Fermer
Tests

Test du Nanoleaf Rhythm : des panneaux lumineux qui répondent à la voix

Aurora-SK_test-1000px_2000x

Les panneaux lumineux Nanoleaf (anciennement connus sous le nom de Nanoleaf Aurora) pourraient bien être les lampes connectées les plus chères que vous puissiez acheter et installer dans votre maison. En dépit de cela, nul doute que tous ceux ayant envie de modernité voudront utiliser ces nouveaux panneaux afin d’habiller les murs, et ainsi reproduire une sorte d’aurore boréale faite maison.

Certes, ils ne sont pas aussi abordables que nous l’aimerions, mais ils constituent de loin l’une des configurations de lumières connectées les plus intéressantes avec lesquelles j’ai récemment joué.

Avec de fascinantes couleurs, un nombre infini de scènes programmables et la possibilité d’étendre facilement votre création avec davantage de panneaux, les panneaux lumineux Nanoleaf sont un ajout bienvenu pour toute maison.

À ce jour, de multiples kits sont commercialisés, et personnellement j’ai reçu une boîte Nanoleaf avec son module Rhythm que je présenterais plus bas dans l’article.

Voici ce qu’il y a dans la boîte :

  • 9 panneaux
  • 9 stickers en papier
  • Un interrupteur
  • 9 connecteurs
  • Un bloc d’alimentation
  • Adhésif de fixation
  • Un module Rhythm
  • Un manuel d’utilisation

Nanoleaf : conception et caractéristiques

Comme indiqué ci-dessus, ce kit de démarrage contient tout ce qu’il faut pour commencer : neuf panneaux, le bloc d’alimentation, des connecteurs pour relier les panneaux entre eux, et des bandes adhésives double-face prédécoupés pour tout monter sur votre mur.

Bien que vous pouvez commander des vis de fixation auprès de Nanoleaf, selon ma propre expérience, les bandes adhésives double face sont plus que suffisants pour les maintenir en toute sécurité. En effet, ils sont si fins et légers qu’ils ne requièrent pas une lourde fixation comme des vis ou des clous.

Le seul inconvénient de l’utilisation des bandes adhésives c’est qu’il est extrêmement difficile de les enlever de vos murs sans effort considérable. Un panneau mal aligné peut arracher un peu de tapisserie ou de peinture du mur lorsque vous allez l’enlever. Autrement dit, faites attention lorsque vous les collez.

Une forme bien pensée

Les panneaux eux-mêmes ont une forme triangulaire et sont fabriqués en plastique assez léger. La forme triangulaire donne des motifs intéressants. Je suis ravi que Nanoleaf ait opté pour cette solution au lieu d’une forme carrée standard. Comme vous le verrez plus bas, les panneaux lumineux sont de minces triangles qui se lient pour former des polygones plus grands et qui changent de couleur.

De chaque côté se trouve une petite fente dans laquelle vous glissez l’un des connecteurs inclus, puis un autre panneau sur celui-ci afin de relier les deux. Les connecteurs sont également proposés en tant que modèles flexibles (vendus séparément), ce qui vous permettra d’installer les panneaux lumineux Nanoleaf sur un mur, puis d’en mettre au plafond, par exemple, où encore sur l’autre angle du mur.

Le bloc d’alimentation peut être connecté à n’importe quel panneau et ne comporte que deux boutons : l’un pour l’alimentation, et l’autre pour faire défiler les configurations d’éclairage disponibles.

Il est livré avec un câble assez long qui se connecte à un bloc d’alimentation, qui a ensuite son propre câble que l’on branche sur une prise murale. Ainsi, peu importe la façon dont vous configurez les panneaux, vous trouverez le moyen de les alimenter. Vous devrez vous montrer un peu astucieux pour dissimuler le câble d’alimentation, car il a tendance à détourner l’attention de la beauté des panneaux lumineux eux-mêmes.

Nanoleaf : installation et configuration

Avant de commencer à coller vos panneaux lumineux Nanoleaf au mur, la bonne idée est de choisir avant tout un design ou un motif. Il y a des morceaux de papier triangulaires entre chaque panneau, et ils sont donc parfaits pour les poser sur le sol et comme gabarit pour vous inspirer. Vous pouvez également lancer l’application elle-même et lui permettre de générer une conception basée sur le nombre de panneaux connectés.

Il faut un peu de patience pour appliquer les panneaux au mur. Il faudra s’assurer que tout est bien droit et que votre conception ne soit pas trop bancale si vous voulez ajouter de nouveaux panneaux par la suite.

Une fois positionnés au mur, aucune crainte que les panneaux de détachent et qu’ils tombent au sol.

Prenez votre temps

J’ai trouvé un peu délicat de relier les panneaux une fois que j’avais commencé à les coller au mur. Il n’y a qu’une toute petite fente dans laquelle insérer le connecteur. J’en ai glissé un par inadvertance derrière le panneau au lieu de l’insérer dans la fente. J’ai donc dû l’extraire du mur pour récupérer le connecteur perdu. Mais si vous êtes prudent et patient, il n’y a aucun risque de vous rater.

