Fermer
Tests

Test du Huawei P9 : le smartphone greffé Leica est-il intéressant ?

Certains disent que le meilleur appareil photo est celui que vous avez avec vous, ce qui est l’une des raisons pour lesquelles les gens se tournent maintenant vers leurs smartphones pour prendre occasionnellement des clichés — voir quotidiennement pour tous ceux qui ne veulent pas s’embêter par un véritable appareil photo. Cependant, le Huawei P9 ne veut pas être juste un autre téléphone avec un bon appareil photo.

En effet, le constructeur veut réinventer la photographie sur mobile avec sa configuration à double caméra, conçue en partenariat avec Leica.

En mettant de côté la partie déclarative de la firme chinoise, le Huawei P9 est le dernier smartphone phare Android de la société, et en tant que telle, il vise à impressionner avec plus que ses fascinantes capacités photographiques. Il a été conçu pour répondre aux attentes d’un large éventail de clients, y compris ceux qui exigent le meilleur. Inutile de dire que les rivaux haut de gamme d’Apple, Samsung et LG ont mis la barre très haut, mais le P9 a de quoi nous impressionner.

Huawei P9 : boîte
Huawei P9

C’est ce que l’on va essayer de voir dans ce test complet, après quelques semaines passées avec le smartphone reçu de Orange Business Lounge. La boîte contient :

  • Huawei P9
  • Chargeur mural
  • Câble USB Type-C
  • Casque stéréo filaire avec microphone
  • Outil d’éjection SIM
  • Guide de démarrage rapide
Huawei P9 : boîte
Huawei P9 : boîte

Huawei P9 : le « test » vidéo

Huawei P9 : caractéristiques

Avant de commencer à vous présenter le produit, voici les caractéristiques du Huawei P9 :

  • Dimensions : 145 x 70,9 x 7 mm
  • Poids : 144 grammes
  • Système d’exploitation : Android 6.0.1 (surcouche EMUI)
  • Processeur : HiSilicon Kirin 955, 8 cœurs cadencés à 2,5 GHz
  • Mémoire : 3 Go
  • Stockage : 32 Go + micro-SD
  • Écran : 5,2 pouces avec une résolution 1 920 x 1 080 pixels (424 ppp)
  • Caméra : 12 mégapixels (enregistrement vidéo 1920 x 1080 px)
  • Caméra frontale : 8 mégapixels (enregistrement vidéo 1920 x 1080 px)
  • Connectivité : Wi-Fi 802.11ac, Bluetooth 4.2, USB Type-C, NFC, 4G LTE catégorie 9
  • Batterie : 3 000 mAh

Note : Vous pouvez découvrir davantage de photos depuis la galerie Google+.

Huawei P9 : conception

Du côté de la conception, le Huawei P9 est vraiment au sommet de son art. Les bords chanfreinés font une transition en douceur entre le verre incurvé recouvrant les bords de l’écran et la plaque arrière métallique de cet attrayant appareil. En outre, les côtés et les coins sont arrondis afin de rendre la prise en main du smartphone très agréable.

Huawei P9 : vue de face
Huawei P9 : vue de face

Mais le plus gros attrait du smartphone ne va pas forcément plaire à tout le monde en matière d’esthétisme. Cette configuration à double caméra à l’arrière gâche l’élégante apparence du P9. Néanmoins, elle sert aussi de rappel que ce capteur à double lentille est la clé du téléphone.

Huawei P9 : configuration à double caméra
Huawei P9 : configuration à double caméra

Comme je l’ai laissé entendre ci-dessus, le Huawei P9 est agréable au toucher, et lorsqu’il est en main. Il est léger et pas aussi grand que l’on pourrait penser étant donné la taille de son écran. Idéalement placé sur le côté droit, on retrouve le bouton d’alimentation (on/off), et celui de volume.

Huawei P9 : vue de gauche
Huawei P9 : vue de gauche
Huawei P9 : vue de droite
Huawei P9 : vue de droite

Et en parlant de commodité, au bas du smartphone, on retrouve un port USB Type-C, ce qui signifie que le câble de charge va dans les deux sens. Cependant, la contrepartie est que vos vieux câbles micro-USB ne vont pas fonctionner avec ce nouveau connecteur.

Huawei P9 : vue de dessous
Huawei P9 : vue de dessous

À l’arrière du Huawei P9, on retrouve un capteur d’empreintes digitales — l’un des plus rapides que j’ai jamais utilisés. Il est très fiable, analysant du premier coup mon doigt. En outre, il a été intégré plus profondément dans la partie logicielle, mais j’y reviendrais dans la suite de cet article.

Huawei P9 : capteur d'empreintes digitales
Huawei P9 : capteur d’empreintes digitales

Huawei P9 : écran

Avec le P9, Huawei a pour objectif de mettre l’écran et donc le contenu de celui-ci au centre des débats, puisqu’il n’y a rien entre les côtés du téléphone et les bords gauche et droit de l’écran. Cependant, en allumant l’écran vous allez voir que ce dernier a une bordure noire, ce qui rend l’effet beaucoup moins frappant lorsque le téléphone est utilisé.

