Fermer
Tests

MWC’14 : prise en main du bracelet Gear Fit de Samsung

Autant j’aime la smartwatch Gear 2 et la Gear 2 Neo, autant je pense que le Gear Fit sera plus populaire des deux dispositifs..

Plus mince, plus petit, tout est fait pour l’apprécier. De plus, il dispose d’un écran incurvé directement incrusté dans le bracelet, lui donnant ainsi une allure de tous les bracelets connectés que l’on a pu déjà voir sur le marché. Et, c’est principalement un dispositif de remise en forme qui a les avantages d’une smartwatch.

Ces avantages sont importants pour le succès du Gear Fit, surtout si Samsung veut assoir sa position dominante sur ce secteur qui ne demande qu’à éclore. Le peu de temps que je viens de passer avec, j’ai réellement été séduit et je dois dire que le géant sud-coréen pourrait atteindre rapidement ses objectifs de vente avec ce produit, si et seulement si la partie marketing est réussie – ce dont je ne doute pas de sa part.

MWC'14 : prise en main du bracelet Gear Fit de Samsung

Avec un design très cool, le Gear Fit est le plus attrayant que toutes les smartwatchs jusqu’ici dévoilées, et même que les bracelets connectés, grâce à un bracelet très fin, alors qu’il y a tout de même un écran incurvé sur ce dernier. Cette courbure permet au bracelet de parfaitement s’adapter à notre poignet, et il semble juste logique qu’un tel produit n’ait pas existé auparavant… De plus, les courbes sont aujourd’hui “cool” ! Des télés à écrans incurvés, des smartphones également incurvés, rien n’avait réellement jusqu’ici d’utilité – même si je pense qu’à force de me dire qu’un écran incurvé est mieux, il le sera. Quoiqu’il en soit, pour ce genre de produit c’est clairement logique et même indispensable.

Gear Fit

Le Gear Fit n’a pas toutes les fonctionnalités et les spécifications des smartwatchs Gear 2, mais seulement de ce qu’il y a de plus importants. Ainsi, on va retrouver le moniteur de fréquence cardiaque et un compteur de pas, mais pas de caméra, micro ou encore bouton d’accueil. Le Gear Fit n’a pas besoin de ces choses pour bien fonctionner.

Le Gear Fit s'adapte parfaitement sur le poignet

L’interface utilisateur est similaire à la Gear 2, mais conçue pour fonctionner avec un écran plus fin mais plus large. La majorité des applications est dédiée à deux domaines : la remise en forme et la gestion de vos activités. Mais, il y a plus puisque vous allez avoir la possibilité de contrôler la musique. Contrairement à la Gear 2, le Fit n’est pas un lecteur de musique autonome. En outre, vous ne serez pas en mesure de passer des appels directement à partir du Fit – quelle utilité lorsque l’on fait du sport ! Au moins, les notifications vous permettront d’afficher les messages entiers, de sorte que vous pouvez déterminer si vous devez sortir votre smartphone ou non.

Interface du Gear Fit

L’équilibre entre le traqueur de remise en forme et les caractéristiques d’une smartwatch semble excellente, même si je réserve mon jugement jusqu’à ce que je puisse l’utiliser au quotidien. Au CES, il y avait une tonne de smartwatchs qui offraient de telles fonctionnalités. C’est certainement une bonne chose, mais il demande à être testé.

Tout comme la Gear 2, le Gear Fit sortira en avril. Il n’y a pas de prix pour quoique ce soit à l’heure actuelle, mais j’espère que le Fit sera bien en deçà des 200 euros afin de mieux rivaliser avec les traqueurs d’activité aujourd’hui sur le marché. Alors intéressé ?

Mots-clé : Gear FitMWC 2014SamsungSmartBand
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.