close
Apps

WhatsApp va maintenant identifier les messages transférés

WhatsApp va maintenant identifier les messages transférés

WhatsApp est en train d’identifier et de marquer les messages transférés, une décision que l’entreprise a prise pour tenter de freiner certains des problèmes de désinformation virale liée à l’application.

Dans un article de blog publié plus tôt cette semaine, WhatsApp a annoncé cette nouvelle identification, qui indiquera quand un message d’un autre utilisateur a été transmis à quelqu’un. Le marquage s’appliquera aux messages texte, image, vidéo et audio, selon Poynter.

« Cette indication aidera à rendre les discussions individuelles et de groupe plus facile à suivre », lit-on dans le blog. « Cela vous aidera à savoir si vos amis ou contacts ont écrit le message qu’ils vous envoient, ou si celui-ci a été initialement envoyé par quelqu’un d’autre ». Dans son article de blog, WhatsApp a encouragé ses utilisateurs à prendre son temps et à réfléchir avant de partager un message transféré.

Avant de lancer cette fonctionnalité dans le monde entier, WhatsApp a testé celle-ci dans des versions bêta en Inde, le plus grand marché de l’entreprise, et au Brésil. Plus de 300 millions de citoyens utilisent l’application entre les deux pays, et dans les deux cas, la plateforme a été prise pour cible après avoir permis la propagation de rumeurs virales dangereuses.

En Inde, les rumeurs d’enlèvements d’enfants et de trafiquants d’enfants diffusés depuis l’application de messagerie chiffrée ont été liées à une douzaine de morts depuis le mois de mai. Au Brésil, entre-temps, certains journalistes ont spéculé que la désinformation sur la propagation du vaccin contre la fièvre jaune par l’application a fait resurgir la maladie comme jamais.

Lutter contre la désinformation

Cette mise à jour est la dernière des nombreuses mesures prises par WhatsApp pour résoudre son problème de fausses news, notamment en offrant des récompenses aux chercheurs qui étudient la désinformation à travers l’application.

WhatsApp peut clairement se pencher sur des solutions technologiques pour annuler la propagation de la désinformation du mieux possible avec des messages chiffrés. Dans une certaine mesure cela peut aider, mais il serait bon de se pencher sur les apprentissages de sa société mère, Facebook, à cet égard. Mais en fin de compte, les dirigeants politiques indiens doivent engager les communautés pour mieux comprendre ce qui alimente leur paranoïa, leur besoin de répandre de fausses nouvelles sans remettre en question sa véracité et leur besoin de contourner les lois et de recourir au vigilantisme.

Pour voir ce nouveau symbole indiquant qu’un message a été transféré, vous devez avoir la dernière version supportée de WhatsApp sur votre téléphone.

Tags : WhatsApp
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.