Une fois que votre conception est accrochée au mur et que vous avez branché l’alimentation, votre belle création prendra vie et vous serez prêt à la connecter à l’application Nanoleaf. L’application elle-même vous permet de contrôler vos lumières, de configurer des scènes et de mettre à jour le micrologiciel de votre appareil. Il est à noter que vous ne pouvez pas contrôler vos panneaux lumineux à distance depuis l’application. Vous devez toujours être sur le même réseau que les lumières pour pouvoir apporter des modifications.

Nanoleaf : utilisation et scènes

L’application Nanoleaf disponible sur Android et iOS est le point de départ de la configuration logicielle. Vous y passerez probablement la majeure partie de votre temps, du moins au début.

Une fois allumé, il est immédiatement évident à quel point les panneaux lumineux Nanoleaf vont sublimer l’espace. Qu’il s’agisse d’une couleur unie ou simplement d’une palette de couleurs changeantes, ces lumières sont un plaisir à regarder. À 100 % de luminosité, ils étaient un peu trop lumineux pour ma pièce, et je vous recommande de les conserver à environ 80 % de luminosité ou moins.

La section « Couleur » de l’application vous permet de faire défiler des combinaisons de couleurs unies ou changeantes, tandis que la section « Rhythm » vous permet d’affecter des scènes qui réagissent à l’audio (je vous en parlerais plus tard). Vous pouvez également créer votre propre scène. C’est à partir de là que le réel plaisir commence. Il y a une légère courbe d’apprentissage, mais une fois que vous l’avez maîtrisée, vous commencerez à créer vos propres scènes.

Réveillez votre créativité

Si vous ne vous sentez pas aussi créatif, vous pouvez parcourir et télécharger des centaines de scènes créées par la communauté sur votre panneau lumineux en quelques clics. Il suffit de choisir votre scène, et celle-ci est automatiquement appliquée à votre Nanoleaf.

 

Dans l’ensemble, en tant que source d’éclairage ambiant, les panneaux lumineux sont magnifiques et constituent un élément vraiment design. Ma création comptait les 9 panneaux, mais le rendu semble encore plus impressionnant avec la barre des 20 panneaux — tout simplement parce que les éclairages ont alors une plus grande surface de jeu.

Nanoleaf : module « Rhythm »

Le module Rhythm en option est probablement le meilleur ajout à vos panneaux lumineux Nanoleaf. Ce petit appareil s’insère dans n’importe quel emplacement libre et fait réagir vos panneaux en fonction du son. Cela signifie également que vous pouvez modifier des scènes rythmiques spéciales dans l’application, de sorte que vous pouvez transformer n’importe quel espace en un espace beaucoup plus vivant, grâce aux couleurs et aux motifs changeants au son.

Le module Rhythm est assez réceptif au son ou à la musique ambiants, créant de superbes graphismes au mur. Vous pouvez également connecter une source audio directement au module par un câble de 3,5 mm, au cas où vous souhaiteriez une sensation plus réactive — cela évitera que le module détecte la voix des invités ou du bruit ambiant plutôt que la musique.

Nanoleaf : intégration avec la maison connectée

Les panneaux lumineux Nanoleaf s’intègrent à la plupart des configurations ou des appareils de la maison connectée, et sont compatibles avec les Amazon Echo, Google Home, HomeKit, IFTTT, etc.

Lorsque vous êtes couplé à un Google Home, par exemple, vous pouvez allumer ou éteindre vos lumières en mentionnant simplement le nom de votre panneau de lumières Nanoleaf.

Vous pouvez également modifier les niveaux de luminosité ou la couleur, mais vous ne pouvez pas activer le module Rhythm ni passer à une autre scène de couleur, ce qui est regrettable. Donc, vous devrez toujours avoir votre smartphone à proximité si vous voulez faire autre chose que simplement allumer et éteindre les lumières.

Nanoleaf : verdict

Alors, à qui s’adressent les panneaux lumineux Nanoleaf ? Eh bien, c’est pour ceux qui veulent égayer leur espace de vie — littéralement. Si vous pensez ne pas être enthousiasmé par deux panneaux lumineux collés au mur, détrompez-vous. Ces éléments sont un excellent ajout, et le fait que vous puissiez facilement ajouter des panneaux supplémentaires à tout moment est un énorme bonus.

Par contre, ils coûtent encore assez cher et les bandes adhésives signifient qu’une fois collés, vous ne pouvez plus les enlever et les réorganiser à votre guise. Malgré cela, ils constituent toujours un bon achat et l’ajout du module Rhythm leur donne un tout nouveau style.

Noter cet article

Design 9
Fonctionnalités 9
Connectivité 8.5
Logiciel 9
Prix 7

Résumé

8.5 Très bon Les panneaux colorés Nanoleaf apportent une touche de personnalité à n'importe quel espace. Malgré le prix élevé, ils constituent un excellent élément de design qui enivrera d'autres personnes.

Mots-clé : NanoleafNanoleaf Rhythm
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
Microsoft redéfinit ses icônes d’applications Office

Microsoft a dévoilé hier soir une refonte de ses icônes pour sa populaire suite bureautique Office, qui ont été mises...

Fermer