Fermer
Périphériques

NanoPi Neo Plus2 : un nano-PC encore plus petit que le Raspberry Pi

NanoPi Neo Plus2 : un nano-PC encore plus petit que le Raspberry Pi

Un nouveau nano-PC a été dévoilé cette semaine nommé NanoPi Neo Plus2. Bien que son nom laisse transparaître qu’il est de petite taille, sachez que celui-ci est plus petit que le Raspberry Pi, mesurant seulement 40 x 52 mm. Néanmoins, il permet d’accéder à un processeur quadricœur ARM Cortex-A53, couplé à 1 Go de mémoire vive (RAM). Il s’agit d’un processeur Allwinner H5, avec une puce GPU Mali-450.

On retrouve également 8 Go de stockage eMMC, une connectivité Gigabit Ethernet, du WiFi 802.11n et du Bluetooth 4.0. Le NanoPi Neo Plus2Is est également équipé de 2 ports USB 2.0, d’un emplacement pour insérer une carte micro SD, d’un port micro USB pour l’alimentation.

Le nano-PC est également équipé d’un petit ensemble de broches GPIO pour que les développeurs puissent connecter des périphériques supplémentaires, ou pour la connexion des HAT pour étendre le fonctionnement du petit ordinateur. Les gens de FriendlyARM expliquent que leur mini PC NanoPi Neo Plus2 prend en charge le démarrage U-boot et Linux, et l’entreprise propose les systèmes d’exploitation Ubuntu Core 16 et Debian NAS.

Vous l’aurez compris, c’est un petit ordinateur étonnamment polyvalent, étant donné sa petite taille. Et, avec un prix de 25 dollars, ce NanoPi Neo Plus2 pourrait être le jouet que vous attendiez tous.

Le Raspberry Pi n’a pas à trembler

Bien qu’il semble alléchant, le Raspberry Pi semble offrir un choix plus large d’OS, et une meilleure facilité d’utilisation hors de la boîte. Le Pi peut exécuter plusieurs distributions de base sous Linux, l’OS de Raspbian par défaut étant de plus en plus simple à utiliser, et regroupant les applications de bureau, de Web et de programmation. En revanche, comme mentionné précédemment, le NanoPi Neo Plus2 exécute Ubuntu Core, un système d’exploitation minimaliste qui nécessite généralement que les utilisateurs se connectent à distance à l’appareil à partir d’une autre machine en ligne de commande.

De plus, comme avec les autres concurrents du Raspberry Pi, le NanoPi Neo Plus2 ne bénéficiera pas du support communautaire étendu qui a grandi autour du Pi, lui permettant d’être vendu à plusieurs millions d’unités depuis son lancement il y a cinq ans.

Pour conclure, FriendlyARM affirme que le design est conçu pour s’adapter aux applications de l’IoT (Internet of Things) qui nécessitent un appareil compact avec une transmission de données à haute vitesse, et une bonne puissance de calcul.

Mots-clé : FriendlyARMNanoPi Neo Plus2Raspberry Pi
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.