Fermer
Microsoft

Microsoft annonce que ses datacenters utiliseront 60 % d’énergie renouvelable en 2020

Microsoft annonce que ses datacenters utiliseront 60 % d'énergie renouvelable en 2020

À l’approche du Jour de la Terre, Microsoft cherche à accélérer son initiative de développement durable en réduisant encore — et plus rapidement — son empreinte carbone. Alors que l’entreprise s’était déjà engagée en 2009 à réduire ses émissions de carbone de 75 % d’ici 2030, elle souhaite atteindre cet objectif plus rapidement. Pour ce faire, Microsoft a annoncé qu’elle doublerait sa taxe carbone interne à 15 dollars par tonne métrique sur toutes les émissions de carbone, ce qui devrait inciter ses différentes divisions commerciales à prendre des mesures plus audacieuses pour compenser les émissions de carbone si elles ne veulent pas payer les frais de carbone.

La nouvelle taxe carbone interne de 15 dollars représente presque le double de ce que Microsoft avait prélevé sur ses activités, a déclaré le président de Microsoft, Brad Smith. « Les fonds provenant de ces frais plus élevés maintiendront la neutralité carbone de Microsoft et nous aideront à adopter une approche axée sur la technologie, qui mettra la durabilité au cœur de chaque aspect de nos activités et de notre technologie pour obtenir des résultats durables », écrit Smith dans un article de blog. « L’ampleur et la rapidité des changements environnementaux dans le monde ont clairement montré que nous devions en faire plus », a écrit Smith.

« En pratique, cela signifie que nous allons continuer à garder notre maison en ordre et à l’améliorer, tout en relevant de plus en plus les défis de la durabilité en engageant nos atouts les plus solides en tant qu’entreprise — nos employés et nos technologies ».

Réduire les émissions de carbone

En outre, pour devenir une entreprise plus respectueuse de l’environnement et durable, Microsoft s’est engagée à utiliser de l’électricité à 100 % sans carbone à son siège de Redmond, dans l’État de Washington, et la société a annoncé qu’à la fin de l’année, 60 % de l’énergie consommée par datacenters proviendront de sources renouvelables. D’autres initiatives incluent des objectifs pour un campus d’entreprise zéro déchet et une stratégie de réapprovisionnement en eau pour la conservation de l’eau.

Pour atteindre ces nobles objectifs, Microsoft s’appuie sur la technologie et les données. Les investissements de Microsoft dans l’intelligence artificielle seront mis à profit pour aider l’entreprise à surveiller ses performances. « Nous lancerons également une nouvelle initiative de cloud circulaire basée sur les données, utilisant l’Internet des objets, la blockchain et l’intelligence artificielle pour surveiller les performances et rationaliser notre réutilisation, notre revente et le recyclage des actifs de centre de données, y compris des serveurs », a déclaré Smith. De plus, dans le cadre de son initiative d’IA pour la Terre, Microsoft a annoncé qu’elle hébergerait des ensembles de données scientifiques sur l’environnement Azure afin d’accélérer la recherche dans l’espace.

Microsoft a également annoncé son adhésion au Climate Leadership Council, une organisation internationale créée pour développer une approche nationale de tarification du carbone. Les membres fondateurs comprennent des sociétés énergétiques telles que ExxonMobil, Royal Dutch Shell, Total et BP, ainsi que General Motors, Pepsi, Santander, ainsi que des personnalités telles que le maire milliardaire de New York Michael Bloomberg, l’ancien secrétaire américain à l’Énergie Steven Chu et le capital-risque Vinod Khosla.

Mots-clé : énergieenergie renouvelable
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.