Fermer
OS

Nintendo Switch : elle a été hackée pour exécuter Linux

Nintendo Switch : elle a été hackée pour exécuter Linux

Le groupe de hackers fail0verflow a découvert une vulnérabilité dans la Nintendo Switch qui permet l’installation de Linux, ouvrant fondamentalement la porte à quelque chose que la société mère espérait ne jamais voir se réaliser : les jeux piratés.

Dans une publication sur Twitter, fail0verflow a révélé que la Nintendo Switch est livrée avec un « bug » qui ne peut pas être corrigé avec les mises à jour du firmware et qui peut être abusé à tout moment pour installer Linux.

Une photo qui est incluse dans le tweet montre la Switch exécutant Debian — une version de Linux, et le groupe de hackers précise que l’exploit visait un bug dans la ROM de démarrage, suggérant que les correctifs logiciels ne sont pas possibles. Cela signifie que si Nintendo veut bloquer ce hack, la seule façon de le faire pourrait être de travailler avec NVIDIA sur les nouvelles puces Tegra X1 afin de corriger la faille.

Des jeux piratés ? Pas si vite

À première vue, le principal avantage du hack de la Nintendo Switch est la possibilité d’installer des applications homebrew et des jeux piratés, mais Nintendo devrait travailler sur un arsenal de méthodes qui seraient utilisées pour décourager les utilisateurs de se tourner vers de telles failles.

Tout d’abord, si elle trouve un moyen de déterminer quelles consoles sont piratées, Nintendo pourrait interdire ces utilisateurs de jouer en ligne, effectuant ainsi une série de vérifications avant que chaque appareil se connecte à ses serveurs. Ensuite, la société pourrait également publier de nouvelles mises à jour du micrologiciel pour contourner ce bug. En outre, Nintendo pourrait trouver d’autres méthodes pour réduire son impact sur sa console.

Cependant, à ce jour, Nintendo n’a pas commenté ce hack, et les opinions de la communauté des fans sont toujours partagées sur le fait de savoir si cette découverte est utile ou non.

Mots-clé : LinuxNintendoNintendo Switch
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.