Fermer
Mobile

Apple perd une autre action en justice pour violation de brevet contre Qualcomm

Apple perd une autre action en justice pour violation de brevet contre Qualcomm

La guerre entre Apple et Qualcomm se poursuit, et cette fois celui qui célèbre la victoire est le fabricant de puces basé à San Diego. Le tribunal a statué contre Apple, le jury expliquant que la société avait violé trois différents brevets et devait payer un total de 31 millions de dollars de dommages et intérêts à Qualcomm. C’est également le montant que Qualcomm espérait obtenir dans le cadre du litige.

Le procès a été entamé en 2017 par Qualcomm en raison de ce qu’il a décrit comme une violation de trois brevets couvrant une technologie également utilisée sur un iPhone.

Qualcomm a déclaré qu’Apple utilisait ses systèmes pour permettre à un smartphone de se connecter à Internet après la mise sous tension, le traitement graphique et l’autonomie de la batterie, ainsi que les fonctions de gestion du trafic pour le processeur et le modem.

Le fabricant de puces tentait d’obtenir 1,41 dollar par iPhone contrefait, tandis qu’Apple expliquait lors du procès qu’un de ses ingénieurs, Arjuna Siva, était impliqué dans le développement d’un brevet que Qualcomm prétendait avoir violé.

Prochaine bataille juridique dans un mois

Tandis qu’Apple a perdu cette action en justice, la société devrait faire appel de cette décision. Dans une déclaration pour Bloomberg, le géant basé à Cupertino a accusé Qualcomm d’essayer de détourner l’attention de ce qu’elle décrit comme des « problèmes plus vastes », tout en utilisant de telles allégations de violation de brevet. « La campagne en cours de Qualcomm sur les plaintes pour contrefaçon de brevets n’est rien de plus qu’une tentative de détourner l’attention des grandes questions auxquelles ils sont confrontés dans le cadre des enquêtes sur leurs pratiques commerciales devant les tribunaux fédéraux américains et dans le monde entier, » a déclaré Apple.

Qualcomm, de son côté, affirme que cette décision est la preuve vivante qu’Apple a utilisé sa technologie sans payer pour l’obtenir. « Le verdict unanime du jury d’aujourd’hui est la dernière victoire de notre litige mondial en matière de brevets visant à tenir Apple responsable de l’utilisation de nos précieuses technologies sans les payer », explique Don Rosenberg, avocat général de Qualcomm. « Les technologies inventées par Qualcomm et d’autres ont permis à Apple d’entrer sur le marché et de connaître un tel succès si rapidement ».

Apple avait précédemment poursuivi Qualcomm dans le cadre d’une action distincte, le fabricant d’iPhone affirmant que son partenaire avait refusé de payer pas moins d’un milliard de dollars de rabais. Les deux comparaîtront en cour dans cette affaire le mois prochain.

Mots-clé : AppleQualcomm
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.