Fermer
Tests

[Test] Mes deux premières semaines sur Black Ops IIII : que vaut ce nouvel opus ?

pasted image 0 (1)

Voilà maintenant deux semaines que la licence Call of Duty a lancé le tant attendu Black Ops IIII développé par Treyarch. Selon l’éditeur Activision, le premier week-end de lancement aurait permis de récolter pas moins de 500 millions de dollars.

Le pari était pourtant risqué en proposant pour la première fois un Call of Duty 100 % online. En se passant de la fameuse campagne solo, remplacée ici par le mode Battle Royale « Blackout », la franchise a-t-elle fait les bons choix ? C’est ce que nous allons voir.

 

Black Ops IIII : adieu le solo…

Il y a quinze ans, la licence Call of Duty sortait son premier opus. Chaque année, nous avions le droit à une campagne solo et il est vrai qu’au fur et à mesure des années, elle a fait la renommée de la franchise. Mais sur les derniers Call of Duty, de plus en plus de joueurs délaissaient cette campagne au profit du multijoueur.

Cette année, au grand désarroi des accros de la campagne, Treyarch a décidé de la supprimer totalement du jeu. Comme lot de consolation, les joueurs ont accès à 12 missions du mode Specialist Headquarter qui permet de découvrir les différents spécialistes et de s’entraîner à manier chacun d’entre eux.

Black Ops IIII : le multijoueur : Une nervosité extrême

Dès les premières parties sur le mode multijoueur, on retrouve un goût de déjà vu et on reprend nos marques très vites. Et ce n’est pas pour nous déplaire bien au contraire ! La communauté de Call of Duty avait demandé un retour aux sources et notamment un jeu se rapprochant des très bons Black Ops II et Black Ops III. Et bien c’est chose faite ! Treyarch a frappé très fort en arrivant à réinjecter l’ADN des anciens Blacks Ops tout en proposant des nouveautés et des décors futuristes.

On retrouve dans ce Black Ops IIII un jeu terre à terre, des gunfight intensifs, des maps taillées pour le combat et des armes qui font globalement le travail même si cet opus est plus orienté fusils d’assaut.

N’oubliez pas votre piqûre !

L’une des grandes nouveautés de ce Black Ops IIII est l’arrêt de la régénération automatique de santé. Le joueur doit s’injecter une seringue afin de récupérer sa santé en totalité. Une jauge se remplit progressivement et permet d’indiquer si l’utilisation d’une seringue est disponible ou non.

En plein affrontement, il faudra donc être très réactif pour choisir entre vous soigner ou retourner au combat achever votre ennemi. Cette fonctionnalité offre une plus grande diversité de situations en combat, ce qui est une très bonne chose.

Les spécialistes

Qui dit Black Ops, dit Spécialiste ! Il y en a 6 que l’on connaît déjà et 4 nouveaux. Ils disposent tous de deux capacités spéciales. L’une s’obtient rapidement et donc plusieurs fois dans la partie. Elle sert souvent de support ou d’atout offensif à dégainer pendant le combat. L’autre est celle que l’on appelle communément « l’ulti » de chaque Spécialiste et son déclenchement peut faire très mal à l’équipe adverse. Cette capacité beaucoup plus puissante s’obtient environ une fois dans la partie.

Deux nouveaux modes de jeu pensés pour la compétition

Au niveau des modes de jeu, on retrouve les mythiques « Match à mort en équipe », « Domination », « Élimination confirmée », « Mêlée générale », « Recherche et destruction » ou encore « Point stratégique ». En plus, deux nouveaux modes de jeu sont venus s’ajouter :

  • Le mode Contrôle, qui est ni plus ni moins l’équivalent d’un mode conquête de Battlefield
  • Le mode Hold up quant à lui, est beaucoup plus nerveux. Chaque joueur dispose d’un budget à chaque début de manche lui permettant d’acheter des armes, des accessoires, des atouts, etc. Pour gagner une manche, il faut récupérer un sac d’argent qui est au milieu de la map (comme une capture de drapeau) et le sécuriser dans une zone. Lorsqu’une équipe gagne une manche, elle remporte l’argent et peut donc renforcer son équipement.

