fermer
Réseaux sociaux

Meta lance le chiffrement de bout en bout par défaut sur Messenger pour les conversations individuelles

Meta lance le chiffrement de bout en bout par défaut sur Messenger pour les conversations individuelles

Après un long développement, Meta a lancé le chiffrement de bout en bout comme paramètre par défaut pour les discussions et les appels en tête-à-tête sur Messenger. La société affirme qu’avec cette fonction activée, seuls l’expéditeur et le destinataire d’un message peuvent accéder à son contenu.

Alors que les discussions chiffrées ont été initialement introduits comme une fonctionnalité opt-in en 2016, The Verge rapporte que Meta a maintenant fait du chiffrement de bout en bout la norme pour toutes les conversations à deux personnes dans Messenger.

Après une longue période de développement, la vice-présidente de Messenger, Loredana Crisan, souligne l’approche prudente et délibérée adoptée pour introduire le chiffrement de bout en bout.

Le processus a nécessité les efforts d’une équipe d’ingénieurs, de cryptographes, de designers, d’experts en politique et de gestionnaires de produits qui ont travaillé en collaboration pour reconstruire les fonctionnalités de Messenger à partir de zéro.

Crisan assure les utilisateurs que la mise en œuvre des discussions chiffrées ne compromettra pas les fonctionnalités existantes de Messenger. Les utilisateurs pourront toujours profiter de fonctionnalités telles que les thèmes et les réactions personnalisées. Toutefois, elle reconnaît que la transition vers le chiffrement par défaut de toutes les discussions de Messenger peut prendre un certain temps.

Malgré l’évolution positive vers un chiffrement de bout en bout par défaut pour les discussions individuelles sur Messenger, il convient de noter que les utilisateurs doivent encore choisir de participer aux discussions de groupe sur Messenger. En outre, le chiffrement par défaut n’est pas encore mis en œuvre pour les messages Instagram.

Cependant, Meta avait déjà déclaré en août que le chiffrement par défaut des messages Instagram suivrait peu après l’adoption généralisée des discussions privées sur Messenger.

La promesse de Zuckerberg

En 2019, le PDG Mark Zuckerberg a exposé la stratégie de l’entreprise pour passer à des messages éphémères chiffrés sur l’ensemble de ses apps de messagerie. Exprimant sa vision de l’avenir de la communication, il a déclaré dans un post Facebook qu’il pensait que les services privés et chiffrés joueraient un rôle central.

Il a souligné l’importance pour les gens d’avoir la certitude que leurs interactions restent sécurisées et que leurs messages et leur contenu ne persistent pas indéfiniment. Zuckerberg a exprimé son aspiration à ce que l’entreprise contribue à la réalisation de l’avenir envisagé.

L’activation du chiffrement par défaut dans Messenger marque un changement important, car elle rend Meta incapable de voir le contenu de la majorité des conversations. Cela permet non seulement de protéger la vie privée des utilisateurs, mais aussi d’introduire une couche de protection contre d’éventuelles demandes d’informations de la part des forces de l’ordre.

Meta a fait les gros titres lorsque les forces de l’ordre ont utilisé l’historique des conversations sur Messenger comme preuve contre une jeune fille de 17 ans et sa mère, accusées d’avoir pratiqué un avortement illégal.

Encore débat

L’évolution vers un chiffrement par défaut soulève des questions sur l’équilibre délicat entre la vie privée des utilisateurs et la nécessité pour les forces de l’ordre d’accéder aux communications numériques.

Les défenseurs du chiffrement font valoir qu’il constitue une protection essentielle de la vie privée, en empêchant les accès non autorisés et en garantissant la confidentialité des conversations sensibles. En revanche, les opposants font valoir que le chiffrement par défaut entrave les efforts des forces de l’ordre en rendant plus difficile le suivi et l’arrestation des personnes engagées dans des activités illégales, en particulier sur des plateformes telles que WhatsApp, dont le chiffrement est déjà activé par défaut.

Tags : MessengerMeta
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.