Fermer
OS

Tous les Chromebooks seront maintenant prêts pour Linux

[The Verge]

Lors de sa conférence IO 2019 réservée aux développeurs, Google a discrètement révélé le fait que tous les Chromebooks lancés cette année seront compatibles Linux tout de suite, comme le souligne ZDNet.

Pour rappel, l’année dernière, la société a commencé à permettre l’exécution d’une distribution Linux sur Chrome OS et depuis lors, un plus grand nombre de Chromebooks ont pu utiliser Linux. Cependant, à l’avenir, ils seront tous en mesure de le faire, qu’ils soient basés sur une architecture ARM ou Intel.

Avant de lancer Linux sur votre Chromebook, vous deviez utiliser le programme open source Crouton pour exécuter Debian, Ubuntun et Kali Linux, mais le processus de configuration nécessitait un certain savoir-faire technique et n’était pas accessible à tous les utilisateurs de Chrome OS.

L’exécution de Linux sur votre appareil Chrome OS est un processus beaucoup plus simple. Ouvrez simplement le sélecteur d’application Chrome OS et tapez « Terminal » dans le champ de recherche. Cela lancera Termina VM qui commence à exécuter un conteneur Debian 9.0 Stretch Linux, vous permettant d’utiliser une distribution Debian dans Chrome OS.

Ubuntu et Fedora peuvent également être exécutés sur Chrome OS, mais leur configuration nécessite davantage de travail pour être opérationnelle.

Trois systèmes d’exploitation à la fois

Contrairement à l’exécution de Windows sur Mac à partir de Boot Camp, Linux sur Chromebook ne constitue pas un système double boot. Vous exécutez les deux systèmes d’exploitation simultanément. Cela signifie que vous pouvez parcourir les fichiers dans le gestionnaire de fichiers Chrome OS et les ouvrir avec des applications Linux telles que LibreOffice sans avoir à ouvrir de session Linux.

En fait, dans la dernière version de Chrome OS, vous pouvez même utiliser le gestionnaire de fichiers pour déplacer des fichiers entre Chrome OS, Google Drive, Linux et Android. Même si l’utilisateur lambda n’a peut-être pas besoin de cela, les développeurs peuvent en tirer un grand profit, car il leur permet de développer les trois systèmes d’exploitation à partir d’une seule et même plateforme.

Lorsque Chrome OS a fait ses débuts pour la première fois, de nombreuses personnes lui ont reproché d’être simplement un navigateur Web légèrement plus évolué. Toutefois, Google a continué d’ajouter des fonctionnalités à son système d’exploitation de bureau. Désormais, grâce à la prise en charge de Linux et d’Android, les développeurs sont peut-être en mesure de laisser leur Mac ou leur PC Windows au placard.

Mots-clé : Chrome OSChromebookLinux
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.