Fermer
Tests

Test de la Nexus 9 : comment sublimer Android Lollipop

Google a transformé, et même révolutionné le marché de la tablette quand la firme a présenté la Nexus 7 en 2012. La première tablette Nexus embarquant un puissant processeur et un écran attrayant, le tout pour un prix défiant toute concurrence, n’avait pas d’égale. Deux ans plus tard, Google quitte son héritage de prix compétitifs en faveur d’une création de tablettes Nexus haut de gamme, qui peut rivaliser avec des géants comme l’iPad Air 2 ou encore la Sony Xperia Z2 Tablet.

Google s’est associé à un fabricant qui a eu le vent en poupe en 2014 afin de produire cette tablette. En effet, le fabricant taïwanais HTC a eu la lourde tâche de concevoir la Nexus 9. Même si elle est plus grande que les précédentes tablettes Nexus, la Nexus 9 est légère, mince et portative. Son look haut de gamme et son puissant processeur en font une alternative très attrayante face à l’iPad 2 Air pour tous les fans de Android.

La Nexus 9 est indéniablement puissante, une belle tablette, et pour couronner le tout, elle offre la toute dernière version du système d’exploitation mobile de Google. Mais l’attrait de Lollipop, son écran, et une batterie qui offrirait une autonomie décente, sont-elles des composantes nécessaires pour catapulter la Nexus 9 dans l’élite ? La réponse dans ce test complet.

Nexus 9 : le célèbre unboxing

Note : vous pouvez retrouver l’unboxing complet depuis cette page

Nexus 9 : caractéristiques

Avant de commencer à vous présenter le produit, voici les caractéristiques de la Nexus 9 :

  • Dimensions : 153,68 x 228,25 x 7,95 mm
  • Poids : 425 grammes (Wi-Fi), 436 grammes (4G LTE)
  • Système d’exploitation : Android 5.0 Lollipop
  • Processeur : Nvidia Tegra K1 64 bits Denver, un double-coeurs cadencé à 2,3 GHz
  • Mémoire : 2 Go
  • Stockage : 16 Go ( 11 Go disponibles) ou 32 Go
  • Écran : IPS LCD de 8,9 pouces au format 4:3, et offrant une résolution QXGA de 2048 x 1536 pixels (281 ppi)
  • Caméra : 8 mégapixels (f/2.4)
  • Caméra frontale : 1,6 mégapixel (f/2.4)
  • Connectivité : WiFi, NFC, Bluetooth 4.1, GPS
  • Batterie : 6700 mAh (non amovible)

Note : Vous pouvez découvrir davantage de photos depuis la galerie Google+

Nexus 9 : élégant, mais une conception fragile

Nexus 9 : packaging

La Nexus 9 semble très élégante au premier coup d’œil. Elle a un dos en plastique mat adhérent qui est entouré d’un robuste cadre métallique. Les bords sont légèrement inclinés en direction de l’écran offrant un endroit confortable pour reposer vos pouces. HTC a conçu la Nexus 9, mais très peu nous rappellent la conception des tout derniers modèles de la firme, hormis les deux haut-parleurs BoomSound en façade. C’est un dispositif Nexus, et le logo est fièrement affiché sur le dos de l’appareil.

Nexus 9 : vue de dos

Tant le bouton d’alimentation que celui dédié au réglage du volume restent sur le côté droit de la tablette. Les boutons sont presque au ras du bord de la tablette, et semblent fragiles à l’usage. Le port micro-USB est quant à lui incrusté sur la tranche inférieure de la tablette, et la prise casque se retrouve sur la tranche supérieure.

Nexus 9 : vue de droite

La Nexus 9 est un peu plus épaisse au milieu qu’elle ne l’est sur les côtés, de sorte que la moitié de la caméra dépasse légèrement. C’est typique pour un dispositif qui a une épaisseur de 7,95 millimètres, mais puisque le bord n’est pas symétrique – contrairement à l’iPhone 6, l’effet reste maladroit.

Nexus 9 : caméra

Bien que Google indique que la nouvelle coque arrière ne peut pas être retirée, vous pouvez légèrement décoller la coque en haut, et en bas à partir du port micro-USB. Si vous faites cela, sachez qu’après cette manipulation il y aura un léger jeu.

