Fermer
Microsoft

Microsoft rend 60 000 brevets open source pour protéger Linux des ennuis juridiques

microsoftloveslinux.0.0

Dans le cadre de ses démarches vers le monde de l’open source, Microsoft a décidé de rejoindre le réseau Open Innovation Network (OIN) et de rendre publics près de 60 000 de ses brevets afin de protéger le monde Linux de tout ennui juridique.

Plus de 2 650 membres de l’OIN auront ainsi accès au portefeuille de brevets de Microsoft, bien que cette dernière conserve évidemment l’exclusivité sur un certain nombre de technologies, notamment celles liées à Windows.

Comme prévu, Microsoft a profité de cette occasion pour mettre en lumière ses efforts en matière d’utilisation de sources ouvertes, rappelant à tous qu’elle souhaitait rapprocher ses produits et ses logiciels libres.

« Chez Microsoft, nous partons du principe que les développeurs ne veulent pas un choix binaire entre Windows, Linux ou .NET et Java. Ils veulent que les plateformes cloud prennent en charge toutes les technologies. Ils veulent déployer des technologies à la pointe — sur n’importe quel appareil — qui répondent aux besoins des clients », a expliqué Erich Andersen, vice-président de la société.

La relation de Microsoft avec le monde de l’OSS

En outre, Microsoft affirme que cela fait partie des efforts que la société a déployés dans le cadre de sa campagne open source. « Nous avons commencé ce voyage il y a plus de deux ans grâce à des programmes comme Azure IP Advantage, qui a étendu l’engagement d’indemnisation de Microsoft aux logiciels libres qui alimentent les services Azure. Nous avons doublé cette nouvelle approche lorsque nous nous sommes tenus aux côtés de Red Hat et d’autres pour appliquer les principes de la GPL v.3 au code GPL v.2, et lorsque nous avons récemment rejoint le réseau LOT, une organisation dédiée à la lutte contre les abus de brevets des entreprises dans le domaine des revendications », a poursuivi Andersen.

Microsoft explique que sa décision de rejoindre OIN et de mettre ses brevets à la disposition de tous les membres devrait encourager davantage d’entreprises à rejoindre l’organisation, ce qui créerait à terme un « avantage majeur pour la communauté open source ».

Les investissements de la société dans le monde des logiciels libres ont suscité des réactions mitigées de la part des fans, notamment en raison de la relation de Microsoft avec l’écosystème Linux au cours de la dernière décennie. Satya Nadella étant toutefois à la tête de la société, le géant du logiciel a fait de grands pas en avant vers la réconciliation avec les sociétés et les communautés de logiciels libres. L’annonce faite aujourd’hui est donc supposée être une étape de ces efforts à long terme.

Mots-clé : Linuxopen source
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
Razer Blade 15 : la gamme se dote de nouveaux modèles

Le plus petit ordinateur portable de jeu de 15,6 pouces du marché vient d’avoir des frères jumeaux. En plus de...

Fermer