Fermer
Design & CSS

Flutter 1.0 : la boîte à outils d’interface utilisateur pour les gouverner tous

image2a

On ne peut nier que Google est partout. Et pas seulement sur le Web ou sur Android. Le géant de la recherche a ses applications et ses services même sur des plateformes concurrentes telles que Windows, macOS et iOS.

Coder et mettre à jour des applications pour toutes ces plateformes n’est pas une promenade de santé, et le temps perdu à placer tel ou tel pixel pourrait être consacré à la mise en œuvre de fonctionnalités plus importantes. Pour s’aider, ainsi que d’autres développeurs, Google a développé Flutter, qui en est à sa première version stable 1.0, pour permettre de créer de « belles interfaces natives » Android et iOS à partir d’une seule base de code.

Flutter est la réponse de Google au problème du développement logiciel consistant à être sur toutes les plateformes sans pour autant réinventer la roue à chaque fois. C’est-à-dire développer une application qui cible autant de plateformes et de périphériques avec un minimum d’effort. Les solutions actuelles, selon Google, exigent soit de limiter les fonctionnalités au plus petit dénominateur commun, soit de coder et de créer des applications, encore et encore, chacune pour une plateforme différente.

Ce n’est pas le type de boîte à outils « write once, run everywhere » (« écrire une fois, fonctionner partout »), du moins pas complètement. Flutter est pratiquement un moteur d’application qui peut être utilisé pour construire l’interface utilisateur au-dessus des modèles de construction d’applications et des API existantes pour Android et iOS. Vous pouvez soit le placer sur une application existante, écrire une nouvelle application à partir de sa base, ou même intégrer des « vues » natives d’applications Android ou iOS dans des applications Flutter.

Un écosystème d’applications unifié

Flutter est en développement depuis longtemps, mais la direction que Google donne dans la version 1.0 confirme pratiquement ce que la plupart des gens soupçonnaient. Flutter est la passerelle de Google pour créer un écosystème d’applications unifié sur toutes les plateformes prises en charge.

En d’autres termes, Flutter est à peu près le seul outil d’interface utilisateur de Google qui pourrait, dans tous les cas, faciliter la transition des développeurs vers un seul système d’exploitation Google. Après tout, Fuchsia OS utilise déjà Flutter, ce qui le rend immédiatement compatible avec toute application mobile qui passera à l’utilisation de Flutter au lieu des SDK d’interface utilisateur native de leur plateforme.

Mots-clé : Flutter 1.0Google
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
Les résultats de recherche Google sont personnalisés même en mode Incognito ou Déconnecté

Le moteur de recherche DuckDuckGo, axé sur la protection de la vie privée, a mené une étude en juin 2018,...

Fermer