Nexus 9 : vue de dessus
Nexus 9 : vue de dessous

Le dos en plastique n’est pas très robuste, et j’ai remarqué une certaine flexion – on est loin de l’effet #Bengate de l’iPhone 6 mais quand même, une légère flexion peut être visible. Si une telle coque plastique avait été concevable pour une tablette à 200 euros, pour les 400 euros demandés pour la Nexus 9, c’est inexcusable. Cependant, c’est vraiment mon seul point faible concernant la conception de cette Nexus 9. Sinon, c’est une tablette très intéressante qui est confortable une fois en mains, même si elle est beaucoup plus grande que la Nexus 7.

Une partie de la raison pour laquelle elle est si commande, c’est que la Nexus 9 ne pèse que 425 grammes. En revanche, le tout métallique iPad Air 2, qui est également incroyablement mince et léger, pèse néanmoins 437 grammes. L’iPad Air 2 est néanmoins 2 millimètres plus fins que son homologue de HTC.

Nexus 9 : finesse de la tablette

Google propose la Nexus 9 en trois coloris, parmi lesquels on retrouve le noir bleuté, le blanc lunaire, et sable. Elle peut également être combinée à des étuis qui se plient pour servir de support, en s’attachant magnétiquement pour devenir une véritable structure métallique pour la tablette. Ces derniers sont disponibles en noir, jaune/gris et menthe/bleu gris.

Nexus 9 : Lollipop revitalise Android

C’est toujours un plaisir de disposer d’une expérience Android pure, notamment pour avoir en main ce que Google a réellement pensé pour son propre système d’exploitation mobile. Mais, Android Lollipop 5.0 est ma version préférée. La nouvelle conception Material Design, marque de fabrique de Android 5.0, est belle et lumineuse. Les notifications apparaissent maintenant sur ​​l’écran de déverrouillage avec des cartes blanches comme si elles étaient affichées au sein de Google Now. Le menu des réglages et le tiroir d’applications ont également eu une légère refonte. Google a redessiné l’écran d’accueil, les boutons du menu, et bien d’autres choses.

Lollipop ajoute quelques animations amusantes à son OS, ce qui permet de briser la monotonie d’une conception plate. Lorsque vous appuyez sur le tiroir d’applications, toutes vos applications surgissent du fond puis rebondissent vers le bas quand vous appuyez sur le bouton Home. L’ombre d’une notification apparaît et disparaît également. Un léger glissement en haut de l’écran révèle seulement vos cartes de notification, mais une longue traction révèle les réglages rapides sur un fond gris charbon.

Nexus 9 : écran d'accueil
Nexus 9 : applications récemment lancées

Tout comme le Moto X et le LG G3, vous pouvez vous réveiller la Nexus 9 simplement en tapotant deux fois sur l’écran. Vous verrez alors toutes vos notifications d’un seul coup d’œil. Une autre de mes fonctionnalités préférées est la possibilité d’ajouter un utilisateur invité. Cet ajout n’est pas comme l’ajout d’un nouvel utilisateur permanent. En effet, lorsque vous ajoutez un utilisateur, un compte temporaire est généré, de sorte que lorsque vous prêtez la tablette à votre petite sœur ou un ami digne de confiance, ils n’ont pas accès à toutes vos données. D’une façon imagée, la tablette se réinitialise afin de fournir un dispositif vierge. L’utilisateur peut ensuite ajouter son propre compte Google, télécharger des applications, et faire tout ce qu’il veut sans mélanger vos données avec les siennes, ou encore acheter des choses avec des détails de votre compte. À contrario, lorsque l’invité est créé, il suffit de supprimer le compte et c’est comme s’ils n’avaient jamais été là !

Avec Android 5.0 Lollipop, Google a finalement secoué sa vilaine réputation de petit canard, et a tenté d’insuffler quelque chose de nouveau et différent des autres.

Nexus 9 : des spécifications haut de gamme

Concernant les caractéristiques, la Nexus 9 est sans doute la tablette la plus haut de gamme que Google n’ait jamais faite. Google a rompu avec la tradition sur la Nexus 9 et a choisi un format 4:3 pour l’écran, ce qui est inhabituel pour les tablettes Android. Le dispositif arbore un écran de 8,9 pouces avec la même résolution que l’iPad Air 2. Bien sûr, puisque l’écran est plus petit, la résolution de 2048 × 1536 pixels offre une bien meilleure densité de pixels (281 ppi). Inutile de dire que l’écran sur la Nexus 9 est magnifique. Les couleurs sont vives. Là, on est vraiment à un niveau bien supérieur que ce que l’on a eu jusqu’ici pour les dispositifs Google.

