Fermer
OS

Windows XP : comment sécuriser la mort de l’OS

Le jour est enfin arrivé. Si Microsoft a mis en garde les consommateurs depuis plus d’un an maintenant que le support de Windows XP prendra fin le 8 mars 2014, le système d’exploitation est officiellement mort depuis minuit.

Qu’est-ce que cela signifie pour les consommateurs qui ont encore le populaire système d’exploitation sur leur périphérique ? Pas grand-chose au premier abord. Les mises à jour de la plateforme cesseront, et les programmes continuent de fonctionner sur le système d’exploitation. Cependant, ceci ne signifie pas que les vulnérabilités récemment trouvées au sein de XP ne seront dévoilées, et jamais corrigées. Bien que Microsoft continuera de mettre à jour quelques règles de sécurité, de nombreux consommateurs peuvent mettre leurs données à risque en continuant à utiliser XP.

C’est une question particulièrement urgente pour les entreprises qui font toute leur compta sur Windows XP, et le moins que l’on puisse dire c’est que ces dernières doivent être nombreuses. Le cabinet d’études Gartner a publié une estimation montrant qu’un tiers des entreprises ont encore plus de 10% de leurs ordinateurs exécutant le désormais obsolète OS de la firme de Redmond. Pour ceux qui resteront têtus, Gartner a également publié quelques conseils pour savoir comment la plateforme peut être sécurisée.

Windows XP : comment sécuriser la mort de l'OS

Le moyen le plus infaillible pour garder une machine Windows XP en toute sécurité à partir d’aujourd’hui sera de la garder entièrement déconnectée. En l’absence de connexion à un réseau ou Internet, les machines XP devraient être à l’abri de toutes intrusions extérieures.

En revanche, si la machine est connectée sur un quelconque réseau, alors il y a toujours des possibilités pour garder votre périphérique en sécurité. Gartner suggère que la révocation des droits d’administration pour les utilisateurs sur les machines XP, et supprimer les applications permettant de naviguer sur la toile ou encore de gérer vos e-mails à partir des machines. Ces stratégies peuvent être utilisées conjointement avec une solution de contrôle d’application, ou encore d’utiliser des systèmes de prévention d’intrusion (IPS).

Si tout cela semble trop flou pour vous, voir trop compliqué, alors une mise à niveau vers une version plus récente de Windows est toujours une option. Bien que Windows 8 pourrait ne pas fonctionner sur de nombreuses anciennes machines, Windows 7 configuré correctement pourrait parfaitement reproduire l’expérience Windows XP. De plus, ce dernier est doté d’un mode de compatibilité spécifiquement conçu pour exécuter des logiciels d’entreprise Windows XP.

Mots-clé : MicrosoftWindows XP
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.