Fermer
Apps

Google commence à demander aux utilisateurs d’Android quel navigateur ils veulent

Google commence à demander aux utilisateurs d'Android quel navigateur ils veulent

Android a toujours laissé le choix aux utilisateurs, explique Google. Dans une certaine mesure, c’est vrai, mais la plupart des utilisateurs changent rarement les paramètres par défaut fournis avec leur smartphone. C’est le problème que la Commission européenne a eu avec la préinstallation par Google de ses applications et services sur les smartphones Android.

Après avoir perdu cette bataille juridique, Google déploie maintenant une mise à jour qui donnera aux utilisateurs une chance d’installer leur navigateur Web ou l’application de recherche de leur choix. En supposant que ces derniers ne soient pas d’ores et déjà enclavés dans l’écosystème de Google.

Google les applique en réponse à une amende record de 4,34 milliards d’euros imposée par les régulateurs européens pour violation des lois antitrust. Google a reçu l’ordre de cesser de « lier illégalement » Chrome et son application de recherche à Android, et la société a choisi un écran de vote analogue à celui de la page Web « Navigateur » de Microsoft qu’elle a affichée aux utilisateurs d’Internet Explorer en 2010 pour se conformer à une décision analogue de la Commission européenne.

Il est certes facile d’installer un navigateur différent ou une application de recherche sur Android et d’en faire la valeur par défaut. C’est définitivement beaucoup plus facile qu’avec iOS. Mais beaucoup d’utilisateurs ne savent peut-être même pas qu’ils existent ou sont à peine conscients que vous pouvez changer la valeur par défaut.

Uniquement en Europe à ce jour

Avec la mise à jour en cours, les utilisateurs verront deux écrans qui leur offriront la possibilité d’installer un moteur de recherche ou un navigateur Web différent la prochaine fois qu’ils ouvriront le Google Play Store. Il en liste cinq dans chaque catégorie, y compris celles que vous avez peut-être déjà installées. Ce qui apparaît dépend de la popularité des applications et est présenté dans un ordre aléatoire.

Peu de gens seront probablement conscients qu’ils peuvent également changer le moteur de recherche même pour le navigateur Web Google Chrome. Les utilisateurs verront également un avis s’ils souhaitent modifier le moteur de recherche par défaut, qui est parfois plus complexe que l’installation d’un nouveau navigateur.

Ces changements seront mis en place dans les semaines à venir, mais ils sont limités aux utilisateurs en Europe pour les smartphones Android existants et les nouveaux modèles qui sortiront. À moins d’y être contraint de la même façon, il est peu probable que Google offre la même option ailleurs.

Mots-clé : AndroidGoogle
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.