Un grand nombre de maps diversifiées

Cela faisait bien longtemps que nous n’avions pas eu 14 maps à la sortie d’un Call of Duty ! Alors certes, il y a 4 maps qui ont été remastérisées d’anciens épisodes, mais des fois il faut mieux avoir des maps remastérisées que l’on apprécie plutôt que des nouvelles maps dont on se passerait bien.

Les décors des maps sont un peu plus soignés que sur Black Ops III, mais c’est bien évidemment très loin d’un Battlefield. En même temps, lorsque l’on joue à un Call of Duty, on sait que l’on ne joue pas pour voir de beaux décors.

Les joueurs auront également la légendaire map Nuketown disponible gratuitement durant le mois de nombre.

À noter dans ce multijoueur le retour du mode Studio. Il vous permettra d’enregistrer vos meilleures parties et de les éditer directement sur votre console.

Le retour du Peak 10

Le Peak 10 permet de créer des classes en y mettant au maximum 10 éléments. Ce système s’adapte par conséquent à tous les styles de jeu et aux préférences de chacun. Vous avez envie de jouer avec des armes principales ? Avec une seule arme, mais 4 accessoires dessus ? Avec plusieurs atouts pour vous aider dans le combat ? Vous pouvez quasiment tout faire !

Black Ops IIII : Treyarch et le mode Zombies : Une vieille histoire d’amour

Tous ceux qui ont joué à Call of Duty au moins une fois ont forcément testé le mode Zombies. On a tous connu cette angoisse qui nous prend quand les vagues de Zombies déferlent sans cesse et que l’on se dépêche pour reconstruire nos barrières avant qu’ils arrivent encore et encore !

Une fois de plus avec Black Ops 4, le mode Zombies ne déçoit pas.

Deux scénarios différents

Ce nouvel opus offre deux scénarios. Chacun ayant ses propres personnages et son histoire.

L’histoire d’Aether se déroule sur les cartes Zombies remastérisées des précédents Black Ops, reliées par une histoire de voyage dans le temps, mettant en avant quatre des personnages principaux de World At War.

Chaos, quant à lui, met en scène quatre personnages inédits dans le monde des Zombies.

Deux cartes inédites

Black Ops IIII propose deux maps inédites situées dans des décors radicalement différents de ce que l’on a pu voir par le passé.

La première map est IX. Elle vous emmènera vivre une expérience dans le Colisée romain. Vous passerez par toutes les émotions, du stress à la joie en passant bien évidemment par l’intensité l’angoisse qu’offre le mode Zombies. Cette map vous fera prendre vos marques avec ce mode de jeu pour les nouveaux et de vous chauffer un peu pour les anciens.

Mais si vous voulez beaucoup plus de difficultés, ne vous inquiétez pas ! La map la traversée du désespoir va vous en faire voir de toutes les couleurs. Cette map est un petit bijou d’un point de vue de la conception de la carte. Vous vous retrouvez sur un immense paquebot avec des détails à n’en plus finir ! Vous naviguerez sur les différents étages de ce dernier comme si vous étiez dans un labyrinthe.  

Affrontez les zombies entre amis ou avec l’IA

Cette année, vous avez la possibilité de vous faire aider par les joueurs de l’IA lorsque vous jouez en mode solo. À vous de voir si vous voulez de l’aide ou pas ! Mais si vous ne faites pas confiance à l’IA, parce qu’il est vrai que des fois ils ont des déplacements vraiment bizarres, vous pourrez compter sur vos amis pour vous donner un coup de main.

Je ne vous en dis pas plus sur le mode Zombies afin de vous laisser découvrir par vous même ce mode qui vous réservera bien des surprises !

