Fermer
Tests

Test du Honor 7, le pétillant smartphone de milieu de gamme

Grâce à un savoureux mélange sur la partie matérielle (sur la partie performance et la qualité de construction), le Honor 7 fait une apparition remarquée dans la catégorie en pleine croissance des smartphones haut de gamme au prix extrêmement abordable.

Niveau fonctionnel, il fait presque tout très bien, et il embarque certaines caractéristiques haut de gamme, dans un impressionnant châssis métallique que nous attendions de la part de Huawei. Mais, tout comme Huawei est une force pour le Honor, c’est aussi une faiblesse. Pour certains acheteurs, en particulier les puristes d’Android, la surcouche EMUI hautement personnalisée de l’entreprise sera la principale raison de ne pas l’acheter.

Néanmoins, et comme mentionné précédemment, le smartphone dispose de nombreuses fonctionnalités qui peuvent vous séduire. Seront-elles suffisantes ? C’est ce que l’on va essayer de voir dans la suite de cet article, avec un test complet de ce Honor 7.

Honor 7 : boîte

Honor 7 : le “test” vidéo

Honor 7 : caractéristiques

Avant de commencer à vous présenter le produit, voici les caractéristiques du Honor 7 :

  • Dimensions : 143.2 x 71.9 x 8.5 mm
  • Poids : 157 grammes
  • Système d’exploitation : Android 5.0 (Lollipop)
  • Processeur : Kirin 935 cadencé à 2.2 GHz
  • Mémoire : 3 Go
  • Stockage : 16 Go + micro-SD jusqu’à 128 Go
  • Écran : 5.2 pouces avec une résolution (1 920 x 1 080 pixels)
  • Caméra : 20 mégapixels
  • Caméra frontale : 8 mégapixels
  • Connectivité : Wi-Fi a/b/g/n/ac, Bluetooth 4.1, GPS et 4G LTE catégorie 4 (débit théorique maximum jusqu’à 150 Mbps)
  • Batterie : 3 100 mAh

Note : Vous pouvez découvrir davantage de photos depuis la galerie Google+

Honor 7 : conception et design

Si vous connaissez les smartphones de Huawei, le look and feel du Honor 7 est assez facile à résumer. Il est essentiellement un croisement entre le Mate 7 – la “phablette” de Huawei lancée l’année dernière – et l’actuelle offre haut de gamme de la société, le P8. Bien que Honor soit sa propre marque distincte en Europe et en France donc, les traits de conception Huawei sont évidents. Il y a une face avant en grande partie intacte, avec l’habituel haut-parleur, la caméra et les capteurs, tandis que la coque arrière va servir de rappel aux smartphones haut de gamme de Huawei, avec sa surface d’aluminium courbée et ses chanfreins.

Honor 7 : vue de dos

Les vétérans de la série Honor trouveront un dispositif proche du Honor 6. L’écran LCD passe à 5.2 pouces avec la même résolution de 1080p, soit 1 920 x 1 080 pixels, tandis que de modestes mises à niveau matérielles du Honor 6 peuvent être trouvés dans d’autres domaines.

Le Honor 7 fonctionne sous le propre processeur 64 bits de la firme, le Kirin 935, qui est une puce octa-core embarquant quatre noyaux “A53E” cadencés à 2.2 GHz pour les tâches haut de gamme, et jusqu’à quatre noyaux “A53” cadencés à 1.5 GHz pour les tâches moins gourmandes. À titre de comparaison, c’est essentiellement le même que le Kirin 930 alimentant le Huawei P8. Seules les vitesses d’horloge sont plus élevées. Et, il est associé à une puce graphique ARM Mali-T624, et 3 Go de mémoire vive (RAM). Par ailleurs, la capacité de la batterie reste avec la capacité de 3 100 mAh, tandis que les caméras avant et arrière passent à respectivement, 8 et 20 mégapixels.

Honor 7 : vue de face

Il y a une addition encore plus importante sur la coque arrière. Le Honor 7 dispose d’un capteur d’empreintes digitales tactile, offrant quelques fonctionnalités intéressantes. Outre la sécurité biométrique – pas besoin de déverrouiller votre smartphone autrement que toucher le capteur -, vous pouvez glisser vers le bas pour ouvrir le volet de notifications, ou visualiser les applications récentes. Le raccourci vers les notifications est très utile. On peut espérer que les autres constructeurs vont offrir de telles fonctionnalités avec leur capteur d’empreintes digitales.

