close
Smartwatches

Pebble Time : elle se dirige vers une production de masse

Pebble a annoncé le début de la production de masse pour la Pebble Time, son dernier succès sur la plateforme de financement participatif, qui a réussi à récolter plus de 20 millions de dollars de financement de la part de 78 471 contributeurs.

Le smartwatch en est à sa deuxième génération, et la digne successeure des populaires Pebble et Pebble Steel. Les acheteurs ont pu choisir entre la Time et la Time Steel, l’une avec une conception en polycarbonate, et l’autre en acier.

L’une des statistiques les plus précieuses sur la Pebble a été l’autonomie. La société a maintenu le cap avec la Pebble Time, malgré le lancement d’un écran e-paper couleur. En effet, malgré cela, elle est capable de fournir une autonomie d’au moins huit jours.

Pebble a également lancé une nouvelle fonctionnalité ‘Timeline’ pour un tri plus rapide des notifications. Elle segmente les notifications en trois “catégories” – passé, présent et futur, permettant aux utilisateurs de trouver les bonnes notifications et ne pas avoir à se démener à travers des filtres pour trouver le bon message.

Pebble Time : elle se dirige vers une production de masse

Aux États-Unis d’abord

L’équipe débutera la fabrication en petites quantités, et les États-Unis seront le premier continent à en bénéficier. Même si la Pebble Time a véritablement été un succès planétaire sur Kickstarter, les 78 471 ventes sont un peu désuet, comparativement aux 2 millions de pré-commandes de l’Apple Watch.

Même avec un énorme écart dans les ventes, Pebble est encore une marque forte, et continue de miser sur son propre App Store. Il a récemment eu une course avec Apple sur celui-ci, où les développeurs d’applications sur iOS ont été interdits de mentionner Pebble dans leur description, bien que cela ne semble plus être le cas.

Tags : PebblePebble Time
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.