Fermer
Tablettes

La Pixel Slate de Google sera expédiée fin novembre aux États-Unis

pixel-slate-images

La première vraie tablette de Google sous Chrome OS, la Pixel Slate, est maintenant disponible en précommande outre-Atlantique à partir de 599 dollars, et devrait être disponible dans quelques semaines. Malheureusement, et avant de vous réjouir malgré la mise à disposition des nouveaux Pixel 3 et 3 XL, cette tablette ne devrait pas arriver en France.

La Pixel Slate arrive en différents modèles, dont le premier est doté d’un processeur Intel Celeron 3965Y, de 4 Go de RAM et 32 Go de stockage pour 599 dollars. Ensuite, pour 100 dollars de plus, vous pouvez choisir un processeur Intel Celeron 3965Y, 8 Go de RAM, 64 Go de stockage, pour à nouveau 100 dollars de plus, passer à un processeur Intel Core m3-8100Y, 8 Go de RAM et 64 Go de stockage.

Enfin, les modèles les plus onéreux, 999 et 1 599 dollars, vous permettent de disposer respectivement d’un processeur Intel Core i5-8200Y de 8 Go de RAM et 128 Go de stockage, et un processeur Intel Core i7-8500Y, 16 Go de RAM et 256 Go de stockage. À noter que le PixelBook Pen est vendu 99 dollars, et le clavier à 199 dollars.

Pour rappel, l’écran de la Pixel Slate comprend un écran tactile de 12,3 pouces d’une résolution de 3 000 x 2 000 pixels, un capteur d’empreintes digitales, deux ports USB Type-C et une prise en charge de deux accessoires vendus en option, à savoir un stylet et un clavier.

Chrome OS comme élément attrayant ?

Mais, il s’agit avant tout d’une tablette, et elle sera livrée avec une version de Chrome OS conçue pour être aussi facile à naviguer sur l’écran tactile qu’à l’aide d’un clavier et d’une souris.

Chrome OS a parcouru un long chemin depuis son lancement en tant que système d’exploitation basé sur un navigateur pour les ordinateurs portables. De nos jours, les appareils Chrome OS font bien plus que simplement exécuter des applications Web. Vous pouvez les utiliser pour exécuter des applications Android et même des applications Linux. En d’autres termes, c’est un système d’exploitation de bureau qui prend également en charge les applications mobiles.

À certains égards, cela lui donne un gros avantage sur l’iPad Pro d’Apple. En effet, la nouvelle tablette d’Apple est remarquablement puissante, mais elle utilise toujours une version optimisée du système d’exploitation de l’iPhone plutôt que le système d’exploitation de bureau du géant à la pomme croquée.

Des petits points négatifs

Parallèlement, la Pixel Slate se compare également avantageusement du côté des applications aux tablettes Surface de Microsoft. Grâce à la prise en charge des applications Linux, vous pouvez installer des milliers d’applications de bureau sur l’un ou l’autre des appareils. Mais, la prise en charge des applications Android vous donne accès à des millions d’applications tactiles du Google Play Store — le Microsoft Store est clairement maigrichon en comparaison.

Cela dit, la Pixel Slate est chère par rapport aux tablettes Android. Elle ne peut pas exécuter d’applications Windows. Et Google ne promet que 6,5 ans de mises à jour logicielles — ce qui peut ne pas être un problème si vous dépensez 599 dollars pour un modèle d’entrée de gamme, mais qui peut être décevant si vous déboursez 1 599 dollars pour une version haut de gamme de la Pixel Slate.

Mots-clé : GooglePixel Slate
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
MAKERphone : un kit DIY qui vous apprend à construire un smartphone

Avec plus d’un milliard d’unités vendues, posséder un iPhone n’est plus un moyen de vous distinguer. Vous savez ce qui...

Fermer