Blackout : Un mode battle royale abouti

Le mode battle royale est la plus grande nouveauté de ce Black Ops IIII.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce Blackout offre des sensations complètement inconnues aux joueurs de Call of Duty. Dès la descente de l’hélicoptère, l’angoisse et l’excitation nous prennent. C’est extrêmement différent des gunfight que l’on peut avoir en multijoueur « classique ». Là, le jeu est plus posé, la map est forcément beaucoup plus grande et pour la première fois, nous avons des véhicules sur Call of Duty. Je dois avouer que lors de mes premières parties sur ce Blackout, je me demandais même si je jouais sur un Call of Duty !

La map : une réussite !

La map est d’une taille correcte et les paysages sont très variés. On se déplace assez vite à pied et il y a bons nombres de bâtiments afin de proposer des combats plus rapprochés. Le fait de pouvoir également se déplacer à l’aide de véhicules apporte de la diversité dans les déplacements et il est vrai que les véhicules sont assez « fun » à conduire.

Les équipements au rendez-vous

En explorant la map, vous trouverez de quoi vous équiper pour pouvoir survivre le plus longtemps possible.

Comme la vie ne se régénère plus toute seule, vous devrez ramasser des kits de soins pour vous soigner. Vous pourrez également vous munir d’armures que vous trouverez au sol et qui vous permettront d’encaisser plus voire beaucoup plus de dégâts par vos ennemis.

Concernant les armes, il faut des fois faire appel à la chance pour tomber sur de bons fusils d’assaut qui vous aideront à éliminer plus facilement vos adversaires. Vous pourrez équiper vos armes avec des accessoires que vous ramasserez.

Quoi qu’il arrive, ramassez le plus possible de choses et vous les retrouverez dans votre inventaire afin de faire le tri !

En solo ou en escouade ?

Vous pouvez décider de vous lancer tout seul et d’essayer de faire le TOP 1 comme un grand ou alors vous pouvez décider d’y aller en escouade. L’escouade peut être composée de vos amis ou bien des joueurs qui vous sont inconnus et qui deviendront vos alliés de taille pendant une partie. À vous de choisir !

En résumé, ce mode Blackout est une vraie réussite sur ce Black Ops IIII. C’est un battle royale bien pensé et surtout bien abouti. On retrouve toutes les sensations qu’un battle royale peut provoquer chez un joueur. On a le stress qui monte dès le début de partie, on est vigilant à chaque petit bruit que l’on entend autour de nous. Mais c’est cette angoisse que l’on aime quand on joue à un battle royale et Treyarch a très bien réussi à le faire.

Et même si les joueurs de Call of Duty ne sont pas habitués à être 100 sur une map, on se laisse très vite prendre au jeu.

Par contre, il vous faudra un petit temps d’adaptation dans ce mode puisque le jeu est plus posé, les gunfight sont plus éloignés, etc., comparés à la nervosité du multijoueur « classique ».

On aime

  • la régénération manuelle de la santé
  • le mode Blackout qui offre un vrai plus
  • les deux nouveaux modes de jeu en multijoueur
  • les sensations des anciens Blacks Ops

On n’aime pas

  • le manque de la campagne solo
  • le manque d’armes

Black Ops IIII : Verdict

Ce Call of Duty est pour nous un très bon jeu. On retrouve de bonnes sensations, il est très agréable à jouer et très maniable. Le pari est réussi pour Treyarch qui a réussi à faire un jeu 100 % online complet et varié.

On espère maintenant que Treyarch proposera du contenu assez régulièrement afin d’amener toujours des petites nouveautés. Ils nous ont habitués à cela sur les anciens Black Ops, ça devrait être le cas aussi pour celui-là.

Mots-clé : ActivisionBlack Ops 4Black Ops IIIITreyarch
Clément Berard

L’auteur Clément Berard

Engagé en tant que développeur Web Full Stack je me passionne pour les nouvelles technologies en tout genre.
Lire les articles précédents :
iPhone XS et XR : les problèmes de selfies résolus dans iOS 12.1

Si vous avez remarqué que la caméra de votre iPhone XS a appliqué ce qui ressemble à un filtre de...

Fermer