close
Smartphones

Galaxy Note 7 : il aurait enfreint les règles d’ingénierie de base

Un démontage du Galaxy Note 7 pourrait avoir fourni un aperçu des raisons pour lesquelles le défunt smartphone de Samsung est sujet à des explosions, causant les milliers de rappels et éventuellement l’annulation entière de l’appareil. Bien qu’il soit évident que la batterie était une des principales raisons de l’échec de l’appareil, une nouvelle publication accablante d’un tiers montre ce qui peut être la cause sous-jacente.

Après l’acquisition d’un Galaxy Note 7 – pas un exploit assez difficile de nos jours, les ingénieurs de la société Instrumental ont dépouillé le smartphone pour voir ce qui se passait à l’intérieur (eh oui, il y avait un extincteur à proximité, juste au cas où). Ils ont découvert que la batterie a été compressée à l’intérieur du châssis du Galaxy Note 7, signifiant que toute pression sur la batterie ou sur le châssis lui-même peut presser les couches de la batterie qui ne sont jamais censées se toucher — avec des résultats explosifs.

Les batteries gonflent sous une utilisation normale, et nous faisons généralement de légères pressions sur le châssis d’un smartphone en le mettant dans notre poche, et lorsque l’on s’assoit. Instrumental note que Samsung a utilisé « un processus de fabrication ultra-agressif pour maximiser la capacité ». En d’autres termes, le Galaxy Note 7 a été conçu pour être aussi mince et élégant que possible, tout en apportant la meilleure autonomie possible pour la batterie. Le but ultime est évidemment de mieux concurrencer les appareils concurrents comme l’iPhone 7 Plus, et améliorer les précédents modèles Note.

Une règle de base de conception bafouée

La publication spécule que toute pression exercée sur la batterie dans son espace confiné peut avoir pressé des couches positives et négatives à l’intérieur de la cellule elle-même, qui étaient plus minces que d’habitude, pouvant entrainer une explosion de celle-ci. En regardant plus profondément dans la conception, les ingénieurs précisent que l’espace au-dessus d’une batterie à l’intérieur d’un dispositif a besoin d’un espace « minimum » qui équivaut à environ 10 % de l’épaisseur totale. Le Galaxy Note 7 aurait dû avoir un espace de 0,5 mm. Malheureusement, cela n’a pas été le cas.

Teardown montre que l'espace entre le châssis et la batterie du Galaxy Note 7
Teardown montre que l’espace entre le châssis et la batterie du Galaxy Note 7

« C’est une règle de base, ce choix a dû être intentionnel », précise l’équipe d’Instrumental, ajoutant : « ils ont expédié un produit dangereux ».

Le fiasco du Galaxy Note 7 pourrait coûter plus de 20 milliards de dollars à Samsung, et les publications de cette nature ne vont pas aider à rétablir la confiance dans la marque. Cependant, il est important de souligner que cette information n’est pas officielle.

Le prochain grand smartphone de Samsung devrait être le Galaxy S8, attendu début 2017, selon les rumeurs.

Tags : Galaxy Note 7Samsung
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.