Fermer
Automobile

Microsoft fait équipe avec Renault-Nissan pour développer la voiture connectée

Microsoft licence à cause de sa division mobile

Microsoft a déjà exprimé un certain intérêt pour pousser Office dans votre voiture, et il semble que ça va continuer après un partenariat conclu avec l’Alliance Renault-Nissan. Cette alliance stratégique nouvellement formée, annoncée lors de la Ignite 2016, verra Microsoft aider le constructeur automobile Renault-Nissan à développer davantage de services connectés, en particulier grâce à l’utilisation de services de cloud Azure.

Les deux entités cherchent à fournir aux consommateurs une connexion constante de leur environnement de travail, de divertissement, des réseaux sociaux, et plus, tout en étant assises dans une voiture.

Quel est réellement le but de ce nouveau partenariat ? Le communiqué de presse conjoint des deux sociétés note que ce dernier va aider « le développement des technologies de demain qui feront progresser les expériences de conduite connectée dans le monde ». En effet, ce dernier va permettre aux clients de personnaliser et de protéger leurs paramètres, d’améliorer la productivité, de permettre les mises à jour en temps réel, d’aider les clients à garder le contact, de contrôler le véhicule à distance, de protéger le véhicule ou encore d’améliorer l’expérience véhicule.

Grâce à la plate-forme de cloud Azure, les automobilistes seront en mesure de personnaliser leurs paramètres avant de les stocker dans le cloud. Cela signifie que ces paramètres peuvent être transférés d’une voiture à une autre, ou dédiés à une voiture spécifique, tout comme le verrouillage des paramètres à un ordinateur de bureau ou un ordinateur portable. Cela est censé rendre l’expérience de conduite plus « personnelle ».

Microsoft et Renault-Nissan main dans la main pour la voiture connectée de demain
Microsoft et Renault-Nissan main dans la main pour la voiture connectée de demain

Une nouvelle ère dans la voiture connectée

Il convient de noter que Microsoft travaille avec les constructeurs automobiles pour étendre la portée d’Office, et de son logiciel de productivité à l’intérieur de la voiture. À court terme, c’est un processus logique de fournir aux conducteurs des suggestions sur les destinations et les appels téléphoniques pour faire en fonction de leur agenda — Microsoft a déjà des fonctionnalités comme celles-ci dans un partenariat similaire avec Mercedes. À long terme, cette alliance va ouvrir la voie à de futurs scénarios, où les conducteurs seront plus enclins à utiliser l’écosystème de la firme de Redmond.

Un autre point clé est que Nissan-Renault exprime son intention de mettre à jour à l’avenir le logiciel embarqué dans la voiture par la technologie OTA (over the air), ce qui est semblable à la façon dont Tesla gère les mises à jour dans sa propre voiture connectée. Cela est susceptible de devenir la nouvelle norme sur le marché de l’automobile, surtout si Tesla arrive à devenir un constructeur automobile commercialisant des millions de véhicules par an.

L’alliance veut ainsi développer des technologies et des options de connectivité qui mèneront d’ici 2020 au lancement de plus de 10 véhicules équipés de fonctions de conduite autonome et de services permettant d’utiliser au mieux le temps libre passé à bord.

Mots-clé : MicrosoftRenault-Nissan
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.