close
Navigateurs Web

Chrome 68 inclut une nouvelle API pour réduire l’utilisation de la RAM

Chrome 68 inclut une nouvelle API pour réduire l'utilisation de la RAM

Google a déployé le navigateur Chrome 68 la semaine dernière, et l’une des fonctionnalités que l’entreprise n’a pas décrites en détail dans son annonce initiale est son API Page Lifecycle.

Dans une analyse technique de cette fonctionnalité, Google explique que l’API Page Lifecycle peut aider Chrome 68 à considérablement réduire l’utilisation de la mémoire vive, alias la RAM, en particulier lorsque plusieurs onglets sont en cours d’exécution, en utilisant une approche qui est également utilisée sur les smartphones.

Cette nouvelle fonctionnalité permet techniquement à Google Chrome de suspendre des pages en arrière-plan et auxquelles vous n’avez pas accédé depuis un moment, ce qui réduit l’utilisation de la RAM et du processeur et rend le navigateur plus léger sur les ressources système.

L’API Page Lifecycle est spécifiquement destinée aux appareils à faible consommation d’énergie, où la plus grande amélioration est susceptible d’être remarquée, bien que les développeurs aient eux-mêmes besoin de la mettre en œuvre.

« Les navigateurs d’aujourd’hui prennent déjà des mesures actives pour conserver les ressources des pages dans les onglets en arrière-plan, et de nombreux navigateurs (en particulier Chrome) aimeraient en faire beaucoup plus — pour réduire leur empreinte globale », explique Google. « Le problème est que les développeurs n’ont actuellement aucun moyen de se préparer à ces types d’interventions initiées par le système ou même de savoir qu’ils se produisent. Cela signifie que les navigateurs doivent être conservateurs ou risquer de casser des pages Web ».

Des améliorations aussi dans la sécurité

Nos utilisateurs les plus avertis peuvent lire la description complète de cette fonctionnalité, ainsi que des conseils sur la façon de la prendre en charge dans les applications Web, depuis cette page.

Chrome 68 introduit également de nouvelles améliorations en matière de sécurité, toutes les pages HTTP étant désormais identifiées comme n’étant pas sécurisées par défaut. Ce changement fait partie des efforts de Google pour un Web plus sécurisé, encourageant les développeurs à passer au protocole HTTPS sur leur site Web.

Toutes les versions des navigateurs, y compris les mobiles, vont se vanter de l’amélioration mentionnée ci-dessus. Comme toujours, vous devrez mettre à jour votre navigateur pour en profiter.

Tags : ChromeChrome 68Google
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.