Fermer
Web

Comment naviguer sur le Web de façon anonyme

Lorsque vous surfez sur le net, chaque site que vous visitez sait où vous habitez. Les sites peuvent apprendre une quantité incroyable d’informations sur vous. La plupart du temps vous ne pouvez pas le savoir et vous vous en fichez, mais il y a des occasions où vous préférez garder votre identité masquée. En tout cas, sachez que ce n’est pas une fatalité, et il y a plusieurs choses que vous pouvez faire afin de naviguer sur le Web sans révéler vos informations personnelles.

Chaque site que vous visitez connaît votre adresse IP – l’adresse Internet de votre ordinateur. Sans cette information, les serveurs ne pourraient pas savoir où envoyer les pages demandées par votre navigateur. Des sites tels What Is My IP vont même jusqu’à rapporter votre adresse IP, au cas où vous ayez besoin de la connaître vous-même.

Compte tenu de l’adresse IP, un site peut rechercher l’emplacement géographique du serveur hébergeant cette adresse et ainsi savoir à peu près où vous vivez. Cependant, rassurez-vous sur ce point là, ce n’est pas toujours précis.
Par exemple, quand je suis connecté via un réseau privé virtuel (VPN) à Paris, les sites pensent que c’est là que je suis situé. Pourtant, certains sites utilisent cette information pour envoyer de la publicité ciblée sur cette région alors que j’en suis à des centaines de kilomètres.

Des cookies pour la mémoire

Un site Web basé sur du code HTML simple à une perte de mémoire à très court terme. Lorsque votre navigateur demande une page ou un objet spécifique, le serveur répond rapidement et oublie tout de vous. La prochaine fois que votre navigateur demande une page, c’est une toute nouvelle interaction.

Afin d’assurer la continuité, de nombreux sites utilisent des cookies pour stocker des informations de session. Un cookie est un simple fichier texte qui réside sur votre ordinateur et qui n’est accessible que par le site qui l’a créé. Les cookies peuvent stocker vos préférences, vos informations de connexion, ou toute autre chose que le concepteur du site choisit. Cela inclut tout ce que vous avez entré dans un formulaire web sur le site.

Les régies publicitaires sont de grands consommateurs de ces cookies. Une même régie publicitaire peut placer des bannières sur des centaines de sites différents. Un cookie associé identifie alors la régie, et est capable d’analyser les publicités que vous avez vu récemment, de sorte que vous allez voir une annonce différente à chaque fois. La régie peut également constituer un dossier sur vos habitudes en notant les sites que vous êtes en train de visiter – grâce à la publicité incrustée dans ces derniers, le site dont vous venez, où vous avez réellement cliqué sur la publicité, et plus encore.

Le remède aux cookies

Le remède aux cookies

Anéantir tous les cookies stockés et empêcher les sites de stockage de nouveaux cookies permettraient bien sûr d’éliminer toute perte de vie privée possible grâce aux cookies. Mais, c’est un peu extrême. Certains sites peuvent même ne pas fonctionner avec les cookies désactivés. En tout cas, cela ne vous empêche pas d’aller dans les paramètres de votre navigateur et de désactiver les “cookies tiers”. Une fois cette action effectuée, cela aura tout simplement comme conséquence d’empêcher les régies publicitaires d’utiliser des cookies pour vous suivre.

Devenir vraiment anonyme

Surfer sans donner quelque chose sur vous-même peut être simple. En tapant sur votre moteur de recherche les mots “proxy gratuit anonyme” (pas de guillemets), et vous devriez avoir tout un tas de réponses associées. Un proxy sécurisé se trouve entre votre navigateur et les sites que vous visitez. Le site ne voit que le proxy.

Pour une solution plus complète, télécharger et utiliser The Onion Router (TOR). Cet outil open source est né comme étant un projet de la marine américaine, mais maintenant il est utilisé par toute sorte de personnes dans le monde, y compris le groupe d’hacktivistes Anonymous.

The Onion Router

Lorsque vous naviguez à travers TOR, les requêtes de données de votre navigateur prennent un détour par les serveurs de TOR choisis au hasard. Tout le trafic est crypté sauf la dernière connexion d’un serveur TOR sur le site réel. Toute personne interceptant un paquet durant la requête ne sera pas en mesure d’apprendre quelque chose sur vous ou sur le site de destination.

Ne paniquez pas

Si vous êtes un journaliste voyageant dans un pays qui limite l’accès à Internet, la connexion anonyme peut être une question de vie ou de mort. Le réseau TOR est facile à utiliser et offre une excellente couverture. Pour des incursions occasionnelles dans le surf anonyme, un site proxy sécurisé d’anonymisation gratuit peut être suffisant.

Mais pour l’internaute lambda, l’anonymat de la foule est probablement tout ce que vous avez besoin. Oui, tu es spécial, mais tu es comme des millions d’autres internautes occasionnels.

Mots-clé : cookiessécuritéTOR
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.