Huawei P9 : écran
Huawei P9 : écran

En ce qui concerne la technique, le Huawei P9 arbore un écran de 5,2 pouces d’une résolution de 1 920 x 1 080 pixels. Il n’y a pas de panneau Quad HD, mais ce n’est pas très grave. En effet, la densité de pixels de 424 ppp est plus que suffisante pour quiconque et surtout pour un œil humain. En outre, opter pour un écran d’une résolution 1080p à la place du Quad HD signifie que le GPU sera moins sollicité pour les jeux et les applications, ce qui se traduira par des taux de trame plus élevés et une meilleure autonomie.

Néanmoins, le défaut le plus notable est la teinte bleuâtre qui domine les blancs. Au moins, une luminosité de 450 nits est suffisante pour fournir une visibilité extérieure adéquate.

Huawei P9 : pas de problème pour la résolution full HD
Huawei P9 : pas de problème pour la résolution full HD

Huawei P9 : interface et la fonctionnalité

Emotion UI 4.1 (EMUI 4.1), tel est le nom de la surcouche qui est incluse avec le Huawei P9. Cette dernière est basée sur Android 6.0, mais son look ne ressemble en rien à la version « stock » de Google. Après avoir subi une refonte visuelle et fonctionnelle approfondie, cette surcouche nous dépayse un peu si l’on a l’habitude d’utiliser Android. Dans l’ensemble, l’OS est l’une des choses que vous allez aimer ou non sur ce smartphone. Si vous aimez bidouiller l’interface, ajouter des thèmes, etc., la dernière version de EMUI pourrait être votre tasse de thé. À contrario, vous pourriez vous trouver dépassé par tous les paramètres et les fonctionnalités auxquels vous avez accès si vous n’en avez pas besoin.

En regardant plus en détail, l’interface utilisateur abandonne entièrement le tiroir d’applications dans un effort d’imiter la sensation d’être sur iOS, l’OS mobile d’Apple. Toutes les applications installées sont placées sur votre écran d’accueil, avec diverses options pour les placer dans les dossiers. Bien que différente, cette conception ne devrait pas vous déranger étant donné que celle-ci semble plus simple à utiliser. Sur le plan logiciel, certaines applications viennent précharger avec l’OS, mais elles peuvent être désinstallées très simplement.

EMUI nous donne beaucoup de liberté pour personnaliser l’aspect et la convivialité de l’interface. L’OS nous donne une sélection de thèmes, divers effets de transition, et la possibilité de passer en mode simple, qui vous donne une mise en page de l’interface utilisateur très minimaliste.

L’autre caractéristique intéressante est l’intégration du capteur d’empreintes digitales dans l’interface utilisateur. Par exemple, il peut être utilisé pour limiter l’accès à certains applications et fichiers. En outre, en glissant votre doigt vers le bas sur le capteur, votre panneau de notifications va descendre. En outre, un clic sur le capteur déclenche l’obturateur de la caméra, facilitant les selfies.

Et, il y a encore des choses à dire sur le logiciel de Huawei. Par exemple, la solution de sauvegarde intégrée pourrait être utile un jour, et l’application de santé permettra de suivre votre activité. Dans l’ensemble, EMUI 4.0 est meilleur que ses précédentes itérations. C’est encore l’interface utilisateur riche en fonctionnalités. Cependant, si vous êtes habitué à des solutions plus simples et minimalistes, il faudra peut-être un certain temps pour vous habituer à ses particularités.

Huawei P9 : performances

Sous les entrailles du Huawei P9 nous retrouvons une puce octa-core Kirin 955, jumelée avec 3 Go de RAM et 32 Go de stockage interne. Un modèle de 4 Go et 64 Go sera également disponible, mais à un prix plus élevé. Mais même dans sa configuration actuelle, le smartphone fonctionne très bien. Les lags et les ralentissements sont presque inexistants, et même les jeux 3D exigeants fonctionnent à haute fréquence d’images. Bien sûr, la puce est en retard dans les scores de référence par rapport au Snapdragon 820, mais il est encore assez puissant pour gérer nos tâches quotidiennes.

Le Huawei P9 fonctionne très bien
Le Huawei P9 fonctionne très bien

Bien que le smartphone ait une capacité de stockage de 32 Go, 25 Go sont disponibles pour l’utilisateur. Néanmoins, la capacité restante est décente. Et si vous avez besoin d’espace supplémentaire pour vos photos et vos médias, il y a une fente pour carte micro SD à votre disposition.

Huawei P9 : caméras

Nous avons déjà vu des configurations à double caméra, mais aucune jamais n’a été aussi bonne que celle du Huawei P9. Le téléphone dispose de deux capteurs de 12 mégapixels d’une focale f/2.2 co-conçus avec Leica — une société connue pour ses caméras et ses optiques de haute qualité. En substance, l’un des modules prend des images en couleurs, tandis que l’autre prend des photos monochromes. Les deux images sont ensuite intelligemment fusionnées dans le logiciel pour produire une photo combinant les couleurs du capteur traditionnel, avec le détail noir et blanc de l’autre — ou tout au moins, c’est la théorie.

