close
Réseaux sociaux

Les 6 choses les plus importantes que Facebook a ​​annoncé à la F8 2017

La conférence annuelle des développeurs de Facebook est en cours, et alors que nous n’avons pas d’annonces importantes sur un nouveau casque de réalité virtuelle, le présupposé Oculus Rift 2, le réseau social a encore poussé de nouveaux produits et des mises à jour de ses services existants.

Pour ceux qui l’ignorent, la F8 2017 est la plus grande conférence annuelle de Facebook, qui a débuté hier avec plus de 4 000 personnes présentes sur place à San Jose, en Californie, et des millions de personnes connectées via Facebook Live.

Voici un récapitulatif sur les 6 choses les plus importantes que Facebook a annoncées au cours de sa première keynote à la F8 2017 !

1. Facebook Spaces

De loin le plus grand produit que Facebook a annoncé est le lancement de Facebook Spaces, son premier réseau social de réalité virtuelle. Les Spaces sont essentiellement un moyen de sortir avec des amis dans la réalité virtuelle. Un avatar numérique qui représente votre profil peut parler avec des amis et la famille dans des salles de chat VR. Ces dernières peuvent être dans l’espace ou un lieu que vous visitez par une vidéo à 360 degrés. Vous avez également la possibilité de visualiser des contenus avec vos amis en réalité virtuelle, y compris des vidéos 360 ° et des photos. De plus, vous pouvez dessiner avec un marqueur virtuel.

Facebook Spaces, le premier réseau social de réalité virtuelle

L’une des plus belles caractéristiques de Facebook Spaces est que vous pouvez ajouter des amis qui ne sont pas en VR par le chat vidéo de Facebook Messenger. Facebook permet également de créer des formes 3D que vous pouvez déplacer dans la réalité virtuelle, ce qui est assez bien fait.

Les utilisateurs du Oculus Rift et du Oculus Touch peuvent commencer à explorer Facebook Spaces aujourd’hui à travers la section dédiée dans le Oculus Store.

2. La caméra Facebook comme une plateforme de réalité augmentée

Le thème récurrent de la F8 2017 pour la keynote a été la réalité augmentée, et la mission de Facebook est d’en faire la prochaine grande plateforme. Non seulement cela, mais Facebook a identifié les moyens pour y arriver.

Le PDG, Mark Zuckerberg, a admis que, si les lunettes permettent de visualiser correctement la réalité virtuelle, il a depuis changé son point de vue. Maintenant, il veut « faire de la caméra la première plateforme de réalité augmentée grand public ». Oui, l’appareil photo de votre smartphone ou tout autre appareil connecté.

La réalité augmentée fait son apparition partout !

À cette fin, Facebook lance deux outils de réalité augmentée, Frames Studio et AR Studio, pour la caméra dans une bêta fermée. Ceux-ci comprennent des cadres photo, les effets interactifs et les masques utilisant la réalité augmentée. L’idée est d’utiliser ces outils pour ajouter d’amusants filtres à vos photos et vidéos (à la Snapchat), reconnaître des objets afin que vous puissiez les mettre dans un monde numérique et utiliser l’emplacement pour choisir intelligemment des effets différents dans le monde physique.

Bien que tout cela soit relativement nouveau, Zuckerberg a noté que nous allons davantage partager des photos quand elles sont amusantes ou drôles, et il devient donc logique que nous devions avoir la possibilité de nous amuser avec différents effets. Il fixe également les bases pour des fonctionnalités plus avancées.

Facebook mise beaucoup sur la réalité augmentée

Le réseau social a également annoncé AR Studio pour les développeurs. Il s’agit d’un ensemble d’outils pour aider les créateurs de contenu à créer leurs propres filtres et effets. L’idée est de rendre aussi indolore que possible la création des effets de réalité augmentée pour les développeurs, et les rendre accessibles aux utilisateurs.

