close
Réseaux sociaux

Facebook demande d’accéder aux données médicales des patients des hôpitaux

Facebook demande d'accéder aux données médicales des patients des hôpitaux

Après le Cambridge Analytica, Facebook fait face à un autre scandale à la suite d’un rapport selon lequel Facebook a demandé à plusieurs hôpitaux de partager avec elle des données sur les patients. Ces pourparlers auraient eu lieu avec les « meilleurs hôpitaux » et des groupes médicaux, le plus récent ayant eu lieu en mars. L’information recherchée par Facebook aurait été anonymisée, mais l’entreprise prévoyait de la jumeler à ses propres données d’utilisateur.

L’information émane de CNBC, qui rapporte que Facebook a demandé à un médecin d’approcher les hôpitaux et les groupes médicaux pour obtenir l’information. L’idée était que Facebook fasse correspondre les données des patients anonymisées avec ses propres données pour « aider les hôpitaux à déterminer quels patients pourraient avoir besoin de soins ou de traitements spéciaux ».

Un porte-parole de Facebook a confirmé l’existence de la proposition, mais pas tous les détails allégués, affirmant que la société n’a reçu aucune donnée sur les patients et que ses efforts n’ont pas dépassé la « phase de planification ». Les deux entités auxquelles l’entreprise aurait parlé étaient la Stanford Medical School et l’American College of Cardiology.

La société prévoyait d’utiliser des techniques de hachage pour identifier quels patients anonymisés avaient des données d’utilisateur stockées par Facebook, selon le rapport. Des sources affirment que Facebook voulait trouver des données sur les patients, comme les médicaments pris, les problèmes de santé, l’âge et le nombre de séjours à l’hôpital, et afin de faire correspondre celles-ci avec ce qu’ils connaissent déjà, comme la langue parlée et le nombre d’enfants qu’ils ont.

Récupérer les données pour aider l’hôpital

L’objectif était apparemment d’utiliser ces données pour améliorer la capacité d’un hôpital à prendre soin du patient. Un exemple de cela serait que Facebook détermine si un patient a ou non des amis à proximité, afin d’aider l’hôpital à décider s’il peut renvoyer le patient à domicile pour effectuer les soins après une intervention chirurgicale.

La révélation suit de près la fuite de Cambridge Analytica, où de nombreuses personnes n’hésitent pas à ordonner un boycott total des produits de Facebook. Les problèmes de confidentialité liés à la société sont à un niveau sans précédent, et les nouvelles que Facebook s’intéresse aux données des patients n’aident pas. Pour certains, le fait que Facebook prévoyait d’anonymiser ces données sera suffisant. En revanche, d’autres se demanderont sans doute si un plan visant à obtenir des données de patients suffirait à protéger leur anonymat.

Seriez-vous prêt à donner de telles données au géant américain ?

Tags : Facebooksanté
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.