Fermer
OS

Huawei répond à l’interdiction Android de Google, et se veut rassurante

Huawei répond à l'interdiction Android de Google, et se veut rassurante

Plus tôt dans la journée, nous avons appris que Google avait retiré la licence Android de Huawei, ce qui signifie que Huawei devra désormais utiliser la version open source d’Android. Google a retiré la licence Android à Huawei après que le gouvernement américain ait mis la société sur une liste noire et que Huawei ait maintenant répondu. Cette nouvelle a évidemment inquiété les clients de Huawei sur la manière dont leurs smartphones fonctionneraient avec les applications Google, notamment Gmail, YouTube et Chrome.

Comme le souligne The Verge, et dans un effort pour apaiser sa clientèle inquiète, la société a déclaré qu’elle continuerait à prendre en charge tous ses appareils existants avec des mises à jour de sécurité et un service après-vente.

« Huawei a apporté une contribution substantielle au développement et à la croissance d’Android dans le monde entier. En tant que partenaire mondial clé d’Android, nous avons travaillé en étroite collaboration avec leur plateforme open source afin de développer un écosystème bénéfique pour les utilisateurs et le secteur », indique-t-elle.

« Huawei continuera à fournir des mises à jour de sécurité et des services après-vente à tous les produits qu’ils s’agissent de smartphones et tablettes Huawei et Honor, y compris ceux déjà vendus et en stock dans le monde », lit-on. « Nous continuerons à construire un écosystème logiciel sûr et durable, afin de fournir la meilleure expérience à tous les utilisateurs du monde ».

Une vraie galère

Comme vous pouvez le lire, la société, qui est le deuxième fournisseur mondial de smartphones en matière de livraisons, a annoncé qu’elle continuerait à développer un écosystème logiciel sécurisé pour ses clients du monde entier. Huawei étendra également le support à Honor, une marque de smartphones qu’elle possède. En outre, la société a annoncé son intention de lancer le Honor 20 comme prévu. L’appareil doit être dévoilé demain lors d’un événement à Londres. Bien que Honor soit une sous-marque, les sanctions imposées à Huawei se refléteront probablement également dans ses activités.

Nous ne savons pas encore comment cette situation sera résolue. Les États-Unis et la Chine sont au milieu d’un différend commercial. Jusqu’à ce que cela soit résolu, nous ne pouvons rien voir améliorer pour Huawei aux États-Unis. Bloomberg rapporte que la décision provoquée par l’administration Trump sur Huawei Technologies Co s’est répercuté lundi sur toute la chaîne logistique mondiale, touchant certains des plus grands fabricants de composants.

Mots-clé : AndroidGoogleHuawei
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.