Fermer
Réalité virtuelle

IMAX abandonne ses salles d’arcade de réalité virtuelle

IMAX abandonne ses salles d'arcade de réalité virtuelle

Les expériences de réalité sociale ressemblaient autrefois au futur du divertissement, résolvant la solitude inhérente au port d’un casque autonome, et se coupant du monde. Et, les salles d’arcade de réalité virtuelle étaient censées être l’un des premiers moyens les plus pratiques de porter un casque de réalité virtuelle à un prix élevé. Mais, IMAX a changé d’avis et a décidé de fermer ses trois dernières salles d’arcades virtuelles à Los Angeles, Bangkok et Toronto au début de l’année 2019.

Variety a repéré les nouvelles dans un état financier. « Dans le cadre de la revue stratégique annoncée précédemment par la société de son initiative pilote de réalité virtuelle, la société a décidé de fermer les sites de réalité virtuelle restants et de radier certains investissements dans le contenu de la réalité virtuelle », a déclaré IMAX.

En 2017, la réalité virtuelle était en tête de listes des projets d’IMAX. Débordant d’enthousiasme, la société avait l’intention d’utiliser des cinémas inutilisés dans le monde entier et d’inclure des « pods » offrant un équipement VR de qualité supérieure pour offrir une expérience inégalée à ce que les spectateurs pourraient trouver chez eux.

Le seul potentiel obstacle semblait être le manque de contenu. Mais, IMAX prévoyait de résoudre ce problème en développant sa propre caméra de réalité virtuelle en partenariat avec Google, avec un fonds de 50 millions de dollars pour créer de nouvelles « expériences ». Mais, la réalité virtuelle n’a pas été présentée comme le souhaitaient les amateurs et les investisseurs.

Un échec sur tous les plans

« Nous utilisons ce fonds pour cofinancer 25 à 30 éléments clés du contenu de la réalité virtuelle, tous des éléments de 7 à 12 minutes au format narratif avec une fenêtre exclusive dans les centres de réalité virtuelle IMAX », avait déclaré le directeur du développement commercial d’IMAX, Rob Lister, à l’époque. Le but était de voir du contenu que vous ne pouvez voir nulle part ailleurs, en le rendant très attrayant.

Cependant, en août dernier, les deux sociétés ont abandonné le projet (probablement en raison de la modification de la stratégie de Google pour se concentrer sur la réalité augmentée), laissant à IMAX un grand nombre de casques, et peu de contenus à fournir aux consommateurs. La fermeture des centres de réalité virtuelle restants est donc décevante, mais pas surprenante.

Mots-clé : IMAX
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.

Lire les articles précédents :
Le mignon robot Vector de Anki intègre désormais Alexa

Vector, le mignon robot de maison de Anki, vient de se doter de l’intégration d’Alexa par une mise à jour logicielle....

Fermer