Fermer
Réseaux sociaux

Facebook dit non au bouton ‘Je n’aime pas’, mais un bouton ‘Lol’ est envisagé

Si vous avez toujours voulu exprimer votre dédain pour un selfie, ou encore tout autre cliché qui vient polluer votre flux d’actualités, prenez une profonde respiration : Facebook ne va pas vous développer un bouton “Je n’aime pas”, puisque le géant social n’en voit pas l’utilité. En effet, cette information était l’une des nombreuses choses intéressantes que le fondateur et PDG du géant bleu, Mark Zuckerberg, a partagé lors d’une récente session de questions et réponses publique.

Dans le live de la session retranscrit sur cette page, la première question était de savoir si Zuckerberg et plus généralement les têtes pensantes de la société avaient envisagé l’ajout d’un bouton “Je n’aime pas”. En bref, il a dit que Facebook y a pensé, mais a décidé que ce n’était pas la bonne chose à faire.

“Le bouton ‘J’aime’ est vraiment utile puisque c’est une façon pour vous d’exprimer très rapidement une émotion positive ou un sentiment quand quelqu’un partage un contenu sur le réseau”, a expliqué Mark Zuckerberg. “Et, vous le savez, certaines personnes ont demandé un bouton ‘Je n’aime pas’ parce qu’ils veulent être en mesure de dire : ‘ce n’est pas bien’. Et, ce n’est pas quelque chose que nous pensons être bon pour tout le monde. Donc, nous n’allons pas offrir celui-ci”, poursuit-il.

Facebook dit non au bouton 'Je n'aime pas', mais un bouton 'Lol' est envisagé

Il a ajouté qu’il ne voit pas la nécessité d’un mécanisme de vote pour signaler la qualité d’une publication. “Je ne pense pas que ce soit socialement très précieux, ou bon pour la communauté que d’aider les gens à partager des moments importants de leur vie”.

Cependant, Zuckerberg a reconnu qu’il existe des scénarios où le bouton “J’aime” ne fonctionne pas – par exemple, quand quelqu’un partage un moment triste de sa vie. “C’est sur quoi nous avons pensé et travaillé depuis un moment, qui est de permettre aux gens de facilement exprimer une gamme plus large d’émotions – faire preuve d’empathie ou exprimer de la surprise, effectuer un rire, etc.”, a-t-il dit.

Qu’est-ce que cela signifie pour les utilisateurs qui ne semblent pas pouvoir traduire leurs émotions sur la plateforme ? Et bien que le réseau social est à l’écoute, alors ne soyez pas surpris si vous voyez des boutons “Lol” ou “Stupéfié” apparaissent sur ​​votre flux d’actualités dans un proche avenir.

Mots-clé : Facebook
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.