fermer
IA

Google mise sur Gemini pour relancer Bard et rivaliser avec ChatGPT

Le chatbot Bard de Google s'améliore considérablement grâce à Gemini

Google espère que son nouveau modèle d’IA Gemini pourra relancer son assistant conversationnel Bard, dont les performances médiocres n’ont pas été à la hauteur de l’engouement qu’il a suscité. Bard a été lancé au début de l’année en grande pompe, présenté comme la réponse de Google à ChatGPT d’OpenAI et à Claude d’Anthropic.

Mais si ChatGPT est devenu un phénomène mondial et l’un des produits de consommation à la croissance la plus rapide, Bard de Google a été quelque peu négligé.

En effet, les utilisateurs ont rapidement constaté que les réponses de Bard étaient limitées, imprécises et sujettes à des erreurs. Cela a suscité de nombreuses moqueries sur les réseaux sociaux à propos des capacités insuffisantes de Bard par rapport à ses rivaux. En outre, si le chatbot a régulièrement acquis de nouvelles fonctionnalités, notamment l’accès à vos données dans d’autres produits Google, ses réponses et ses informations ont rarement semblé rivaliser avec ce que vous obtenez de ChatGPT et d’autres bots utilisant GPT-3 et GPT-4.

Toutefois, Google intègre désormais son nouveau et puissant modèle d’IA Gemini dans Bard afin de remédier à bon nombre de ces lacunes. L’entreprise affirme que Gemini surpasse les meilleurs modèles d’IA tels que GPT-3.5 sur plusieurs critères de référence bien connus, en particulier pour la compréhension et le raisonnement.

À partir d’aujourd’hui, pour les utilisateurs anglophones de 170 pays, Bard est désormais alimenté par le nouveau modèle Gemini de Google, qui, selon l’entreprise, correspond à la technologie d’OpenAI et la surpasse même à plusieurs égards. Google précise que Gemini sera disponible dans d’autres langues et d’autres pays « dans un proche avenir » (on peut espérer que ce sera le cas en France également).

Bard utilise maintenant Gemini Pro, le niveau intermédiaire de la série Gemini. Ultra est la plus grande et la plus lente mais la plus performante, Nano est petite et rapide et destinée aux tâches sur l’appareil, et Pro se situe juste au milieu. Elle est rapide et efficace tout en étant aussi performant que possible.

Sissie Hsiao, responsable de Bard et d’Assistant chez Google, a déclaré lors d’une conférence de presse que Gemini représentait « la plus grande et la meilleure mise à jour à ce jour » pour Bard. Il devrait s’agir d’une nette amélioration pour à peu près tout ce que Bard fait déjà : résumer, faire du brainstorming, écrire, etc.

Google sous pression pour rattraper son retard en matière d’IA

Pour l’instant, Bard n’est encore qu’un chatbot : vous tapez, il tape en retour. Mais une nouvelle version de Bard, qui pourrait être beaucoup plus performante, est prévue pour bientôt. L’année prochaine, Google prévoit de lancer en avant-première « Bard Advanced », alimenté par Gemini Ultra, qui est la version la plus puissante et la plus performante du nouveau Large Language Model de Google. Gemini Ultra est également la version multimodale du modèle, ce qui signifie qu’il peut accepter et créer des images, du son et de la vidéo en plus du texte.

Demis Hassabis, directeur de Google DeepMind, explique que c’est dans les interactions non textuelles que Gemini brille vraiment en général. « Nous l’avons conçu pour qu’il soit nativement multimodal dès le départ », explique-t-il. Parmi les démonstrations de Google, le Youtubeur Mark Rober utilise Bard pour fabriquer l’avion en papier parfait — notamment en prenant des photos de ses dessins pour obtenir des commentaires de l’IA — et des parents téléchargent des photos des devoirs de leurs enfants pour obtenir de l’aide afin de déterminer où ils se sont trompés en maths.

Pour l’instant, il ne s’agit que de démonstrations et de vidéos promotionnelles. Pichai a déclaré qu’il considérait ce lancement à la fois comme un grand moment pour Bard et comme le tout début de l’ère Gemini. Mais si l’analyse comparative de Google est correcte, le nouveau modèle pourrait déjà faire de Bard un chatbot aussi performant que ChatGPT. Et c’est déjà un exploit assez impressionnant.

En effet, si Gemini transforme Bard comme promis, Google pourrait regagner le terrain perdu face à ses rivaux en matière d’IA. Avec des avancées aussi rapides dans le domaine de l’IA générative, la course à la suprématie reste très ouverte. Pour l’instant, Google mise sur Gemini pour catapulter Bard dans la course.

Tags : BardBard AdvancedGeminiGemini ProGoogleGoogle Bard
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.