Fermer
Smartphones

BlackBerry KEY2 : 6 Go de RAM et un processeur octa-core

BlackBerry KEY2 : 6 Go de RAM et un processeur octa-core

Le BlackBerry KEY2 débarque le 7 juin, mais il y a encore beaucoup de choses que nous ne savons pas à son sujet. En fait, bien que nous ayons vu quelques images semblant montrer le BlackBerry KEY2, la plupart des spécifications de base restaient mystérieuses.

Mais grâce à une paire de benchmarks sur Geekbench (ici et ), nous savons maintenant qu’un smartphone BlackBerry non annoncé arrivera apparemment avec 6 Go de mémoire vive (RAM) — peut-être dans son option la plus chère. C’est clairement une caractéristique phare, bien que l’un des benchmarks répertorie une quantité de 4 Go de RAM. Autrement dit, il est possible que le BlackBerry KEY2 soit lancé en deux variantes.

Le smartphone dans les deux benchmarks est également listé comme fonctionnant sous Android 8.1 et ayant un processeur Snapdragon 660 de Qualcomm, une puce octa-core de milieu de gamme. Bien qu’inférieure aux modèles haut de gamme, il s’agit d’une puce moderne et qui s’avère être une mise à niveau par rapport au Snapdragon 625 dans le BlackBerry KEYOne.

Il est à noter que le BlackBerry KEY2 n’est pas mentionné par son nom dans ces benchmarks, mais comme ce smartphone est attendu dans quelques jours, c’est le candidat évident.

Approuvé par la FCC

Et dans d’autres nouvelles entourant le BlackBerry KEY2, le smartphone vient d’être approuvé par la FCC (Federal Communications Commission) aux États-Unis. Le listing de la FCC ne révèle rien de nouveau, mais c’est un processus que nous attendons avant chaque lancement de smartphone.

Les précédentes fuites entourant le BlackBerry KEY2 ont révélé un smartphone avec un clavier physique, une caméra à double objectif et un port casque de 3,5 mm. D’après ce que nous avons vu et entendu, la mise à niveau par rapport au KEYOne est modeste, mais nous le saurons bientôt.

Mots-clé : BlackberryBlackBerry KEY2KEY2
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.