Huawei P9 : deux capteurs à l'arrière
Huawei P9 : deux capteurs à l’arrière

L’application Appareil photo native prend quelques secondes pour se charger, probablement parce qu’il offre divers réglages. Le mode de prise de vue par défaut est clair et simple, mais d’un simple geste vous allez accéder aux commandes manuelles afin de jouer sur la balance des blancs, l’ISO, et le temps d’exposition — pratique pour les amateurs de photographie. Il y a aussi un mode qui ajoute un effet de bokeh à l’image, probablement en utilisant des données visuelles des deux caméras. En termes simples, l’arrière-plan est flou pour accentuer le sujet photographié. Le mode HDR, rafale, la sortie RAW, et le suivi d’objets sont également présents. Cependant, il n’y a pas de support vidéo 4K.

En ce qui concerne la qualité d’image, le Huawei P9 prend de bonnes photos. En fait, elles sont tellement bonnes, qu’elles offrent une fidèle représentation des couleurs, une balance des blancs précise, beaucoup de détails dans les clichés, et la netteté bien contrôlée. Le mode HDR est quant à lui plutôt « inutile », dans le sens où celui-ci fait rarement une différence frappante.

La nuit, le Huawei P9 prend des photos décentes, mais il n’apporte rien de nouveau sur le secteur de la photographie sur smartphone. Il arrive à égalité avec d’autres smartphones haut de gamme sur ce secteur. Son arme secrète — la caméra monochrome — peut être un certain avantage en faible lumière, car il est plus sensible à celle-ci. Mais évidemment, vous allez sacrifier la couleur. Fait intéressant, le mode Nuit peut capturer d’excellentes images. Mais, un trépied est indispensable pour cette fonctionnalité, car il utilise de longs temps d’exposition, plus de 10 secondes à la fois.

La qualité vidéo est moyenne, à la fois en journée et des scènes de faible luminosité. Au moins, le son stéréo enregistré est fort et clair.

Huawei P9 : autonomie

Concernant la batterie, mon benchmark a permis de vider la batterie d’une capacité de 3 000 mAh du Huawei P9 en moins de 7 heures, ce qui est un résultat moyen. Bien qu’il soit devant ses rivaux comme le Galaxy S7 et le LG G5, au moins à cet égard, il est néanmoins derrière de nombreux concurrents. Lors d’une utilisation traditionnelle, je n’ai pas pu passer une journée complète sans recharger le smartphone. En fait, je suis sûr que les power users devront recharger le Huawei P9 en fin de journée.

Huawei P9 : l'autonomie n'est pas son point fort
Huawei P9 : l’autonomie n’est pas son point fort

Du côté de la charge, le Huawei P9 se charge plus lentement que ses concurrents haut de gamme. Il faudra 2 heures pour le recharger complètement, ce qui est assez lent. Pour la charge rapide, 30 minutes permettront de passer la batterie à 33 %, ce qui est correct, mais pas impressionnant.

Huawei P9 : verdict

Dans sa configuration de base, le Huawei P9 est vendu à 400 euros sans forfait sur la boutique d’Orange – avec un petit forfait vous pourrez l’avoir pour la modique somme d’une vingtaine d’euros. Cela signifie que les acheteurs vont attendre beaucoup de lui.

Dans l’ensemble, le nouveau fleuron de Huawei est un bon smartphone. Bien qu’il ne soit pas révolutionnaire, il est néanmoins très bon. Tout au long de mes tests, je n’ai pas rencontré de grands problèmes. L’interface utilisateur est agréable et fluide, l’appareil fonctionne parfaitement, et l’écran, en dépit de sa reproduction des couleurs, est correct. Mais en même temps, rien ne fait que le Huawei P9 est au-dessus de la concurrence. Certes son appareil photo peut prendre de jolis clichés, mais on a un peu forcé sur ce secteur du côté du marketing de Huawei.

Le Huawei P9 est un très bon smartphone
Le Huawei P9 est un très bon smartphone

En fin de compte, le Huawei P9 doit-il finir dans vos mains ? Eh bien, j’ai apprécié le temps que j’ai passé en sa compagnie, mais il y a une chose où j’aimerais que la firme chinoise s’améliore : l’autonomie. Je remercie encore Orange Business Lounge.

Noter cet article

Design 8
Écran 8
Performances 8
Caméras 9
Autonomie 8
Logiciel 7

Résumé

8 Très bon Le Huawei P9 est le meilleur smartphone jamais fabriqué par la firme chinoise, mais il répète de vieilles erreurs.

Mots-clé : EMUI 4.1HuaweiHuawei P9Leica
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
La future Lenovo Miix 520 serait une tablette 2-en-1 dotée d’une puce Kaby Lake

Lors de sa dernière conférence à l’IFA 2016 de Berlin, Lenovo a révélé la tablette Miix 510, un dispositif 2-en-1 sous Windows 10 qui...

Fermer