Fermer
OS

Jolla va porter ses efforts sur Sailfish OS, et arrêter le matériel

La société finlandaise Jolla a annoncé qu’elle ne va plus réaliser le développement de la partie matériel pour ses dispositifs mobiles. Au lieu de cela, la société va se concentrer sur le développement et la licence de Sailfish OS, son système d’exploitation mobile qui, jusqu’ici, était uniquement dédié aux périphériques de la firme.

Jolla dit qu’une nouvelle société sera créée pour reprendre la partie matérielle de l’entreprise, mais il semble qu’elle soit davantage intéressée par la commercialisation de licences de son OS, que dans le développement de son propre matériel.

Jolla a été fondée par d’anciens employés de Nokia intéressés pour continuer à développer le système d’exploitation Meego de Nokia, abandonné lorsque cette société a commencé à utiliser Windows Phone pour ses smartphones. Si Sailfish OS a été basé sur Meego, l’OS a introduit une nouvelle interface utilisateur, tout en offrant le support pour l’exécution des applications Android, et disposant d’un tas d’autres nouvelles fonctionnalités.

Jolla va porter ses efforts sur Sailfish OS, et arrêter le matériel

Le premier dispositif à être expédié avec Sailfish OS est le smartphone Jolla, et une tablette que la société a conçu et notamment présentée lors du dernier Mobile World Congress de Barcelone en mars dernier. Jolla précise qu’elle espère offrir la tablette aux backers de sa campagne de crowdfunding très prochainement.

Alors que Jolla se concentrera sur la partie logicielle plutôt logicielle, reste à connaître réellement la demande pour Sailfish OS, dans un secteur qui est actuellement dominé par Android, iOS, et dans une moindre mesure, Windows Phone et BlackBerry OS. Les autres systèmes d’exploitation de smartphones tels que Tizen, Ubuntu ou encore Firefox OS ont émergé ces dernières années, mais ils ont chacun une part de marché assez petite à ce jour.

Il y a eu quelques rumeurs la semaine dernière que la compagnie russe Yota Devices allait utiliser Sailfish OS à la place d’Android sur ses futurs smartphones. Mais ces rumeurs s’avéraient inexactes, même s’il semble que Yota a au moins examiné la possibilité d’offrir une version de Sailfish OS pour ses smartphones en Russie. Néanmoins, le Yotaphone 2 et les futurs produits de la société devraient être livrés avec Android dans la plupart des parties du monde.

Mots-clé : JollaSailfish OS
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.