Fermer
DéveloppementOutils - Conseils

Mes 10 principes d’or pour une Web App réussie

Huawei annoncerait un autre smartphone pliable lors de sa conférence virtuelle MWC 2020

Il y a quelques mois je vous présentais une infographie permettant de différencier une App Mobile ou une Web App, notamment pour le mobile. En effet, celle-ci permettait de comparer les applications natives aux applications Web pour les téléphones mobiles. À l’heure du “tout mobile”, les deux points de vue se défendent. Que ce soit une application Web, en HTML5 par exemple, ou une application native, les deux ont leurs propres avantages.

Après avoir analysé et comparé de nombreuses Web Apps, autrement dit une application Web, conçue pour fonctionner sur tous les navigateurs mobiles qui existent, elle ne nécessite pas le téléchargement d’une application pour l’utiliser, ni même la mettre à jour dès lors que l’on rencontre un bug.
Le gros avantage par rapport à sa concurrente, une App Mobile, une Web App est beaucoup plus facile et moins cher à développer.
C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, aujourd’hui on retrouve de nombreuses Web Apps sur le marché.

La raison de cet article n’est pas un énième débat concernant la comparaison entre une Web App et une App Mobile, mais plutôt pour vous proposer mes dix principes d’or pour réussir une Web App.

Note : Bien entendu, cette liste n’a pas la prétention d’être la septième merveille du monde, mais elle est une succession de remarques que j’ai notées en visualisant des Web Apps. D’ailleurs, je vous propose de compléter cette liste avec vos remarques, votre expérience, en commentaires de cet article.

  • Vitesse : La vitesse est la caractéristique la plus importante pour une Wep App réussie. Si votre application est lente, les gens ne l’utiliserons pas
  • Utilisation instantanée : L’application doit être immédiatement utilisable pour son utilisateur et non pas après une configuration de longue haleine
  • Médiatique : Votre application doit avoir une personnalité. Les gens pourront s’identifier à celle-ci par la suite
  • Less is more : Autrement dit, faites quelque-chose de vraiment bien lorsque que vous la lancée. Ensuite, vous allez pouvoir croître ses fonctionnalités
  • Interopérable : D’autres systèmes, programmeurs, etc…, doivent être en mesure de créer, connecter ou ajouter de la valeur à votre application. Pensez à un mode lecture/écriture par une API
  • Personnelle : Les utilisateurs et les programmeurs doivent être en mesure de personnaliser leur application
  • RESTful : Tout ce que vous intégrez dans l’application doit disposer d’une URL, et idéalement, une URL très courte et compréhensible
  • Surprise : Votre application doit être construite à partir du zéro pour être découverte et optimisée sur les médias sociaux et la recherche
  • Épurer : Faites une application visuellement simple ! Elle en sera plus efficace et attirera plus l’oei de l’utilisateur vers son contenu. Adopter le principe KISS, “Garde ça simple, stupide” (Keep it Simple, Stupid, en anglais), autrement dit ne compliquez pas les choses dans votre conception
  • Ludique : Vous pouvez activer quoi que ce soit dans votre application en un clic et partout

Je suis sûr que certains d’entre vous seront en désaccord avec la liste, mais c’est tout l’intérêt de celle-ci en premier lieu. Le débat est lancé, à vous d’y participer et de le relayer… Ainsi, fonderons-nous ensemble les bases de prochaine Web App..

Mots-clé : développement logicielprincipes d'orWebApp
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.