close
Mobile

Apple se rapproche de Samsung sur le sombre marché mondial des smartphones

Apple se rapproche de Samsung sur le sombre marché mondial des smartphones

Le marché mondial des smartphones a encaissé coup sur coup ces dernières années, se contractant sous les premières pressions de la pandémie de COVID-19, subissant un autre grand déclin (du moins du côté de l’offre) en conséquence direct des pénuries de puces que la plupart des grands fabricants ont eu du mal à surmonter pendant la plus grande partie de 2021, et fortement saigné depuis le début de l’année 2022 en raison de conditions économiques « moroses ».

Étonnamment (ou pas), le dernier obstacle empêchant les chiffres des livraisons de smartphones de retrouver leurs niveaux pré-pandémiques s’avère encore plus difficile à franchir que les deux précédents, impactant quatre des cinq principaux constructeurs mondiaux entre juillet et septembre de cette année tout en provoquant une contraction du marché dans son ensemble de 9 % par rapport à la même période en 2021.

Bien qu’une baisse de 9 % des ventes trimestrielles en glissement annuel ne semble pas dramatique, il semble que le secteur de la téléphonie mobile ait enregistré son plus faible score au troisième trimestre depuis 2014, ce qui est certainement, faute de mieux, mauvais. Le bon côté des choses, c’est que les fêtes de fin d’année sont proches — bien que cela ne va pas radicalement changer les choses.

Parmi les autres informations obtenues par les statistiques, Apple n’est plus qu’à 4 % de Samsung en termes de parts de marché, alors que le leader mondial avait un avantage de 6 % l’année dernière à la même époque. Cela suggère fortement que l’avance du géant technologique de Cupertino sera assez importante pendant les fêtes de fin d’année, normalement prolifique.

Étant donné que les Galaxy Z Fold 4 et Galaxy Z Flip 4 ont été mis en vente dans le monde entier à plus d’un mois du troisième trimestre de l’année, il est clair que Samsung aurait dû faire mieux que de passer d’une part de marché de 21 % au cours du deuxième trimestre 2022 et du troisième trimestre 2021 à 22 %.

De réelles difficultés pour les prochains mois

Apple, bien sûr, a sorti l’iPhone 14, 14 Pro et 14 Pro Max légèrement plus tôt cette année par rapport à l’iPhone 13 en 2021, ce qui est probablement l’une des raisons pour lesquelles la demande globale pour les smartphones iOS de la société a montré une « résilience » inhabituelle au « ralentissement » du marché mondial.

Que se passe-t-il à l’horizon ? En bref, rien de (particulièrement) bon. Pas pour Apple et Samsung, ni pour Xiaomi, OPPO et Vivo, respectivement troisième, quatrième et cinquième du classement.

Les analystes de Canalys s’attendent à ce que la demande de smartphones reste faible non seulement jusqu’à la fin de l’année 2022, mais aussi pendant la première moitié de l’année 2023, car de plus en plus de consommateurs délaissent les achats de « matériel électronique » en général au profit « d’autres dépenses essentielles » comme la nourriture, le chauffage et le gaz.

Tags : AppleSamsung
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.