close
ActualitésWeb

Préparez-vous à voir débarquer les noms de domaine “.pirate”

La fonctionnalité Dossier verrouillé de Google Photos arrive pour tous

L’ICANN, Internet Corporation for Assigned Names and Numbers ou encore la Société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet, peut être vue comme la principale autorité de régulation de l’Internet pour les domaines de premier niveau pour les codes génériques (gTLD) et les codes nationaux (ccTLD).
Elle fournit les domaines, de premier niveau (TLD, Top Level Domain), tels que .com, .org, .net et d’autres domaines bien connus, que vous pouvez retrouver sur tous les sites Web que vous connaissez et aimez. Cependant, il existe des alternatives et l’un des meilleurs : l’OpenNIC (Network Information Center/Serveur racine du DNS).

TorrentFreak nous a indiqué que l’OpenNIC offre maintenant un domaine .pirate pour ceux qui veulent enregistrer un domaine de leur service. L’inscription est gratuite et vous pouvez créer toutes sortes de domaines .pirate dès aujourd’hui ! En revanche, comme le souligne TorrentFreak, le seul inconvénient est que seules les personnes qui utilisent des serveurs DNS d’OpenNIC peuvent accéder à ces domaines.

À ce jour, il existe deux principales méthodes pour accéder au réseau OpenNIC :

  • Ajouter un ou plusieurs serveurs de résolution DNS gérés par OpenNIC4 dans sa configuration
  • Utiliser un proxy fourni par OpenNIC5

OpenNIC n’est pas nouveau dans le service d’enregistrement de domaine. Il offre une grande variété de noms de domaine de premier niveau dont les utilisateurs peuvent profiter. Quelques-uns des domaines les plus intéressants sont .geek, .parody, .indy, .fur, .gopher et .micro. Le nom de domaine .pirate n’est pas dirigé par OpenNIC, même si, Travis McCrea, chef adjoint du Parti Pirate du Canada, est derrière celui-ci.

Travis McCrea indique que la libre circulation de l’information est menacée par les gouvernements du monde entier, de sorte que ces types de démarches sont nécessaires. L’arrivée du domaine .pirate et les efforts de l’OpenNIC sont ainsi faits pour garder l’Internet ouvert. C’est ce genre d’outils qui permettent aux gens de contourner la censure sur Internet.

TorrentFreak souligne que certains des domaines les plus populaires .pirate ont déjà été pris en compte, tel que celui de TorrentFreak lui-même. Tout le monde va vouloir un domaine .pirate de sorte qu’il est bon de se dépêcher afin de réserver votre nom de domaine avant que certains utilisateurs abusent d’eux !

Je ne serais pas étonné que la RIAA (Recording Industry Association of America) et la MPAA (Motion Picture Association of America), qui défendent les intérêts de l’industrie du disque et de la cinématographique aux États-Unis, commencent à hausser le ton rapidement dès qu’ils seront informés de ce nouveau domaine .pirate.
Ils vont probablement s’exclamer comme étant un site Web basé uniquement sur le piratage, alors qu’en réalité il s’avère être un domaine lié au sujet de la propagation de l’information. C’est de la même manière que ces groupes traitent le Parti Pirate.

Soit dit en passant, vous pouvez utiliser OpenNIC et thepiratepay.pirate pour contourner la censure que le Royaume-Uni a mis en place pour bloquer The Pirate Bay. Il y a bien sûr d’autres moyens qui ne vous obligent pas à changer votre serveur DNS

Tags : ICANNNDDOpenNIC5piraté
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.