3. Dites bonjour à Facebook Messenger Platform 2.0

Plus de 1,2 milliard de personnes utilisent Facebook Messenger chaque mois, donc bien sûr la plateforme de chat a beaucoup fait parler d’elle sur la scène de la F8. Facebook lance Facebook Messenger Platform 2.0, insufflant davantage son système d’intelligence artificielle pour connecter les utilisateurs avec plus d’entreprises et d’un autre côté, pour aider les entreprises à se connecter avec d’autres utilisateurs.

Parmi les ajouts, un nouvel onglet Discover pour aider les utilisateurs à trouver des entreprises concernées, comme celles de leur région. Cet onglet est disponible dès aujourd’hui aux États-Unis. En outre, les QR codes paramétriques vont également être ajoutés à la plateforme, permettant à un bot de puiser dans plusieurs QR codes à travers la caméra Messenger.

Ensuite, il y a des extensions de chat, qui vont permettre d’intégrer les marques et les entreprises au sein de conversations groupées. Les extensions permettent à plusieurs personnes de discuter avec la même entreprise en même temps. Cela permet également de partager du contenu d’un bot avec un groupe de discussion, tel que des chansons par Spotify et Apple Music.

Enfin, Messenger va également offrir une expérience de jeu enrichie, afin de rendre celle-ci encore plus sociale. Désormais, il sera plus facile de challenger vos amis en les invitant à jouer sur Messenger, et en cliquant simplement sur l’onglet Jeux sur l’écran d’accueil.

4. L’assistant numérique M devient beaucoup plus intelligent

L’assistant numérique Facebook M a également reçu de nouvelles fonctionnalités dans le cadre de la refonte de Messenger. Il va notamment pouvoir faire des suggestions dans vos conversations, comme un autocollant qui dit « merci » pour un rappel d’une prochaine réunion.

M puise dans l’intelligence artificielle pour reconnaître les gens et les tâches dans les conversations, et lui permet de faire des recommandations intelligentes en fonction du contexte. Bien sûr, étant donné que 98 % de toutes les conversations tournent autour de la nourriture, cela inclut de passer commande pour vous, si vous parlez de la pause déjeuner dans une conversation.

5. De meilleurs robots professionnels

La réponse initiale face aux bots a plutôt été mitigée, mais il semble que la machine est désormais en marche. Avec plus de deux milliards de conversations se déroulant entre les utilisateurs et les entreprises dans Messenger en un mois, l’adoption semble réelle.

Aujourd’hui, Facebook donne aux bots davantage de punch, avec l’introduction de réponses intelligentes qui permettent aux Pages de répondre aux questions les plus fréquemment posées, telles que les horaires d’ouverture, les moyens d’accès ou les contacts, à l’aide du robot Wit.ai. Les entreprises peuvent également créer plusieurs QR codes paramétriques pour un seul bot, laissant à nouveau les clients utiliser un certain nombre de QR codes à travers la caméra pour accomplir une seule tâche, comme le paiement dans un restaurant.

Enfin, Facebook va maintenant laisser les entreprises créer plus d’un bot avec différents développeurs. Ainsi, une entreprise peut vouloir créer un bot commercial personnel avec un développeur, puis un autre bot qui gère les questions de service à la clientèle avec un autre.

6. Le teasing d’un casque de réalité virtuelle sans fil

D’accord, Facebook n’a pas annoncé quoi que ce soit lié à son casque de réalité virtuelle sans fil, mais la firme nous a donné quelques indices au cours de la première journée. À l’origine révélé lors de la conférence Oculus Connect 3 en octobre 2016, nous n’avons pas appris de nouvelles informations sur le prototype, nommé Santa Cruz, mais nous l’avons vu en action en vidéo.

Oui, ce fut le même clip également montré à OC3, mais il montre que Facebook n’a pas oublié son casque sans fil. Alors que tous les espoirs étaient placés pour une annonce à la F8, la possibilité de le voir lors du Oculus Connect 4 (probablement en octobre 2017) semble plausible.

Bon alors, emballez par toutes les annonces de Facebook ?

Tags : F8F8 2017FacebookFacebook MMessenger
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.