Honor 7 : capteur d'empreintes digitales

Et, comme à peu près tout le reste dans EMUI de Huawei, ces fonctionnalités supplémentaires sont configurables dans les menus. Il y a aussi un bouton “intelligent” sur la tranche latérale de gauche, qui peut être programmée pour charger différentes applications ou effectuer différentes tâches sur un simple, double ou un appui long. Bien que là encore extrêmement utile, il est facile d’appuyer accidentellement sur le bouton “intelligent” lorsque vous prenez le smartphone en main.

Honor 7 : bouton logiciel
Honor 7 : bouton latéral

Sur le papier, l’écran du Honor 7 correspond à celui du P8, et j’ai trouvé qu’il est tout aussi brillant et dynamique. Huawei a travaillé sur l’amélioration du contraste, et une fonctionnalité qui ajuste la luminosité du rétroéclairage en fonction de la luminosité de l’image.

Honor 7 : écran

Malgré la présence de deux grilles, il y a juste un seul haut-parleur incrusté, situé à la gauche du port micro-USB. Le haut-parleur du smartphone est toujours très capricieux, mais le Honor 7 m’a impressionné, et comme le P8, il offre un surprenant volume, avec des basses très agréables.

Honor 7 : grille haut-parleur

Dans la main, le Honor 7 a le goût de solidité, tout en étant élégant. Les tranches supérieure et inférieure sont en plastique pour permettre aux ondes radio de ne pas être enclavées dans le châssis, mais le reste du châssis reste en métal. La même chose vaut pour la mince rainure en plastique entre l’écran et le châssis – qui devrait également protéger le smartphone des chocs et des éraflures.

Honor 7 : coque arrière

Grâce à sa taille de 5.2 pouces, il est très confortable pour une utilisation à une main. Bien qu’il ne soit pas spectaculaire en terme de finesse ou de légèreté, il donne néanmoins une sensation de solidité – beaucoup plus que des smartphones plus chers en tout cas.

La connectivité double-SIM est l’autre caractéristique phare du Honor 7. Le plateau dispose de deux emplacements SIM – une fente nano-SIM primaire, et une seconde fente qui peut contenir soit une deuxième nano-SIM ou une carte micro-SD. En France, où la double-SIM n’est pas répandue, un double emplacement pour carte SIM n’est pas particulièrement utile. Mais, c’est un bonus supplémentaire pour les voyageurs fréquents, et l’utiliser pour une micro-SD est une excellente idée.

Honor 7 : plateau SIM

Puisque le stockage interne est limité à 16 Go, ce qui est le strict minimum de ce que je considère comme acceptable pour tout smartphone en 2015, ce port micro-SD n’est pas du surplus. De plus, il faut savoir que vous aurez que 10 Go de disponibles lors du déballage.

Enfin, sachez que le smartphone offre un support à la charge rapide.

Honor 7 : logiciel

Le Honor 7 fonctionne sous EMUI 3.1, la surcouche de Huawei en sus d’Android 5.0. Pour ceux qui l’ignorent, sachez qu’il s’agit de l’une des surcouches les plus personnalisées du marché, que les puristes d’Android pourraient détester, et qui va en contradiction avec la vision du système d’exploitation de Google. Bien que la plupart des inconvénients des anciennes versions aient été corrigés, de nombreux désagréments visuels et fonctionnels restent.

Esthétiquement, il y a beaucoup à apprécier. L’interface utilisateur est construite autour des cercles, des lignes et des icônes arrondies, avec des couleurs très pâles. Tout, y compris les icônes des applications, est fortement personnalisable grâce à un thème, dont la bibliothèque est assez fournie.

Honor 7 : logiciel

Concernant la performance globale et la cohésion visuelle des applications de Huawei, il n’y a pas grand-chose à redire. Bien qu’elle soit fortement éloignée de l’OS de Google, elles sont propres, nettes et indéniablement influencées par iOS.

Si l’on ne peut pas dire grand-chose à l’expérience personnalisée de Huawei, on peut néanmoins être déçu que l’expérience soit si éloignée de celle que Google veut aller. En prenant des aspirations de Google, il est logique d’avoir une expérience complètement différente à celle du géant de la recherche. On peut espérer que EMUI 4 arrivera à réduire l’écart avec l’OS de Google.

Honor 7 : caméra

Puisque les composants incrustés dans le smartphone commencent à être semblables à travers tous les dispositifs, la photo est l’un des rares domaines où les smartphones peuvent se démarquer. Mais, nous commençons à voir des smartphones moins chers s’illustrer dans ce secteur.

