close
Google

DeepMind de Google annonce qu’il lancera bientôt un rival plus adulte de ChatGPT

DeepMind de Google annonce qu'il lancera bientôt un rival plus adulte de ChatGPT

DeepMind, filiale de Google, annonce qu’elle pourrait bientôt lancer un rival de ChatGPT — et son chatbot promet d’être un type d’assistant d’IA plus sûr. DeepMind est un pionnier de la recherche en IA depuis 10 ans et a été racheté par Google il y a 9 ans. Cependant, alors que ChatGPT fait la une des journaux, le PDG de DeepMind, Demis Hassabis, a déclaré au Time qu’il envisageait de lancer son propre chatbot, appelé Sparrow, pour une « bêta privée » en 2023.

Sparrow a été présenté au monde l’année dernière comme une preuve de concept dans un document de recherche qui le décrit comme un « agent de dialogue utile et réduisant le risque de réponses dangereuses et inappropriées ».

Malgré certaines réticences quant aux potentiels dangers des chatbots, qui, selon DeepMind, incluent « des informations inexactes ou inventées », il semble que Sparrow pourrait être prêt à prendre son envol prochainement en version bêta. Étant donné la relation étroite entre DeepMind et Google, il pourrait effectivement devenir la réponse du géant de la recherche à ChatGPT.

Selon Demis Hassabis, le léger retard du lancement de Sparrow est dû à la volonté de DeepMind de s’assurer qu’il dispose de fonctionnalités importantes qui font défaut à ChatGPT, notamment la citation de sources spécifiques. Comme l’a déclaré Hassabis au Time, « il est juste d’être prudent sur ce domaine ».

D’après le document de recherche de DeepMind, il semble également que Sparrow sera initialement plus contraignant et conservateur que ChatGPT. Ce dernier est devenu viral grâce à sa capacité impressionnante à aider tout le monde, des codeurs aux poètes, mais il a également suscité l’inquiétude par sa capacité à faire des commentaires discriminatoires et à écrire des logiciels malveillants.

Enfin de la concurrence !

DeepMind a mis en avant les règles de restriction du comportement sur lesquelles repose Sparrow, ainsi que sa volonté de refuser de répondre à des questions dans « des contextes où il est approprié de s’en remettre aux humains ». Lors des premiers tests, Sparrow a apparemment fourni une réponse plausible et, surtout, l’a étayée par des preuves « dans 78 % des cas lorsqu’on lui a posé une question factuelle ».

Mais ses véritables capacités apparaîtront plus clairement lorsque la version bêta publique sera lancée dans le courant de l’année. Pour passer au niveau supérieur, il faudra des tonnes de contributions externes, c’est pourquoi la version bêta publique de Sparrow est imminente. Selon DeepMind, l’élaboration de meilleures règles pour son assistant d’intelligence artificielle « nécessitera à la fois la contribution d’experts sur de nombreux sujets (notamment des décideurs politiques, des spécialistes des sciences sociales et des éthiciens) et la participation d’un large éventail d’utilisateurs et de groupes concernés ».

ChatGPT est déjà en pleine effervescence et se dirige vers un avenir monétisé avec ChatGPT Professional, un niveau payant imminent.

Tags : ChatGPTDeepmindSparrow
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.