Fermer
La smartwatch Vivo Watch vient d'être lancée en Chine

Et si Internet Explorer venait à disparaître ? C’est en tout cas la tendance que montre une étude d’AT Internet entre juin 2009 et juin 2010. Sur une étude de 15467 sites dans 23 pays, Internet Explorer à perdu 8 points pour atteindre 53.8% du trafic des sites web d’un pays européen (vs 62.2% en juin 2009).

Cette chute profite bien entendu aux concurrents. Ainsi Firefox à une hausse de 3%, passant à 31% du trafic, et Google Chrome triple sa part de marché pour atteindre 7%. Safari se situe à un peu moins de 6%.

Trafic des navigateurs de l'année 2009-2010

Parmi les pays présentant une baisse importante d’Internet Explorer parallèlement à une augmentation de Google Chrome ou de Firefox en juin 2010, on retrouve le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie et la France. Mais c’est en Allemagne que le règne d’Internet Explorer semble fini puisque Firefox (48,4%) prend la première place devant Internet Explorer (39,4%). En revanche, en Italie et au Royaume-Uni, Internet Explorer conserve une part très importante face à la concurrence.

Est-ce l’effet Ballot Screen qui est à l’origine de la chute d’Internet Explorer ou bien les lacunes que celui-ci trainent depuis des années comme un boulet ? Internet Explorer 9 changera t’il la donne ?

Source

Mots-clé : ChromeetudeFirefoxinternet explorer
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.