Fermer
OS

La version bêta de Android Q arrive sur tous les appareils Pixel

La version bêta de Android Q arrive sur tous les appareils Pixel

Google a publié aujourd’hui la première version preview de Android Q pour les développeurs, ce qui est devenu la tradition annuelle du début du mois de mars pour le lancement de la nouvelle version majeure d’Android. Comme d’habitude, la version d’aujourd’hui est vraiment destinée aux développeurs. La plupart des modifications majeures qui toucheront les utilisateurs ne sont probablement pas encore disponibles, bien que Google affirme que la nouvelle mise à jour apportera des modifications intéressantes, telles que de meilleurs contrôles de confidentialité et une prise en charge native des smartphones pliables.

La première version bêta de Android Q est disponible pour tous les appareils Pixel, y compris Pixel de première génération et le Pixel XL. Google indique que la prise en charge de ces modèles est étendue à la demande générale. Mais, vous devriez probablement éviter de l’installer sur votre appareil de tous les jours.

Même si Google enregistre des fonctionnalités pour des annonces ultérieures telles que la I/O 2019, cette première preview nous donne un précieux aperçu de ce que Google va offrir avec Android Q.

Et, il y a déjà des choses intéressantes à voir.

Paramètres de confidentialité supplémentaires

Un changement majeur à venir dans Android Q concerne les paramètres de confidentialité supplémentaires pour l’accès à la localisation. Ces derniers permettront aux utilisateurs de limiter les applications à l’extraction de ces informations uniquement lorsque l’application est en cours d’utilisation, au lieu de laisser un accès général à la localisation. Google met également de nouvelles limites sur l’accès des applications aux contenus tels que les photos, les vidéos et l’audio, ainsi que tous les fichiers téléchargés sur les appareils.

Android Q propose également un meilleur support pour les smartphones pliables. Android Q bénéficie d’une meilleure prise en charge de la reprise et de la suspension des applications en arrière-plan, ainsi que des améliorations apportées au redimensionnement des applications pour les modes d’écran divisé, ce qui devrait être utile lors de la sortie des premiers appareils pliables tels que le Samsung Galaxy Fold et le Huawei Mate X plus tard dans l’année.

Une autre fonctionnalité intéressante est une nouvelle API Settings Panel, qui permettra aux développeurs de donner un accès instantané aux paramètres du smartphone tels que le Bluetooth, le Wi-Fi et le NFC sans avoir à renvoyer les utilisateurs à l’application de paramètres. L’idée est que si vous configurez, par exemple, une enceinte Bluetooth, votre application puisse faire apparaître le panneau Bluetooth natif de l’appareil pour activer ce dernier et vous connecter directement à partir de l’application.

Enfin, il y a aussi de nouvelles options photo et vidéo dans Android Q : Google standardise la façon dont les informations de profondeur des images avec Android fonctionnent grâce à un nouveau format Dynamic Depth qui contient une image JPEG, des métadonnées de profondeur et une carte de profondeur regroupés ensemble. Les développeurs pourront extraire des images Dynamic Depth à partir de périphériques équipés de caméras qui les prennent en charge, ce qui signifie qu’il sera plus facile pour les applications tierces d’offrir des options spécialisées de flou et de bokeh. Google a également annoncé que Android Q reçoit le support pour la prochaine génération de codec vidéo AV1, qui devrait offrir une meilleure qualité de streaming avec moins de bande passante une fois que les fournisseurs de contenu commenceront à le supporter.

Voilà concernant les premières caractéristiques de Android Q. Maintenant, il y a une chose que Google n’a pas mentionnée. Le nom de sa nouvelle version. Malheureusement, il faudra attendre un moment avant de le connaître. D’ici là, amusez-vous bien avec cette preview !

Mots-clé : Android QGoogle
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.