Fermer
Web

Wikipédia sera imprimé sur de minuscules plaques de métal et envoyé à la lune

wikipedia-sera-imprime-sur-de-minuscules-plaques-de-metal-et-envoye-a-la-lune

Il existe un mythe populaire selon lequel la bibliothèque d’Alexandrie — le centre de la vie intellectuelle dans l’Antiquité — a été détruite dans un grand incendie. Selon ce mythe, une vaste collection de livres et de manuscrits a été tragiquement perdue dans l’histoire au cours d’une bataille, un événement qui a retardé l’avancement de la connaissance humaine par des siècles. La persistance de ce mythe témoigne de notre profonde anxiété face à un événement cataclysmique qui détruit notre savoir collectif et renvoie notre espèce aux âges obscurs.

Dans cette optique, un organisme à but non lucratif nommé Arch Mission Foundation espère envoyer des millions de pages de Wikipédia sur la lune très simplement : elles seront « écrites » sur de petites plaques de métal. Les pages seront tirées de la version anglaise de Wikipédia, et en supposant que tout se passe comme prévu, le contenu sera sur la surface lunaire dans les deux prochaines années. La taille totale des archives sera analogue à celle d’un CD.

Arch Mission a été créée en 2015 dans le but de créer des archives sur l’humanité et de les disperser à travers le cosmos, selon The Verge. Selon le rapport, la Arch Mission Foundation prévoit de graver le contenu de Wikipédia sur de petites plaques de métal qui sont plus minces qu’un seul cheveu humain.

Des millions de pages peuvent être transcrites sur les plaques de métal, la somme totale de celles-ci formant un paquet de la même taille qu’un disque compact. Les archives, en quelque sorte, peuvent être vues comme étant une sauvegarde de données sur l’humanité, son histoire et sa culture, qui pourrait survivre si quelque chose de catastrophique devait arriver à la Terre.

De la lecture pour les extraterrestres

Les futurs humains – ou peut-être les chanceux extraterrestres — pourraient trouver ces données dans un avenir très lointain, en ayant un aperçu de la vie au cours de ce segment relativement mince de l’existence humaine — ils seront capables de lire Wikipédia avec un traditionnel microscope 1000x, en supposant qu’ils peuvent déchiffrer l’anglais.

En plus des pages Wikipédia, qui incluront certaines des meilleures entrées dans des catégories non anglaises, l’équipe enverra également le projet Rosetta de la Long Now Foundation, qui contient plus de 1 500 langues humaines.

Selon The Verge, la fondation prévoit d’annoncer d’autres données qui seront envoyées à la surface lunaire l’année prochaine. Ce ne sera pas la première fois que la société envoie des informations dans l’espace, puisque des projets antérieurs incluant des archives de la trilogie de la Fondation ont également été envoyés. Plus tôt cette année, Arch Mission a lancé avec succès leur première « Arch » sur une orbite d’un milliard d’années autour du Soleil. La bibliothèque a fait un tour sur la Tesla Roadster d’Elon Musk. Cette « Arch » se composait d’un disque de quartz contenant une copie de la trilogie de la Fondation de Isaac Asimov stockée en utilisant une technique optique 5D développée par le physicien de l’Université de Southampton, Peter Kazansky.

Mots-clé : Arch Missionwikipedia
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
Surface Hub 2 : le nouveau tableau blanc numérique de Microsoft

Que les entreprises qui ont besoin d’appareils Windows 10 au mur se réjouissent : il y a un nouveau Surface Hub 2 sur...

Fermer