Fermer
Smartwatches

Pebble vend 400 000 smartwatchs en 2013 et cherche à doubler ses revenus

Pebble se porte plutôt bien pour ainsi dire, puisque le constructeur de smartwatch a vendu pas moins de 400 000 dispositifs au cours de l’année 2013. Comme le rapporte Fortune, cela indiquerait des recettes de l’ordre de 60 millions de dollars, et selon un investisseur cité (George Zachary), l’entreprise devrait doubler son chiffre d’affaires cette année.

Bien sûr, Pebble devra faire face à une concurrence beaucoup plus accrue en 2014. Alors qu’elle était ma favorite par rapport à la Galaxy Gear de l’année dernière, Samsung avec sa Gear 2 et son Gear Fit est prêt à frapper un grand coup sur le marché encore jeunot, Pebble va en plus devoir faire face à d’autres constructeurs qui pourraient tirer profit de ce que Google vient d’annoncer, son OS Android Wear.

Le PDG de Pebble, Eric Migicovsky, a indiqué à Fortune que “lorsque nous avons commencé à travailler sur les wearables il y a six ans, il y avait peu d’acteurs dans le secteur, et beaucoup de sceptiques. Il est passionnant de voir ce marché se développer si rapidement, offrant un regard tout neuf sur l’expérience utilisateur”.

Pebble Steel

Des dispositifs comme la Moto 360 (et la G Watch de LG) représentent une menace réelle, car, contrairement à la Galaxy Gear, elles ne sont pas trop grossières, et ne sont plus destinées qu’aux geeks. Elles ressemblent plus, et bien, à de chics montres que les gens ont réellement envie de porter tout en bénéficiant de notifications en provenance de leur smartphone, d’applications, etc.

Cependant, Pebble n’est pas en reste, et a maintenant sa propre montre haut de gamme et chic, la Pebble Steel, qui est actuellement disponible à la commande, mais avec un délai de livraison très long.

Pebble a connu une croissance rapide, avec son personnel passant de 45 au début à 70 aujourd’hui, mais avoir maintenant du pain sur la planche avec l’Android Wear de Google…

Mots-clé : Android WearPebblePebble Steel
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.