close
Jeux

Le premier jeu commercial à utiliser asm.js de Mozilla est lancé

Mozilla a repoussé l’idée d’utiliser des applications Web au lieu d’applications natives sur les téléphones mobiles avec son propre système d’exploitation mobile baptisé Firefox OS, dédié aux smartphones et aux tablettes. Dans le même temps, les gens de chez Mozilla ont travaillé durement afin de développer des jeux pour lesquels vous êtes en mesure d’exécuter dans un navigateur de bureau, permettant ainsi de davantage imaginer ces derniers comme des jeux PC.

Grâce à la technologie asm.js, l’arrivée des jeux sur un navigateur a été gérée comme s’il s’agissait d’une application native, évitant ainsi de passer par l’utilisation de plugins pouvant provoquer des ralentissements, des failles de sécurité, etc… En effet, et ce pendant très longtemps, les jeux en ligne signifiaient forcément que vous deviez installer des plugins (souvent douteux) pour jouer dans votre navigateur. WebGL et d’autres technologies ont un peu changé au cours des dernières années, mais puisque le JavaScript n’est pas forcément rapproché au terme “vitesse”, les jeux n’ont pas réellement décollé. Mozilla a essayé de contourner ce problème avec asm.js, un sous-ensemble de fonctionnalités JavaScript qui permet d’exécuter des instructions extrêmement rapidement dans Firefox.
Mais, et jusqu’à récemment, nous avons seulement eu des démos d’applications Web qui utilisent la technologie.

Aujourd’hui ceci change, puisque le premier jeu commercial à utiliser asm.js vient d’être lancé.

Le premier jeu commercial à utiliser asm.js de Mozilla est lancé

Dungeon Defenders Eternity est un RPG 3D qui est déjà disponible pour PC, Mac et Linux. Les développeurs offrent maintenant une version avec laquelle vous pouvez jouer dans un navigateur Web. Pour cela, vous allez devoir acheter une licence depuis Steam, et ce comme vous le feriez pour une version de jeu native sur un ordinateur de bureau. Ainsi, et pour accéder à la version web, vous devez acheter la version de bureau sur Steam ou la version Android. Après cela, vous serez en mesure de jouer au jeu en ligne sur playverse.com.

La version Web présentera les mêmes visuels et le gameplay que la version native de bureau, mentionne Mozilla. L’utilisation de asm.js permettra de rendre son exécution à une vitesse quasi-native. En plus de asm.js, le jeu tire parti de la technologie WebGL pour activer le support des graphismes 3D dans un navigateur Web. Il est intéressant de noter que Mozilla promet seulement que le jeu tourne à une vitesse quasi native. Personne n’est à ce jour en capacité de mentionner que les jeux web peuvent remplacer complètement les jeux qui s’exécutent en mode natif … du moins pas encore. Mais il semble que les responsables de Dungeon Defenders offrent une expérience assez bonne pour tenter de tester une version basée sur le Web moyennant quelques euros.

Le prochain Dungeon Defenders II offrira également un support sur navigateur une fois qu’il sera lancé.

Alors que ce n’est qu’un jeu pour l’instant, il y a clairement eu une dynamique autour de asm.js et et les jeux sans plugin en général. Cependant, seuls les navigateurs qui le prennent pourront en bénéficier. Pour l’instant, il semble que Google n’est pas encore tout à fait intéressé par cette technologie, même si aujourd’hui ce dernier arrive dans ses propres benchmarks. Microsoft ne mentionne même pas sur status.modern.ie ce dernier, suggérant que nous ne devrions pas voir son support de sitôt.

Tags : ASM.JSMozilla
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.