Nexus 9 : écran

Le processeur NVIDIA Tegra K1 de 64 bits est cadencé à 2,3 GHz, et offre des performances inégalées. La tablette arbore également 2 Go de mémoire vive, et dispose des options de 16 et 32 Go pour le stockage interne. Malheureusement, il n’y a pas de port pour carte micro-SD, ce qui signifie qu’il vous sera impossible d’étendre la capacité de stockage. Autant dire que les 16 Go ne seront pas suffisants. Pour beaucoup, 32 Go ne seront pas suffisants non plus. C’est une honte qu’il n’y ait pas une option de 64 Go ou même de 128 Go, d’autant plus que la Nexus 9 sera en concurrence directe avec l’iPad 2 Air, qui offre plus d’options de stockage (mais pour un prix beaucoup plus élevé).

La nouvelle tablette de Google est méchamment rapide, et les multiples tâches qu’elle peut gérer ne la ralentiront pas. J’arrivais à regarder des vidéos sur YouTube, pendant que des dizaines de mises à jour d’applications se faisaient en arrière-plan, et ce sans que je rencontre le moindre problème. Le haut de la tablette était chaud quand je l’ai utilisé abondamment, mais la partie inférieure, où je la tenais, n’avait pas cette problématique. L’écran plus grand de la Nexus 9 est la taille parfaite pour les vidéos et la navigation sur le Web.

Dans les divers benchmarks, la Nexus 9 a très bien performé. Évidemment, ces derniers ne sont pas tout, et j’ai trouvé la Nexus 9 extrêmement rapide et réactive dans des tests de la vie réelle.

Nexus 9 : l’appareil photo fait le job si besoin

Nexus 9 : appareil photo

La Nexus 9 a deux caméras : une à l’arrière de 8 mégapixels, et une caméra frontale de 2 mégapixels. L’appareil photo prend des photos d’une qualité que l’on est en droit d’attendre d’une tablette. Mais, les clichés ne sont pas aussi nets que ceux que vous pouvez prendre avec l’appareil photo de l’iPad Air 2. Pourtant, la plupart des gens n’utilisent pas leurs tablettes de 9 pouces pour prendre des photos, ou du moins j’espère sincèrement que non, donc ce n’est pas bien grave. Si vraiment c’est un besoin ponctuel, le rendu sera au rendez-vous.

Nexus 9 : une autonomie décente

Google a équipé la Nexus 9 d’une énorme batterie de 6 700 mAh, qui a duré un peu plus de neuf heures lors de mes tests. C’est la tablette ultime pour un vol transatlantique. En effet, elle restera active pendant tout le voyage, même si vous regardez de la vidéo tout le temps. Google a fait un travail incroyable avec le projet Volta, et le montre. La Nexus 9 est l’une des tablettes qui offrent la meilleure autonomie.

Nexus 9 : verdict

Google est en train de réécrire les règles du futur avec la Nexus 9, et révèle qu’une tablette peut être haut de gamme, et être dans les bacs pour moins de 100 euros de ce que la plupart des concurrents font. Son excellent écran, son design très alléchant, son processeur très puissant, et sa batterie lui offrant une excellente autonomie, font que la tablette de Google s’avère être une option viable pour tous les fans Android qui veulent une tablette haut de gamme. De plus, Android 5.0 Lollipop est un vrai plaisir pour les yeux, et est peut-être la meilleure itération que j’ai eue jusqu’ici.

Nexus 9 : verdict

Même ainsi, la Nexus 9 n’est pas sans problèmes. La qualité de construction laisse à désirer, et l’absence de plus d’options de stockage ou au moins une fente pour carte micro-SD me laisse sur ma fin.

Quoi qu’il en soit, les points positifs l’emportent sur les négatifs, et si vous cherchez une tablette pour Noël, elle pourrait s’avérer excellente à mettre sous le pied du sapin, même à un prix débutant à 400 euros.

Mots-clé : AndroidGoogleLollipopNexus 9
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.