fermer
OS

Windows 12 n’est peut-être pas pour tout de suite, mais Windows 11 va s’améliorer !

Windows 12 n'est peut-être pas pour tout de suite, mais Windows 11 va s'améliorer !

Après tout, il est possible que la prochaine mise à jour du système de Microsoft ne s’appelle pas Windows 12, mais plutôt une révision majeure de Windows 11 avec une intégration poussée de l’IA.

Selon Windows Central, Microsoft devrait livrer un système « version 24H2 » plus tard cette année, qui succédera à la version 23H2 de Windows 11 sortie l’année dernière. De nombreuses rumeurs ont supposé que la prochaine version de Windows serait une mise à niveau numérique en raison de la forte influence attendue de l’IA.

Toutefois, à ce stade, il semble plus probable que la séquence actuelle du système Windows 11 se poursuive, d’autant plus que le chef de produit Panos Panay a quitté l’entreprise, ajoute la publication.

La mise à jour du système a été désignée par de nombreux noms de code, notamment Hudson Valley et Germanium, pour la version de la plateforme qui sera envoyée plus tôt aux OEM pour le développement du matériel avant la sortie générale. Microsoft devrait mettre la version Germanium de la plateforme à la disposition des fabricants en avril. Alors que le système complet ne sera pas prêt à être mis à jour par les utilisateurs actuels de Windows 11 avant au moins le mois de septembre, les « AI PC » équipés de la version 24H2 devraient être annoncés aux alentours du mois de juin.

Certains rapports ont suggéré que Microsoft pourrait avoir des normes strictes en matière de RAM et de NPU pour les « AI PC » fonctionnant avec le prochain système Windows, mais on ne sait pas exactement comment cela affecterait les mises à niveau. Cependant, Windows Central a noté que Microsoft utilisera la méthode « OS swap » pour l’installation de la version 24H2, qui remplace entièrement une ancienne version du système par un nouveau système d’exploitation. Le style de mise à jour ne peut être exécuté que lorsque la séquence de la plateforme reste la même, ajoute la publication. En comparaison, la version précédente 23H2 a été mise à jour avec des modifications apportées au système déjà installé.

Une multitude de nouvelles fonctionnalités

Une fois disponible, la version 24H2 devrait apporter une multitude de nouvelles fonctionnalités à l’écosystème Windows, au-delà de l’IA. De nombreuses autres mises à jour concernent les performances, la sécurité, l’interface utilisateur et la qualité de vie, que Microsoft teste depuis un certain temps dans son canal Insider Canary.

Même si toutes ces fonctionnalités ne seront pas intégrées à la version finale du système, ce n’est qu’un avant-goût de ce sur quoi Microsoft travaille pour sa prochaine version :

  • Mises à jour de Copilot, déplacement du bouton Copilot
  • Emplacement dédié à « Copilot dans Windows » dans l’application Paramètres
  • Mises à jour des dispositions d’ancrage (Snap Layouts)
  • Mise à jour de l’application Explorateur de fichiers avec création de fichiers 7zip et TAR
  • Prise en charge de l’affichage et de l’édition des métadonnées PNG
  • Mise à jour du panneau Paramètres rapides dans la barre des tâches de Windows avec pagination
  • Nouveau bouton d’actualisation de la liste Wi-Fi dans les réglages rapides
  • Amélioration des performances du panneau des paramètres rapides

Un peu de ménage

Microsoft semble également avoir prévu de faire beaucoup de ménage dans la version 24H2, notamment en supprimant diverses applications anciennes, telles que Cortana, Mail, Calendar, Maps, People, et Movies & TV. L’application de texte enrichi WordPad sera notamment supprimée dans une prochaine mise à jour.

De nombreuses autres fonctionnalités et améliorations sont à venir dans la version 24H2, quel que soit son ordre de dénomination, et de plus amples informations sont susceptibles d’être communiquées à mesure que nous nous rapprochons de l’échéance.

Tags : 24H2MicrosoftWindows 11Windows 12
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.