Honor 7 : caméra arrière

Le Honor 7 opte pour un capteur plutôt traditionnel, loin de la double caméra du Honor 6 Plus. Il y a un capteur de 20 mégapixels à l’arrière, avec un objectif d’une ouverture f/2.0, et un double flash LED. Sur la façade avant, on retrouve une caméra de 8 mégapixels, avec son flash LED.

Cependant, lorsque vous vendez un smartphone autour de 350 euros, il y a des compromis à faire. Le plus grand d’entre eux est l’absence de la stabilisation optique de l’image, ce qui est la raison principale pour laquelle le Honor 7 n’arrive pas à réaliser des clichés aussi beaux qu’un smartphone vendu le double de son prix. Mais honnêtement, je m’y attendais.

Il y a un mode de prise de vue “Super nuit” qui combine une série d’expositions plus longues, mais cela est largement inutile sans un trépied. J’ai également remarqué un problème sur la mise au point dans des conditions sombres, résultant des plans qui sont à la fois flous et granuleux. En revanche, dans des conditions d’éclairage plutôt bonnes, je n’ai rien à reprocher au Honor 7 sur la qualité de l’image. Beaucoup de détails sont capturés grâce au capteur offrant une haute résolution, et les couleurs sont généralement précises.

Honor 7 : cliché 1
Honor 7 : cliché 2
Honor 7 : cliché 3
Honor 7 : cliché 5
Honor 7 : cliché 5

L’application Appareil photo de Huawei présente aussi un tas de fonctionnalités utiles, tel qu’un mode Light Painting où les expositions sont plus utilisées pour créer des effets artistiques grâce à la lumière. Il faudra néanmoins utiliser un trépied pour utiliser cette fonctionnalité. Avec le manque de stabilisateur d’image optique, et sachant qu’il est presque impossible de stabiliser l’appareil en main, le rendu pourrait vous décevoir.

Quant à la caméra frontale, elle est comparable à ce que vous pourriez obtenir des fleurons Android actuels, avec un mode d’embellissement pour améliorer vos clichés. Il y a aussi un flash LED pour donner un peu plus de lumière lorsque les conditions d’éclairage ne sont pas optimales.

Bien que l’expérience des caméras ne soit pas aussi fantastique que les smartphones haut de gamme du marché, c’est plutôt logique si l’on regarde le prix du smartphone.

Honor 7 : autonomie

Si l’on regarde juste les chiffres, une batterie d’une capacité de 3 100 mAh devrait être en mesure de fournir suffisamment de jus pour un smartphone comme le Honor 7. Le fabricant prétend que les utilisateurs seront en mesure d’utiliser le smartphone pendant une à deux journées en fonction de l’utilisation. Et, lors d’une utilisation journalière, le Honor 7 a tenu une journée entière, malgré une utilisation assez intensive. Pour une utilisation plus légère, qui se limite essentiellement à l’utilisation du Wi-fi, à la fin de la soirée il me restait une autonomie de 50%.

Quoi qu’il en soit, vous n’aurez pas besoin de vous soucier de l’autonomie du smartphone si vous êtes habitué à un modèle que vous devez chargé tous les soirs.

Le Honor 7 supporte la charge rapide. Il s’agit d’un ajout bienvenu, étant donné la taille de la batterie, et le prix du smartphone.

Honor 7 : verdict

Avec des composants impressionnants, et un prix très compétitif, le Honor 7 mérite toute votre attention, tout en réduisant vos dépenses. Comme d’habitude, Huawei a réussi à concevoir un smartphone premium, avec une caméra qui se démarque dans l’ère du milieu de gamme. Malgré ses défauts, EMUI ajoute des capacités réellement utiles, et a un look cohérent dans son ensemble.

Honor 7

Mais, il est temps pour Huawei de revoir sa position sur sa surcouche, surtout en Europe. En effet, il y a beaucoup dans celle-ci qui peut irriter les puristes d’Android. Si c’est votre cas, cela pourrait être une raison de ne pas l’acheter.

En fin de compte, autant Honor est une marque distincte, les triomphes et les faiblesses de ses smartphones vont de pair avec les reproches de la société mère. Vous obtenez toujours un smartphone de Huawei, avec tous les avantages et les inconvénients que cela comporte.

Vous pouvez acheter le Honor 7 sur GrosBill pour moins de 300 euros !

Mots-clé : HonorHonor 7Huawei
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.