Fermer
ActualitésWeb

GitHub veut aller au-delà des développeurs pour sa prochaine phase de croissance : une erreur ?

Si vous n’êtes pas un développeur et que vous n’avez pas du tout entendu parler de GitHub, vous pensez probablement que l’espace en ligne où les développeurs travaillent ensemble sur des projets de développement, est seulement utile pour les plus geeks d’entre nous.

Mais, GitHub est en fait un outil incroyablement utile qui pourrait être utilisé pour organiser un groupe de projet en ligne. Et le jour où les gens “ordinaires” commenceront à l’adopter, est plus proche que vous le pensez.

Ce mercredi outre la keynote d’Apple qui a secoué la planète, le PDG de GitHub, Tom Preston-Werner, a été invité à participer à la fête de la TechCrunch Disrupt 2013, et mentionnant à son arrivée “qu’il souhaitait ouvrir la plateforme à des personnes qui ne développent pas”. “Maintenant, nous optimisons toujours GitHub pour les développeurs de logiciels. C’est quelque chose qui est très important pour nous. Le logiciel est l’avenir du monde”, a t-il poursuivi.

Maintenant en écoutant ce terne discours, vous pourriez être pardonné de ne pas vous précipiter pour vous inscrire sur la plateforme. Cependant, d’un point de vue technique, GitHub n’est pas du tout spécifique à des projets de développement. Il est ouvert à tout le monde. C’est pourquoi GitHub pourrait faire plus d’efforts pour ouvrir la plateforme à d’autres et qu’ils se sentent les bienvenus.

Le monde en dehors de code

Lorsque vous vous inscrivez à GitHub, la première chose que vous faites est de construire un référentiel en ligne, ou un “repo” – un casier de rangement pour votre projet actuel. Vous pouvez ranger toute sorte de fichiers, que ce soit des documents ou encore des images. Vous et d’autres collaborateurs qui travaillent sur ces fichiers localement, pourront téléverser – “push” – ces derniers sur le référentiel en ligne, et disposer d’un historique des changements que vous avez effectué.

GitHub veut aller au-delà des développeurs pour sa prochaine phase de croissance : une erreur ?

De cette façon, tout le monde dans le groupe peut voir les dernières modifications apportées à ces fichiers, ainsi que tout l’historique de chaque fichier. C’est ce qu’on appelle le contrôle de version.

Habituellement sur GitHub, ce genre de projet se concentre sur le développement d’un programme ou la construction d’un site Web. Mais, il n’a pas besoin d’imaginer qu’une équipe de juristes qui travaillent sur une affaire peuvent utiliser GitHub pour télécharger et annoter des documents juridiques. Ou, même une séance de brainstorming en ligne sur GitHub, qui serait stockée et documentée beaucoup plus efficacement qu’un tas de papiers ou d’e-mails.

Encore mieux, GitHub est particulièrement bon à faire en sorte que vous et vos collaborateurs puissent conserver la propriété exclusive de vos projets. De plus, alors que GitHub est loué pour être open source, vous n’avez pas à rendre vos propres référentiels publics.

GitHub, l’outil des travailleurs du “savoir”

Sur la chaîne YouTube du guide de GitHub, le formateur, Matthew McCullough, explique (vidéo ci-dessus) que l’outil peut être utile pour quiconque est considéré comme un “travailleur du savoir”. Ce dernier peut être un chercheur, un concepteur, un éditeur, un inventeur, un créateur, ou toute personne qui est impliquée dans la création, la modification ou la manipulation d’informations – y compris les développeurs, bien sûr.

Les avocats, les écrivains, les journalistes, les chercheurs et les universitaires font également partis de cette liste. Alors, pourquoi ces travailleurs du savoir, non-développeurs, ne rejoignent-ils pas en plus grand nombre GitHub ?

Selon Preston-Werner, le problème est l’approche redoutable des techniques du site. “nous avons beaucoup d’éducation à faire”, a-t-il dit. GitHub est construit sur le principe de Git, un outil de gestion de code source que la plupart des utilisateurs manipulent encore via une interface ligne de commande…

Si la technologie est certainement un obstacle, ce n’est pas si mal que ça. Il y a beaucoup d’outils gratuits pour apprendre Git en ligne. Vous ne voulez pas vous embêter ? Pas de problème. GitHub est livré avec des outils et une interface graphique que vous pouvez télécharger et utiliser sans savoir une ligne de Git.

Inviter les non-geeks

Le plus grand obstacle à la large adoption de GitHub pourrait bien être sa conviction que les geeks viennent en premier. Preston-Werner souhaite que les non-geeks utilisent le service, mais il ne va pas dérouler le tapis rouge pour ces derniers. Il veut juste que ce soit “possible”.

Au cours de la discussion, Preston-Werner a reconnu que GitHub n’est actuellement pas une entreprise rentable. Alors qu’il n’a pas dit si la rentabilité était son objectif final, il va tout de même être difficile pour les non-geeks de réellement se plonger dans un tel outil…

La croissance de l’entreprise a été très rapide ces derniers temps. En 2011, elle a passé le cap de son 1 million d’utilisateurs, en janvier de cette année, elle a atteint les 3 millions. La firme prévoit d’atteindre les 5 millions en un an.

L’expansion de son service au-delà de ses origines de base est une démarche intéressante pour GitHub. Elle pourrait mettre l’entreprise davantage en ligne de mire d’autres startups qui cherchent également à faire davantage dans ce domaine, tels que Box et Dropbox, mais aussi des géants tels que Microsoft, Google, Oracle, Cisco et plus encore…

Pensez-vous réellement que GitHub peut s’ouvrir aux non-initiés ? Est-ce souhaitable pour la plateforme ? Venez réagir dans la partie commentaire ci-dessous.

Mots-clé : geeksGitHubTechCrunch Disrupt
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.