, mais uniquement par le Android Open Source Project (AOSP), limitant considérablement les offres de la société.

Mots-clé : HuaweiProject Z
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.