Fermer
OS

Jolla dévoile Sailfish OS 2.0, et son premier partenaire

Peu de temps après l’annonce sur ses plans d’arrêter de produire ses propres smartphones, afin de se concentrer sur le développement et la vente de licences de son propre système d’exploitation, Sailfish OS, à d’autres constructeurs, les gens de chez Jolla viennent de faire deux annonces importantes.

La première concerne la libération d’un futur dispositif. En effet, bien que nous ne devrions plus voir sur le marché des smartphones sous la marque Jolla, la firme a réussi l’un de ses premiers paris : trouver au moins un partenaire pour embarquer son OS. Celui-ci n’est autre qu’un fabricant de smartphones indien nommé Intex, qui prévoit de sortir un smartphone sous Sailfish plus tard dans l’année. Deuxièmement, ce smartphone tournera sous une nouvelle version du système d’exploitation, très logiquement nommée, Sailfish OS 2.0.

Pour ceux qui l’ignorent, Sailfish est un système d’exploitation basé sur Linux, conçu pour être utilisé avec des gestes plutôt que des boutons, et ce pour la plupart des manipulations. Il a été développé par d’anciens employés de Nokia, qui avaient travaillé sur le système d’exploitation MeeGo, avant que Nokia ne soit entièrement dédié à Windows Phone.

Vous craignez que Sailfish OS ne soit pas en mesure d’exécuter de nombreuses applications ? Jolla a construit un support pour les applications Android dans son propre système d’exploitation. Autrement dit, vous allez retrouver toutes les applications disponibles sur le Google Play Store. Une aubaine lorsque l’on sait qu’aujourd’hui la grande majorité des nouveaux OS mobile éprouvent des difficultés à percer à causer d’une boutique d’applications assez maigre.

Jolla dévoile Sailfish OS 2.0, et son premier partenaire Intex

Attention particulière à Android

Alors quoi de neuf dans Sailfish OS 2.0 ? Entre autres choses, il offre un meilleur support pour les applications Android, apporte diverses améliorations de performance et de stabilité, et offre un support pour les tablettes ainsi que les smartphones.

Jolla précise que Sailfish devrait fonctionner sur des appareils avec des puces Snapdragon 200, 600, et 800 de Qualcomm, qui offrent un support à la 4G LTE. Ni Intex ni Jolla ne détaillent le smartphone qui va être lancé en Inde plus tard dans l’année, mais il semble qu’il aura un processeur de Qualcomm.

Mots-clé : JollaSailfish OSSailfish OS 2.0
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.