close
Mobile

Snapdragon 845 : toutes les choses à savoir sur la nouvelle puce de Qualcomm

Snapdragon 845 : toutes les choses à savoir sur la nouvelle puce de Qualcomm

Si Qualcomm a levé le voile sur sa nouvelle plateforme Snapdragon 845 lors de son sommet Tech Summit ce mardi, la firme n’a pas vraiment révélé de nouveaux détails jusqu’à hier soir.

Bien que le passage de 835 à 845 puisse sembler petit, il y a un certain nombre de progrès significatifs dans le processeur de prochaine génération de l’entreprise. Attendue pour équiper les smartphones, les tablettes et même les ordinateurs et les dispositifs 2-en-1, la pression semble assez importante pour que Qualcomm apporte de réelles nouveautés à sa populaire puce haut de gamme. Est-ce le cas ?

Voici quelques-uns des plus grands changements que vous devez connaître à propos du Snapdragon 845.

Snapdragon 845: plus rapide

Bien sûr, chaque processeur de nouvelle génération est plus rapide que son prédécesseur, mais Qualcomm semble se concentrer moins sur la vitesse du processeur et davantage sur les autres aspects de la plateforme Snapdragon, tels que le GPU et l’IA. En fait, la nouvelle puce graphique Adreno 630 est 30 % plus rapide et 30 % plus efficace. Qualcomm indique également que le 845 fournira trois fois plus de performances pour les tâches liées à l’intelligence artificielle que son prédécesseur.

Attention, cela ne veut pas dire que le CPU ne s’est pas amélioré. Qualcomm affirme que les cœurs de performance du Kryo 385 sont 25 % plus rapides, tandis que les cœurs économes en énergie obtiennent une augmentation de 15 %. Cela signifie que vous aurez quelques heures d’autonomie supplémentaires, ou que les fabricants seront en mesure de faire tourner leurs puces à des vitesses d’horloge plus élevées tout en conservant l’autonomie actuelle.

Cela dit, à première vue, il semble que le 845 ne suffira pas à rattraper la bestiale puce A11 Bionic d’Apple en matière de puissance brute de traitement.

Snapdragon 845: de nombreuses améliorations de la caméra

La vidéo prend de l’ampleur avec le Snapdragon 845. La prise en charge de la capture Ultra HD Premium — un standard HDR 4K — à 60 FPS est maintenant accélérée, ce qui signifie que vous pouvez effectuer une capture 4K au ralenti. Techniquement, le processeur peut même prendre en charge la capture d’images fixes de 16 mégapixels à 60 IPS, en supposant que le matériel de la caméra puisse suivre. Mais si vous voulez encore plus lent, le Snapdragon 845 sera en réalité capable de capturer de la vidéo 720p à 480 FPS.

Les performances en faible luminosité ont été améliorées grâce à la stabilisation d’image accélérée par le matériel et à un nouvel algorithme capable de conserver plus de détails lors de l’application de la réduction du bruit dans les zones à faible éclairage et/ou dans l’ombre.

En outre, l’IA contribue à certaines des améliorations. Le Snapdragon 845 est maintenant assez puissant pour prendre en charge nativement les modes portrait à une seule caméra. Reste à voir comment cela fonctionne réellement, mais un autre potentiel avantage est de pouvoir utiliser le mode portrait avec différentes focales sur les smartphones qui choisissent de garder plusieurs caméras.

Snapdragon 845: la réalité virtuelle se rapproche des casques haut de gamme

Le Snapdragon 845 s’améliore sur pleins de points

Le traitement amélioré et la puissance graphique dans le 845 signifient davantage de flexibilité dans les applications de réalité virtuelle (VR). Le Snapdragon 845 inclut un support natif pour le roomscale. Cela signifie que vous serez capable de contourner une limite virtuelle qui émule votre pièce, et pas simplement de bouger et de regarder autour d’un espace arbitraire.

Les graphismes auront également une meilleure apparence, grâce au « Adreno foveation » et au suivi des yeux. Enfin, le Snapdragon 845 comprend un support pour le suivi manuel, vous permettant d’effectuer des gestes sans avoir besoin d’un contrôleur. La fidélité visuelle est aussi améliorée grâce à la prise en charge de la résolution de deux panneaux de 2 400 x 2 400 pixels à 120 IPS.

Snapdragon 845: connectivité

Le Snapdragon 845 devrait être en mesure de fournir des vitesses LTE maximales et moyennes 20 % supérieures avec un nouveau modem X20 — jusqu’à 1,2 Gb/s, soit assez rapide pour télécharger un film de 3 Go en 3 min. Qualcomm indique que les performances Wi-Fi ont été améliorées, en particulier dans les réseaux surpeuplés.

Mais peut-être que les améliorations les plus pratiques concernent les écouteurs Bluetooth. Habituellement, l’audio Bluetooth nécessite l’envoi d’un signal à un casque, qui doit alors relayer l’information à l’autre écouteur. Cela gaspille beaucoup d’énergie, de sorte que les écouteurs compatibles avec le Bluetooth 5.0 seront désormais en mesure d’avoir un faisceau audio directement à chaque écouteur, pour une amélioration de 50 % de leur autonomie.

Cela n’aide pas beaucoup pour l’instant, étant donné que la grande majorité des casques sans fil sont encore en Bluetooth 4.x, mais c’est quand même une amélioration qui est la bienvenue.

Snapdragon 845: plus sécurisée

Le Snapdragon 845 comprend une toute nouvelle unité de traitement sécurisée, qui est essentiellement capable de fonctionner comme un coffre-fort isolé pour gérer des informations sensibles telles que l’identification biométrique. Elle comprend son propre microprocesseur, sa propre mémoire, son propre générateur de nombres aléatoires, son propre décodeur cryptographique, et elle est isolée du reste du processeur.

En théorie, même si le reste de votre smartphone est compromis au niveau logiciel ou matériel, les pirates informatiques ne pourront pas accéder à cette puce sécurisée — bien que les fabricants devront bien sûr d’abord prendre en charge cette puce pour y stocker l’information.

Bien que les améliorations de la CPU soient toujours appréciées, le véritable test du succès du Snapdragon 845 sera de savoir comment les constructeurs tirent parti du reste de la plateforme. Vivement les flagships de 2018 !

Tags : QualcommSnapdragon 845
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.