Fermer
Automobile

Google a construit une fausse ville pour tester l’IA de ses voitures autonomes

1-fad_WGmvk3jGyzOVSqrMNg

Du fait que les voitures autonomes parcourent de nombreux kilomètres pour se perfectionner, il est logique d’apprendre qu’une fausse ville pour les voitures autonomes est construite dans le désert de Californie. Ainsi, avec une telle configuration, les humains vont pouvoir inventer des scénarios élaborés pour tester les limites de la conscience et des réactions de la voiture autodidacte. Et les ingénieurs de Google utilisent des cônes, des panneaux de signalisation, des mannequins, et même d’autres voitures, pour concevoir des situations qui remettent en question les voitures sans conducteur et que celles-ci réagissent comme des humains.

Les entreprises technologiques de pointe sont dans une course effrénée pour commercialiser les premières voitures vraiment sans conducteur au marché de masse et, ce faisant, changer le transport pour toujours. Si les voitures autonomes ont été testées dans toutes sortes de conditions, les algorithmes complexes derrière la technologie n’ont pas encore remporté l’un des défis les plus déroutants : notre infrastructure urbaine. Waymo, le projet fondé par la société mère Alphabet de Google, essaie de résoudre cette problématique.

C’est un gros pari, étant donné que de nombreuses personnes doutent que les voitures totalement autonomes soient sûres. Et évidemment, un incident pourrait rapidement aggraver l’opinion publique sur la technologie, annulant les années de travail.

Un terrain de jeu parfait

Normalement secret, Google a fourni un accès exclusif à The Atlantic sur sa fausse ville de 100 acres, soit près de 40 hectares. La qualifier de « ville » est un peu trompeur — tout ce qui compte, c’est littéralement le bitume au sol. Il n’y a pas de bâtiments dans la zone d’essai, seulement des routes, des allées et des intersections.

Pour ce perfectionner, la voiture autonome doit apprendre encore et encore

L’équipe de Google essaie de recréer des situations que les voitures autonomes sont susceptibles de rencontrer dans des environnements réels, tels que le trafic à sens unique et une piste cyclable à côté de places de parking parallèles. « J’étais vraiment désireuse d’installer quelque chose avec un parking parallèle à la route », a déclaré Steph Villegas, une responsable de programme pour Waymo. « Quelque chose comme ça arrive dans les centres-villes de banlieue. Les gens sortent des magasins ou d’un parc. Les gens marchent entre les voitures, peut-être en traversant la rue transportant des choses », poursuit-elle.

En plus de ce que Villegas qualifie « d’accessoire », certains tests impliquent également des humains, également connus sous le nom de piétons professionnels. Est-il difficile de faire votre travail tout en vous souciant d’être dépassé par un robot ? « Nous devons simplement apprendre à faire confiance », a déclaré Cassandra Hernandez, un de ces professionnels.

Et, vous êtes-vous prêts à voir des voitures autonomes vous dépasser ?

Mots-clé : GoogleIAWaymo
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
Google Pixel XL 2 : un écran sans bords de 5.99 pouces ?

Les Google Pixel 2 et Google Pixel XL 2 ont été soumis à diverses fuites par le passé. Et, dans la dernière...

Fermer