fermer
IA

Adobe Firefly met l’IA texte-image à la portée du plus grand nombre

Adobe lance enfin son propre générateur d’images IA. Adobe Firefly a été annoncé hier par Adobe, qui tente de tirer parti de l’intérêt croissant pour l’IA générative. Le modèle texte-image n’est encore qu’en version bêta, mais il sera d’abord intégré à Adobe Express, l’application la plus simple et la plus conviviale de la société.

Il s’agit d’un lancement important pour Adobe. L’entreprise est au cœur de l’écosystème des applications créatives et, au cours de l’année écoulée, elle est restée sur la touche alors que de nouveaux venus dans l’espace créatif commençait à proposer de puissants outils pour créer des images, des vidéos et du son pour un prix dérisoire. Pour l’instant, Adobe considère Firefly comme une version bêta, qui ne sera accessible que par l’intermédiaire d’un site Web.

L’ensemble des outils fonctionnera de la même manière que de nombreux autres modèles texte-image populaires, tels que Stable Diffusion ou Midjourney. Cependant, la différence est que Firefly est conçu dès le départ par Adobe pour être utilisé dans ses applications créatives. Cela signifie que Firefly sera à la fois très accessible aux débutants et inclura d’importantes considérations éthiques pour les artistes.

La question de l’éthique se pose depuis que les générateurs de texte à partir d’images sont devenus de plus en plus populaires, notamment lorsqu’il s’agit de reproduire certains styles d’artistes ou de personnages publics ou de marques déposées. Le modèle Firefly lui-même sera hébergé sur NVIDIA Picasso et sera entièrement formé sur Adobe Stock, qui dispose déjà d’un cadre juridique pour créditer les artistes et les photographes. Cela signifie que l’image créée avec Firefly est déjà conçue pour un usage commercial et qu’elle peut être utilisée en toute sécurité.

Basés sur la Content Authenticity Initiative, la norme ouverte fondée par Adobe, les certificats de contenu indiqueront si le contenu original a été « généré ou modifié à l’aide de l’IA générative ». Adobe et NVIDIA, ainsi que 900 autres membres de la CAI, soutiennent les certificats de contenu afin que les gens puissent prendre des décisions éclairées sur le contenu qu’ils rencontrent », selon un article de blog de NVIDIA à l’occasion de la conférence de presse de la GTC, où le partenariat entre les deux entreprises a été mis en avant dans le cadre des services en cloud AI Foundations de NVIDIA.

Facile à utiliser

Adobe affirme que Firefly sera également facile à utiliser, et qu’il ne s’agira donc pas d’une simple zone de texte vide. Selon Adobe, Firefly offre de nombreuses possibilités pour guider les créateurs, avec des suggestions, des menus déroulants et d’autres moyens d’assistance, le tout grâce à la pléthore de modèles personnalisables d’Adobe Express. Cela ressemble à ce que Microsoft fait avec l’IA dans Copilot, l’outil de génération de texte basé sur ChatGPT qui est intégré dans toutes les applications Office de Microsoft 365.

« Avec Firefly, la production d’un nombre illimité de variantes de contenu et l’apport de modifications — toujours en fonction de la marque — seront rapides et simples, et le contenu généré sera conçu pour une utilisation commerciale sûre », indique un communiqué de presse d’Adobe accompagnant l’annonce.

Les détails concernant Firefly s’inscrivent dans le cadre d’une annonce plus large faite lors de la conférence Adobe Summit, au cours de laquelle la société a également annoncé Adobe Express for Enterprise. La version commerciale d’Adobe Express est conçue pour s’intégrer directement à Adobe Experience Manager (AEM) et permettre à l’ensemble d’une entreprise de partager des ressources, de collaborer et de diffuser des contenus créatifs.

Firefly sera d’abord disponible pour Adobe Express et Express for Enterprise, mais il sera par la suite étendu à toute une série de produits Creative Cloud, dont Photoshop et Illustrator, et il faut donc s’attendre à de nombreuses autres annonces dans ce sens à l’avenir.

Tags : AdobeAdobe ExpressFirefly
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.